BnF

Rencontres scientifiques

Vous trouverez ci-dessous la liste des rencontres scientifiques organisées par les membres du LaMOP.

 

  • 2024

    Colloque e-NDP. Corpus numériques pour l’histoire de Notre-Dame de Paris


    PROJET e-NDP NOTRE-DAME DE PARIS ET SON CLOÎTRE

    27 - 28 - 29 mai 2024

    Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand | Archives nationales, Hôtel de Soubise | Institut de France
     

    Télécharger le programme au format PDF

     

    Affiche du colloque

     

    Programme

    LUNDI 27 MAI 2024


    Bibliothèque nationale de France
    Site François-Mitterrand | Petit auditorium
    Quai François Mauriac | Entrée avenue de France | Paris 13e
    Inscription obligatoire : https://www.bnf.fr/fr/agenda


    Mot d’accueil de Marie de Laubier, directrice des collections et directrice générale adjointe de la BnF


    9 h 30 NOTRE-DAME DE PARIS À L’HEURE DU NUMÉRIQUE

    Présidence : Michelle Bubenicek

    Julie Claustre et Darwin Smith, Propos introductif
    Sergio Torres Aguilar, Reconnaissance automatique des écritures (HTR) dans les documents de la pratique : le cas des registres capitulaires (1326-1504)


    PAUSE


    Présidence : Jean-Philippe Genet

    Olivier Canteaut, Anne Massoni et Darwin Smith, L’édition numérique des registres du chapitre

    Vincent Jolivet et Lucas Terriel, Une chaîne d’annotation semi-automatique pour la valorisation des registres capitulaires


    14h 00 LES LIVRES DE NOTRE-DAME DE PARIS, DES REGISTRES
    CAPITULAIRES AUX CATALOGUES


    Présidence : Guillaume Fau

    Charlotte Denoël et Maxence Hermant, Vingt ans de recherches à la Bibliothèque nationale de France sur les livres de Notre-Dame

    Émilie Cottereau-Gabillet, Les livres du Trésor de Notre-Dame aux XIVe et XVe siècles d’après les inventaires et les mentions des registres capitulaires


    PAUSE


    Présidence : Claude Gauvard


    Fabrice Delivré, Les mentions de livres dans les registres capitulaires de Notre-Dame au XVe siècle

    Jérémy Chaponneau, Patrick Latour et Gina Mars, De l’inventaire des livres au XVIIIe siècle à son édition électronique du XXIe siècle

     

    MARDI 28 MAI 2024


    Archives nationales
    Hôtel de Soubise | Chambre du Prince
    60 rue des Francs-Bourgeois | Paris 3e


    9 h 30 DES ARCHIVES AUX ESPACES DE NOTRE-DAME DE PARIS

    Présidence : Amable Sablon du Corail

    Sébastien Nadiras, Le fonds de Notre-Dame aux Archives nationales et ses moyens d’accès

    Philippe Bernardi et Étienne Hamon, Le chapitre de Notre-Dame et son maître d’œuvre : Jean James (1431-1456)

    PAUSE

    Présidence : Philippe Dillmann

    Boris Bove et Hélène Noizet, Les maisons canoniales du cloître Notre-Dame au XVe siècle : une cartographie impossible ?

    Anne Massoni, Les quatre filles du chapitre Notre-Dame aux XIVe et XVe siècles, une présence de la cathédrale dans Paris

     

    14 h 00 LES HOMMES ET LES FEMMES DE NOTRE-DAME DE PARIS

    Présidence : Ghislain Brunel

    Julie Claustre et Nicolas Perreaux, Une cathédrale de mots : expériences lexicales et sémantiques sur le corpus des registres de Notre-Dame

    Hugo Regazzi, Le chapitre de Notre-Dame et les serfs de Rozay à la fin du Moyen Âge

    Sébastien Nadiras et Darwin Smith, Les travaux et les jours de Guillaume de Rivery, notaire du chapitre de Notre-Dame (1436-1461)

     

    PAUSE

    Présidence : Mathieu Arnoux

    Véronique Julerot, Les élections épiscopales dans les registres capitulaires de Notre-Dame de Paris au XVe siècle : dynamiques et enjeux

    Élisabeth Lusset, Hommes et femmes au service du chapitre de Notre-Dame

     

    MERCREDI 29 MAI 2024


    Institut de France, Salle Hugot
    3 rue Mazarine | Paris 6e
    Inscription obligatoire : contact@bibliotheque-mazarine.fr


    Mot d’accueil de Xavier Darcos, chancelier de l’Institut de France


    9 h 30 NOTRE-DAME DE PARIS, APPROCHES COMPARÉES I


    Présidence : Yann Sordet

    Frédérique Lachaud, Les livres à Saint-Paul de Londres, XIIe -XIIIe siècles

    Pere Benito i Monclús, Le chapitre cathédral de Barcelone au Moyen Âge : archives, historiographie et jalon de son histoire administrative


