Projet scientifique

Ce thème est dédié à l’étude de la vie économique dans ses rapports avec la vie sociale et avec l’écriture. Deux orientations ont été prises par les membres du laboratoire se rattachant à cette thématique, marquées par la nécessité de réfléchir en mobilisant les acquis de l’anthropologie économique et culturelle. 1. Histoire et anthropologie économique ; 2. Écritures de la vie économique. Six programmes et un s'achevant articule l'ensemble et  définissent trois directions de recherche. Les chercheurs ont en commun d’étudier les relations sociales telles qu’elles sont structurées par la vie économique – par la dynamique de l’échange, par l’expérience de la pauvreté à travers la condition salariée, mais aussi à travers des objets moins attendus. L’écriture de la vie économique, les documents qu’elle produit pour contrôler et organiser la production et la circulation des biens et qui forment une gamme typologique presque inépuisable sont au cœur de la réflexion. D’autre part, il est aussi des synergies avec le groupe Formes, matière techniques à travers l’intérêt pour les objets et leur utilisation aussi bien dans le contexte normal de ce pour quoi ils ont été prévus que dans des contextes de remploi ou de détournement.

Porteurs : 

À ce thème participent ou ont participé onze chercheurs du LaMOP : Danielle Arribet-Deroin, Philippe Bernardi, Julie Claustre, Marie Dejoux, Laurent Feller, Chris Fletcher, Jérôme Hayez, Laurent Jégou, Stéphane Lamassé, Eliana Magnani, Didier Panfili ; onze doctorants : Anne-Laure Alard, François Bérenger, Charlie Chagny, Philippe Lefeuvre, Michele Manicone, Gabriel Poisson, Skarbimir Prokopek, Cédric Quertier, Mélanie Morestin, Mikaël Wilmart, Gilles Texier.