    PAUSE


    Lorenzo Fabbri, Le chapitre de Santa Maria del Fiore à Florence au XVe siècle


    14 h 00 NOTRE-DAME DE PARIS, APPROCHES COMPARÉES II


    Vincent Tabbagh, Prier pour les morts, régir le chœur et gérer les biens en quelques cathédrales de la France septentrionale (XIIIe -XVe siècle)


    Table-ronde avec la participation de Christine Barralis, Julie Claustre, Dany Sandron, Anne-Françoise Schmid, Darwin Smith et Vincent Tabbagh


    18 h 00 CONCERT, COUPOLE DE L’INSTITUT DE FRANCE


    Les chantres de Notre-Dame, par l’ensemble Six voix dans la nuit ; Lucile de Trémiolles, orgue et direction Marie Théoleyre et Eugénie de Padirac, sopranos | Clotilde Cantau, alto Alexandre Cerveux, ténor |  Jérôme Collet, baryton | Roland Ten Weges, basse | David Partouche, serpent
    Réservation indispensable : contact@bibliotheque-mazarine.fr

     

    ****

    Comité d’organisation
    Olivier Canteaut, École nationale des chartes
    Julie Claustre, Université Paris Cité, ICT
    Charlotte Denoël, Bibliothèque nationale de France
    Élisabeth Lusset, CNRS, LaMOP
    Amable Sablon du Corail, Archives nationales
    Darwin Smith, CNRS, LaMOP
    Yann Sordet, Bibliothèques Mazarine & de l’Institut de Franc

     

    Projet
    Le projet ANR e-NDP (2021-2024) renouvelle la connaissance de la cathédrale Notre-Dame de Paris par l’édition collaborative numérique de registres médiévaux du chapitre (1326-1504). Cette édition collaborative se fonde sur une intelligence artificielle de reconnaissance de l’écriture manuscrite (HTR). Le projet propose aussi de reconstituer numériquement le fonds de la bibliothèque du chapitre ainsi que le parcellaire du quartier canonial.


    https://endp.hypotheses.org/ 

     

    ***

    Liste des participants
    Mathieu Arnoux | Université Paris Cité, EHESS
    Christine Barralis | Université de Lorraine
    Pere Benito i Monclús | Universitat de Lleida
    Philippe Bernardi | CNRS, LaMOP
    Boris Bove | Université de Rouen
    Ghislain Brunel | Archives nationales
    Michelle Bubenicek | École nationale des chartes
    Olivier Canteaut | École nationale des chartes
    Jérémy Chaponneau | Bibliothèque nationale de France
    Julie Claustre | Université Paris Cité
    Émilie Cottereau-Gabillet | Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
    Fabrice Delivré | Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
    Charlotte Denoël | Bibliothèque nationale de France
    Philippe Dillmann | CNRS, LAPA
    Lorenzo Fabbri | Opera di Santa Maria del Fiore | Florence
    Guillaume Fau | Bibliothèque nationale de France
    Claude Gauvard | Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
    Jean-Philippe Genet | Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
    Étienne Hamon | Université de Lille
    Maxence Hermant | Bibliothèque nationale de France
    Vincent Jolivet | École nationale des chartes
    Véronique Julerot | LEM-CERCOR
    Frédérique Lachaud | Sorbonne Université
    Patrick Latour | Bibliothèques Mazarine & de l’Institut de France
    Élisabeth Lusset | CNRS, LaMOP
    Gina Mars | Bibliothèques Mazarine & de l’Institut de France
    Anne Massoni | Université de Limoges
    Sébastien Nadiras | Archives nationales
    Hélène Noizet | Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
    Nicolas Perreaux | CNRS, LaMOP
    Hugo Regazzi | Université Paris Cité
    Amable Sablon du Corail | Archives nationales
    Dany Sandron | Sorbonne Université
    Anne-Françoise Schmid | INSA et MinesParisTech
    Darwin Smith | CNRS, LaMOP
    Yann Sordet | Bibliothèques Mazarine & de l’Institut de France
    Vincent Tabbagh | Université de Bourgogne
    Lucas Terriel | École nationale des chartes
    Sergio Torres Aguilar | Université du Luxembourg


    Les journées du Lamop (X) – Mardi 14 mai 2024

    Campus Condorcet – Bâtiment Nord – Salle 0.004 – RdC

    Les Journées du LaMOP, organisées depuis 2012, sont l’occasion de donner la parole à un éminent collègue étranger, qui évoque son parcours académique et scientifique, ses liens avec la recherche française, ses méthodes de travail et ses chantiers en cours. Pour la 10e journée de cet événement, le LaMOP a invité Bernhard Jussen, Professeur à la Johann-Wolfgang-Goethe-Universität (Francfort-sur-le-Main). Très divers, les champs de recherche de l’invité portent notamment sur l’histoire de la parenté, la sémantique historique et l’imaginaire historique (tant au Moyen Âge qu’à l’époque contemporaine). C’est notamment ce dernier aspect qui a suscité le livre le plus récent de B. Jussen, Das Geschenk des Orest. Eine Geschichte des nachrömischen Europa 526-1535, Munich, 2023 : cet ouvrage, ainsi que l’ensemble de l’œuvre de B. Jussen, seront discutés lors de cette journée.

    Télécharger le programme au format pdf

    Programme

    Toutes les interventions se feront en dialogue avec B. Jussen.


    Matinée (10h-12h)


    Geneviève Bührer-Thierry et Régine Le Jan, Présentation de l’œuvre de B. Jussen


    Claire de Cazanove Hannecart, Présentation du livre Die Sprache des Rechts. Historische Semantik und karolingische Kapitularien, éd. B. Jussen et K. Ubl (2022)


    Après-midi (14h-17h)


    Florian Mazel et Thomas Lienhard, Présentation du livre Das Geschenk des Orest. Eine Geschichte des nachrömischen Europa, 526-1535, de B. Jussen (2023)


    Nicolas Perreaux et Justine Audebrand, Deux cas d’analyse sémantique : « pater » et « frater » dans les sources médiévales

    Colloque “L’exemption fiscale au Moyen Âge” : 29 et 30 mai 2024

    Comité scientifique d’organisation :

    Anne Lemonde, Université Grenoble Alpes, membre du CHEFF

    Florent Garnier, Université Toulouse Capitole, membre du CHEFF

    Olivier Mattéoni, Paris 1, membre du CHEFF

     

    Université Toulouse Capitole, 2 Rue du Doyen-Gabriel-Marty 31042 Toulouse Cedex 9

    Présentation

    La question de l’exemption fiscale n’a été que peu explorée pour elle-même pour la période précédant le XVIe siècle, alors même que l’historiographie de l’impôt médiéval s’est considérablement renouvelée depuis deux décennies. Le projet que l’on présente est donc d’abord de récollection et de confrontation d’éléments épars mais d’ores et déjà bien identifiés. Même si les privilégiés français de l’Epoque moderne ont toujours clamé la perpétuité de leur statut, c’est peu de dire que rien n’était joué au XIVe siècle, ni même sans doute encore au XVe. Pour le comprendre, il est essentiel de considérer le problème au niveau européen et à toutes les échelles de la domination, depuis celle de la seigneurie ou de la ville jusqu’à celui de la monarchie, seul moyen de désamorcer forte charge idéologique des « privilèges » de l’Ancien Régime. Enfin, l’approche doit se garder de séparer hermétiquement la théorie et la pratique car si les juristes ont joué un rôle principiel dans la délimitation / définition de l’exemption, ils l’ont fait essentiellement dans le cadre de consilia sollicités par des groupes sociaux qui s’opposaient vigoureusement et, de ce point de vue, le XIVe siècle apparaît comme un moment crucial dont les figures de Pierre Antiboul ou de Bartole sont parmi les plus représentatives.

    La démarche devra donc rendre compte d’une dynamique. Les études de cas permettront d’envisager :
    – Les héritages, dans l’Eglise et au niveau urbain ou seigneurial : du poids de l’héritage romano-barbare et des fondements bibliques de l’exemption à la question de la possibilité « intellectuelle » d’une exemption (d’une exception ?), l’histoire est longue. Inversement, il faut aussi mesurer combien l’exemption / exception fut une étape structurellement nécessaire pour légitimer l’impôt.
    – Le long XIVe siècle, celui de la mise en place d’un impôt permanent, temps de conflits décisifs, tant pour ce qui concerne les impôts directs que les taxes indirectes : on confrontera ici le cas des monarchies ibériques, française et anglaise, à celui des villes italiennes, flamandes et allemandes.
    – La fixation de « régimes fiscaux » propres à chaque ensemble, à chacune des échelles aussi : il conviendra de soulever notamment les questions de la mise en place des « régimes » fiscaux. Réalité et personnalité de la taille en France, effet des différentiels de statuts le long des frontières. La notion de paradis fiscal appliquée au Comtat Venaissin en est l’illustration la plus fameuse mais d’autres cas existent.

    Programme

    Mercredi 29 Mai 2024

    14h00 : Accueil

    14h30 : Mots d’ouverture
    Monsieur le Président de l’Université Toulouse Capitole
    Monsieur le Doyen de la faculté de droit et de science politique
    Monsieur le Directeur du Centre Toulousain d’Histoire du Droit et des Idées Politiques (UR 789)

    14h45 : Propos introductif

    Session 1 – L’Eglise et l’Empire, réceptacles d’une tradition

    15h00 : Childéric Ier cède les tonlieux de Tournai à l’Eglise épiscopale ! La longévité tragique d’un faux mérovingien (XIIe-XVe siècle)
    Claire Billen, Université de Louvain-la-Neuve

    15h30 : L’exemption fiscale en terres d’Empire, XIIe-XVe siècle
    Laurence Buchholzer, Université de Strasbourg

    16h00 : L’exemption fiscale de l’Eglise dans la couronne d’Aragon à la fin du Moyen Age : vision d’ensemble
    Père Verdes-Pijuan et Esther Tello, CSIC, Barcelone

    16h30 : Questions

    17h00 : Fin de la 1ère journée

     

    Jeudi 30 Mai 2024

    Session 2 – L’exemption, au cœur d’un laboratoire juridique

    9h00 : Exempter, déroger, dispenser. La capacité à fabriquer l’exception en droit savant médiéval (XIIe-XVe siècles)
    Marie Bassano, Université Toulouse Capitole

    9h30 : “Sunt immunes a tributo”. Pierre Jacobi et Pierre Antiboul, regards croisés de deux juristes méridionaux sur la société (première moitié du XIVe siècle)
    Florent Garnier, Université Toulouse Capitole, Membre du CHEFF

    10h00 : Défendre ses privilèges fiscaux en justice (fin XIVe-XVe siècles)
    Katia Weidenfeld, Ecole nationale des Chartes, Paris

    10h30 : Questions et pause-café

    Session 3 – L’exemption, fruit d’une négociation avec le souverain

    11h00 : Fiscalité royale et exemption en France au XIVe siècle
    Olivier Mattéoni, Université de Paris 1, Membre du CHEFF

    11h30 : La négociation de l’exemption et de l’inclusion de personnes et de choses dans l’établissement de l’impôt sur les biens meubles, Angleterre v. 1225-v.1340
    Chris Fletcher, Université de Lille

    12h00 : Questions

    12h30 : Déjeuner

    14h00 : Privilegi, costi di transazione e vantaggi comparativi : il mosaico delle esenzioni e dei diritti d’imposta nella fiscalità doganale in Italia, XIV-XV secolo
    Maria Ginatempo, Université de Sienne

    14h30 : La contestation de l’exemption nobiliaire en Briançonnais au milieu du XVe siècle
    Anne Lemonde, Université de Grenoble Alpes, Membre du CHEFF

    15h00 : Questions et pause-café

    15h30 : Conclusions. Perspectives modernes
    Marie-Laure Legay, Université de Lille, Membre du CHEFF

    16h00 : Clôture

     

    Contact : nathalie.salaun@ut-capitole.fr

    Inscription obligatoire : https://www.ut-capitole.fr/accueil/recherche/equipes-et-structures/lexemption-fiscale-au-moyen-age-colloque-organise-par-le-cthdip


    Colloque organisé par le CTHDIP, l’Institut de la gestion publique et du développement économique, le Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris (Université Paris 1), l’Université de Grenoble-Alpes avec le soutien de la Faculté de Droit et science politique de l’Université Toulouse Capitole dans le cadre du Comité pour l’histoire économique et financière de la France

     

    Affiche

  • 2023

    Cartographies et représentations des îles en Méditerranée (XVe- XXe siècles)

    3, 4 et 5 octobre 2023
    Bâtiment Edmond Simeoni - Université de Corse, Corte

    Télécharger le programme au format PDF

     

     

    Programme

    MARDI 3 OCTOBRE

    9H00 – Discours d’accueil et introduction institutionnelle
    Présidence de l’Université de Corse, Direction du Patrimoine de la Collectivité de Corse
    Représentant de l’UMR 6240 LISA, Représentant du LAMOP, Maurice AYMARD et Henri BRESC

     

    10H-13H00 - PREMIÈRE SESSION : Les îles dans la cartographie médiévale arabe et latine

    Henri BRESC (Université Paris X Nanterre)
    Edrisi au service de Roger II de Sicile

    Jean Charles DUCÈNE (EPHE)
    La Corse dans la cartographie arabe

    Emmanuelle VAGNON (CNRS-LAMOP)
    Grandes et petites îles de Méditerranée occidentale dans les premières cartes marines

    Nathalie BOULOUX (Université de Tours)
    Les îles de la Méditerranée occidentale (Corse, Sardaigne, Sicile) dans les manuscrits et les éditions de la Géographie de Ptolémée

     

    13H00 - DÉJEUNER ( BUFFET )

     

    15H-18H00 – DEUXIÈME SESSION : Cartes d’îles et insulaires au XVIe siècle

    Antoine FRANZINI (Université Gustave Eiffel)
    La carte manuscrite de la Corse présente dans l’Atlas hydrographique de Vesconte Maggiolo (1512)

    Georges TOLIAS (EPHE Paris – FNRS Athènes)
    L’avènement de l'insulaire : hypothèses sur la genèse d'un genre.

    Frank LESTRINGANT (Université Paris Sorbonne)
    La Corse dans le Grand Insulaire d'André Thevet

    Vannina MARCHI VAN CAUWELAERT (UMR 6240 LISA - Université de Corse)
    Insularité et iléité : les représentations médiévales de la Corse et de la Sardaigne (fin XIIIedéb. XVIe)

     

    MERCREDI 4 OCTOBRE

     

    9H30-12H30 – TROISIÈME SESSION : Géopolitique des îles méditerranéennes à l’époque moderne

    Maurice AYMARD (EHESS)
    Architectes militaires et/ou cartographes : la Sicile après Lépante. Représentation et défense du territoire

    Catherine HOFMANN (BNF – Cartes et plans)
    La représentation des îles dans la cartographie marine à Marseille au XVIIe siècle. Le cas de l’Atlas Boyer (1648)

    Christophe AUSTRUY (EHESS)
    Coronelli et l’Arsenal de Venise. Vraies légendes et fausses cartes

    Emiliano BERI et Lorenzo BROCADA (Université de Gênes)
    La Corsica di Accinelli : una missione strategica in chiave cartografica

     

    12H30 - DÉJEUNER ( BUFFET)

     

    14H30-17H30 – QUATRIÈME SESSION : La Corse et les îles jusqu’à aujourd’hui

    Philippe COLOMBANI (Université de Corse)
    La route des îles de la Couronne d’Aragon : dominer, unir, partager, une histoire méditerranéenne

    Marie -Vic OZOUF MARIGNIER (EHESS)
    Les représentations de la Corse dans les géographies illustrées (1880-1910)

    Paolo MILITELLO (Université de Catane)
    James Boswell, Pasquale Paoli et Thomas Phinn dans l’ "Account of Corsica […] illustrated with a new and Accurate Map of Corsica" (1768)

    Giampaolo SALICE (Université de Cagliari)
    Metodi, strumenti, fonti per l'Atlante Digitale della Storia Marittima della Sardegna

    Joseph MARTINETTI (Université Nice Côte d’Azur)
    Dans la continuité des isolarii, une nouvelle cartographie géopolitique des îles méditerranéennes est-elle possible ?

     

    JEUDI 5 OCTOBRE

    9h15 visite de l’exposition du Musée de la Corse Cartografià. La Corse en cartes
    1520-1900 (Dominique Gresle, commissaire de l’exposition)

    10h30 transfert en car vers Bastia

     

    Déjeuner à Bastia

    14h30 visite du fonds Tommaso Prelà et présentation d’ouvrages

    16h00 transfert en car vers l’aéroport Bastia Poretta

     

    ****

    Comité scientifique
    Vannina Marchi van Cauvelaert, Maître de conférences en histoire du Moyen Âge (UMR 6240 LISA – Université de Corse)
    Emmanuelle Vagnon-Chureau, Chargée de recherche CNRS en histoire du Moyen Âge (UMR 8589 LAMOP)
    Pierre-Jean Campocasso (Direction du Patrimoine)

     

    Direction scientifique
    Maurice Aymard (EHESS)
    Henri Bresc (Paris X Nanterre -Institut Européen en Sciences des Religions, Paris)

     

    Coordination
    Dominique Gresle, Commissaire de l’exposition, à l’initiative du colloque

     

    Organismes partenaires
    UMR 6240 Lieux Identités eSpaces Activités – Université de Corse
    UMR 8589 Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris – CNRS
    Musée de la Corse – Collectivité de Corse

     

    ***

    Argumentaire scientifique

    Au cours des trente dernières années le Musée de la Corse a constitué une collection de cartes et plans anciens exclusivement consacrés à l’île ainsi que plusieurs livres attachés à sa géographie historique. Ce fonds rassemble des figures cartographiques qui couvrent la période de 1520 à 1900. L’enrichissement progressif par acquisitions et la mise en œuvre d’un inventaire en ligne incitaient à mettre en lumière cet ensemble patrimonial sous trois formes complémentaires : sa publication sous forme d’un beau livre, sa présentation au public sous la forme d’une exposition, et enfin un colloque scientifique.

    L’objet de ce colloque, au regard de l’exposition, est de replacer la cartographie de la Corse dans la perspective plus large de la représentation des îles en Méditerranée depuis le Moyen âge jusqu’à l’époque contemporaine, tant dans les techniques cartographiques utilisées que dans ses différents contextes politiques et intellectuels, aussi bien dans le monde arabe que dans la chrétienté occidentale. Il s’agira d’analyser la spécificité de la représentation de l’espace insulaire méditerranéen, et de ses enjeux territoriaux.  

    Le colloque dont les sessions sont prévues à Corte, dans les locaux de l’Université de Corse, les 3 et 4 octobre 2023, seront complétées le 5 octobre par une visite de l’exposition Cartografià. La Corse en cartes, au Musée et celle, ensuite, d’une présentation d’ouvrages anciens à la Bibliothèque patrimoniale Tommaso Prelà à Bastia.


     

    Les cisterciens et l’exploitation des ressources (IV)

    Journée d'étude organisée par Danielle Arribet-Deroin et Benoit Rouzeau.

    Jeudi 5 octobre 2023 - Panthéon, salle 6

    Télécharger le programme au format PDF


    9h30 : accueil
    10h00 : introduction : Danielle Arribet-Deroin et Benoit Rouzeau

    Session 1 : Recherches en cours
    10h15-10h55 : Elodie Lévêque MCF Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, L'émergence du métier de relieur comme profession au XIIe siècle : le témoignage des manuscrits de Clairvaux
    Discutante : Danielle Arribet-Deroin, MCF Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

    11h-11h40 : Annelise Binois MCF Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Aurélie Artizzu, doctorante Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, L’exploitation des ressources animales à l’abbaye de Morimond (XIIe-XVe siècles) : contribution des approches archéozoologiques et biomoléculaires (ZooMS)
    Discutant : Benoit Rouzeau

    11h45-12h25 : Benoit Rouzeau, MCF Université de Picardie, Les cisterciens et l’élevage une question déjà ancienne les apports de la documentation écrite
    Discutante : Danielle Arribet-Deroin

    12h45-14h30 : pause méridienne

    Session 2 : la gestion de la ressource en eau
    14h30-15h00 : Agnès Charignon, INRAP, responsable PCR site cisterciens entre Seine et Rhin.
    L’abbaye d’Ecurey, aperçu du Moyen Age à l’ère industrielle
    Discutant : Benoit Rouzeau

    15h10-15h40 : Benoit Rouzeau, MCF Université de Picardie, Distribution de l’eau de trois abbayes picardes, Ourscamp, Longpont et Valloires
    Discutante : Danielle Arribet-Deroin

    15h50-16h20 : Thomas Poiraud, professeur certifié, M2 d’archéologie, Les aménagements hydrauliques des granges de Bonneval en Rouergue
    Discutant : Benoit Rouzeau

    Session 3 : La mise en place du corpus et du site Cisterciens et ressources
    16h30-16h50 : Pierre Brochard, ingénieur d’étude au LaMOP, et Benoit Rouzeau, développer une base de données, le corpus cistercien et ressources
    Discutante : Danielle Arribet-Deroin


     

    Appel à candidature : Le Xe siècle en actes : les archives de Plaisance dans le contexte italien et européen. Atelier de formation à la lecture et à l’édition documentaire

    Padoue, 26-29 septembre 2023

    Télécharger l’appel à candidature au format PDF (fr/it/en)

     

    Présentation :

    L’histoire urbaine du Xe siècle italien est écrasée entre la longue phase historique précédente et (surtout) la suivante. Considéré comme le terminus ad quem de la périodisation conventionnelle d’un haut Moyen Âge oscillant constamment entre continuité et fractures par rapport au patrimoine antique, il a traditionnellement assumé, en même temps, la valeur d’une époque incubatrice de développements démographiques, de vitalité économique, de dynamiques politiques et sociales qui trouveraient une sanction définitive dans l’affirmation triomphante des autonomies communales. L’objectif de l’atelier doctoral est au contraire d’attirer l’attention sur les particularités et les expérimentations d’une longue période – qui s’étend de la fin de l’empire carolingien à la mort d’Otton III – qui, même dans les contextes urbains, a été caractérisée par l’interaction originale entre les règles supérieures du jeu politique et les protagonismes émergeant d’une société progressivement plus articulée et conflictuelle.
    Avant toute reconstruction (et comme antidote à une éventuelle surinterprétation des nouveautés actuelles), une évaluation du panorama et de la structure des sources – en particulier documentaires – qui, au Xe siècle, ont enregistré une augmentation quantitative généralisée, est une condition préalable à toute reconstruction. D’où le choix d’organiser le programme de travail en fonction d’études de cas – locales ou régionales – présentant des sources à la structure comparable. La ville de Plaisance, au cœur de la vallée du Pô, sert ici de « laboratoire ». Il s’agit du deuxième gisement documentaire de l’Italie du haut Moyen Âge et la publication des actes qui s’y rapportent (environ 430 pièces), encore largement inédits, est l’un des objectifs du projet « Repenser le 10e siècle au prisme des territoires : régulations et résistances dans une Europe en reformation (870-1000) », Programme structurant 2022-2026 de l’École française de Rome.
    Les participants à l’atelier doctoral, par le biais de formations qualifiantes et d’activités en ateliers, auront l’occasion de participer à cette entreprise éditoriale. En effet, outre des conférences sur de vastes questions historiographiques et des études de cas concernant le regnum (Milan, Émilie, Toscane), les territoires de tradition byzantine (Venise, Ravenne, Rome) et le Sud lombard (Bénévent et Salerne), des séminaires sont consacrés aux sources documentaires de Plaisance, aux habitudes graphiques du notariat local, aux dynamiques de peuplement et à l’organisation du territoire. L’atelier comprend la lecture, l’analyse, la transcription, l’édition (traditionnelle et numérique) d’une sélection d’actes disponibles dans des reproductions à très haute résolution grâce à une campagne de reproduction numérique pilotée par l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS, Paris).
    La participation est ouverte aux doctorants dans les disciplines médiévales de toute institution italienne ou étrangère.
    Quinze bourses destinées aux étudiant(e)s sont à attribuer. L’atelier est de nature résidentielle et les participants doivent faire une brève présentation de leurs recherches en cours lors d’un séminaire. Ces présentations peuvent être faites en italien, en français ou en anglais.
    Grâce à ces bourses, le projet prendra en charge les coûts de l’hébergement et des dîners à Padoue pour les doctorant(e)s sélectionnés. Une aide au financement concernant le voyage vers et depuis Padoue pourra aussi être attribuée, sous conditions.

     

    Modalités de candidature :
    Les candidats doivent envoyer leur dossier au Prof. Gianmarco De Angelis (gianmarco.deangelis@unipd.it) avant le 30 juin 2023, en indiquant dans l’objet “Application for Atelier doctoral EFR”.
    Chaque dossier devra être constitué de :
    • un curriculum vitae du candidat
    • une brève présentation (5 pages maximum) du projet de thèse de doctorat et un résumé de l’article que le candidat a l’intention de discuter lors des sessions de l’atelier.

     

    Presentazione

    Dal punto di vista della storia urbana d’Italia, il X secolo soffre di un innegabile schiacciamento sia sulla lunga fase storica precedente, sia (e soprattutto) su quella seguente. Termine ad quem della convenzionale periodizzazione su cui misurare i caratteri di un primo medioevo costantemente oscillante tra continuità e fratture rispetto all’eredità antica, esso ha tradizionalmente assunto, al tempo stesso, il valore di un’epoca incubatrice di sviluppi demografici, vitalità economiche, dinamiche politico-sociali che avrebbero trovato sanzione definitiva nella trionfante affermazione delle autonomie comunali. Obiettivo dell’atelier doctoral, al contrario, è di portare attenzione sulle specificità e le sperimentazioni di un lungo periodo – esteso dalla fine dell’impero carolingio alla morte di Ottone III – che, anche nei contesti urbani, si caratterizzò per l’originale interazione fra regole di vertice del gioco politico e protagonismi emergenti dal tessuto di una società via via più articolata e conflittuale.
    Naturalmente, è preliminare a qualsiasi ricostruzione (e vale da antidoto a potenziali sovrainterpretazioni delle effettive novità) una ponderata valutazione del panorama e della struttura delle fonti – in particolare di quelle documentarie –, che fanno registrare nel X secolo un generalizzato incremento quantitativo: di qui la scelta di articolare il programma dei lavori su casi di studio – locali o regionali – caratterizzati da assetti delle fonti proficuamente comparabili, per analogia o differenza, e all’interno del quale una specifica centralità sarà riservata alla realtà per più versi ‘laboratorio’ di Piacenza. La città padana, come noto, rappresenta il secondo giacimento documentario dell’Italia altomedievale, e la pubblicazione delle sue carte d’archivio (circa 430 pezzi), ancora largamente inedite, rientra tra gli obiettivi del progetto Repenser le 10e siècle au prisme des territoires: régulations et résistances dans une Europe en reformation (870-1000), Programme structurant 2022-2026 dell’École française de Rome.
    I partecipanti all’atelier doctoral, attraverso qualificate attività di formazione e laboratoriali, avranno la possibilità di partecipare a questa impresa editoriale. Il corso, difatti, oltre a

    prevedere lezioni su questioni storiografiche di ampio respiro e su case-studies relativi al regnum (Milano, l’Emilia, la Toscana), ai territori di tradizione bizantina (Venezia, Ravenna, Roma) e del Meridione longobardo (Benevento e Salerno), si articola in seminari sulla documentazione giuridica piacentina, sulle abitudini grafiche del notariato locale, sulle dinamiche insediative e sull’organizzazione del territorio, e dedicherà spazi specifici ad attività di lettura, esegesi, trascrizione, edizione (anche digitale) di carte d’archivio opportunamente selezionate e fruibili in riproduzioni ad altissima risoluzione grazie alla campagna di acqusizione digitale promossa dall’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS-Paris).
    Sono ammessi a partecipare dottorandi in discipline medievistiche provenienti da qualsiasi sede italiana e straniera.
    La partecipazione all’atelier è riservata a quindici studiosi. L’atelier ha carattere residenziale, e i partecipanti dovranno tenere un breve seminario di presentazione delle proprie ricerche in corso. Tali presentazioni potranno essere svolte in Italiano, Francese o Inglese. Agli ammessi è offerta l’ospitalità completa a Padova (spese di alloggio e pasti). A coloro che non saranno in grado di coprire i costi di viaggio, potrà essere concesso un contributo finanziario.


    Modalità di candidatura
    I candidati dovranno inviare entro il 30 giugno 2023 il loro dossier al prof. Gianmarco De Angelis (gianmarco.deangelis@unipd.it), indicando nell’oggetto “Candidatura a Atelier doctoral EFR”.
    La domanda dovrà essere corredata di:
    • un curriculum vitae del/della candidato/a.
    • una breve presentazione (5 pagine al massimo) della tesi di dottorato e un abstract del paper che il/la candidato/a intende discutere nelle apposite sessioni dell’atelier

     

    Presentation:

    From the point of view of the urban history of Italy, the 10th century suffers from an undeniable crush on both the long preceding historical phase and (above all) on the following one. Term ad quem of the conventional periodization on which to measure the characteristics of an early Middle Ages constantly oscillating between continuity and fractures with respect to the ancient heritage, it has traditionally assumed, at the same time, the value of an era incubator of demographic developments, economic vitality, political and social dynamics that would find definitive sanction in the triumphant affirmation of communal autonomies. The objective of the atelier docto- ral, on the contrary, is to bring attention to the specificities and experimentations of a long period – extending from the end of the Carolingian empire to the death of Otto III – which, even in urban contexts, was characterised by the original interaction between the top rules of the political game and the protagoni- sms emerging from a society that was gradually more articula- ted and conflicting.
    Naturally, before any reconstruction can take place (and as an antidote to potential over-interpretation of the actual novelties) a considered evaluation of the panorama and structure of the sources – in particular the documentary ones – which in the tenth century recorded a generalised quantitative increase, is a prerequisite to any reconstruction. Hence the choice to organise the work programme on case studies – local or regio- nal – characterised by profitably comparable source structu- res, due to analogy or difference, and within which a specific centrality will be reserved for the ‘laboratory’ reality of Piacen- za. The Po Valley city, as we know, represents the second documentary deposit of early medieval Italy, and the publica- tion of its charters (about 430 pieces), still largely unpubli- shed, is one of the objectives of the project “Repenser le 10e siècle au prisme des territoires: régulations et résistances dans une Europe en reformation (870-1000)”, Programme structurant 2022-2026 of the École française de Rome.
    The participants in the atelier doctoral, through qualified trai- ning and workshop activities, will have the opportunity to parti- cipate in this publishing initiative. In fact, in addition to lectures on wide-ranging historiographical issues and case-studies

    relating to the regnum (Milan, Vercelli, Emilia, Tuscany), the territories of Byzantine tradition (Venice, Ravenna, Rome) and the Lombard South Italy (Benevento and Salerno), the course includes seminars on Piacenza’s legal documentation, on the graphic habits of the local notaries, on the dynamics of settlement and the organisation of the territory, and will dedi- cate specific spaces to reading, analysis, transcription and edition (including digital methods) of documents appropriately selected and usable in very high resolution reproductions thanks to the digital acquisition campaign promoted by the Institut de recherche et d’histoire des textes, CNRS-Paris.
    Participation is open to doctoral students in medieval discipli- nes from any Italian or foreign institution.
    Fifteen (15) scholarships for students will be awarded. The atelier is of a residential nature, and participants are expected to give a short seminar presentation of their current research. These presentations may be given in Italian, French or Engli- sh.
    Winners of the fellowship are offered full hospitality in Padua (accommodation and meal expenses). Those who will not be able to cover travel costs may be granted financial assistance.


    How to apply:
    Applicants should send their dossier to Prof. Gianmarco De Angelis (gianmarco.deangelis@unipd.it) by June 30, 2023, indicating in the subject line “Application for Atelier doctoral EFR.”
    The application should be accompanied by:
    • a curriculum vitae of the candidate(s).
    • a short presentation (5 pages maximum) of the project of doctoral thesis and an abstract of the paper that the candi- date intends to discuss in the atelier sessions


     

    Xe Journées du LaMOP – Simon Teuscher

    Mercredi 10 mai 2023 – 10h-17h
    INHA, 2 rue Vivienne, 75002, Paris
    Salle Demargne

    Présentation
    Les Journées du LaMOP, organisées depuis 2012, sont l’occasion de donner la parole à un éminent collègue étranger, qui évoque son parcours académique et scientifique, ses liens avec la recherche française, ses méthodes de travail et ses chantiers en cours. C’est aussi, dans un second temps, un moment d’échange avec des doctorants.
    Simon Teuscher est depuis 2007 professeur d’histoire médiévale et moderne à l’université de Zurich. Ses deux principaux domaines de recherches sont l’histoire de la parenté et du genre d’une part, qu’il pratique en recourant intensivement aux travaux d’anthropologues (notamment anglo-saxons), et d’autre part l’histoire des usages de l’écrit à la charnière du droit, de l’économie et du pouvoir (ici, ce sont les travaux de Goody qui l’inspirent), ces deux thématiques pouvant être articulées d’une à l’autre (notamment par l’intermédiaire de la production épistolaire ou des livres de raison, ou encore du recours aux diagrammes dans les textes de droit concernant la parenté). Il est en outre le responsable d’un fameux site d’enseignement en ligne (e-Learning) gratuit intitulé Ad Fontes, destiné à l’initiation à la recherche documentaire historique. D’un point de vue empirique, il travaille essentiellement sur des corpus de Suisse et du Sud de l’Empire, mais ne dédaigne pas à l’occasion d’aller voir en France ou en Italie.

    ST

     

    Programme
    Matinée 10h00 – 12h00
    Autour des travaux et du parcours de Simon Teuscher
    • Présentation de Simon Teuscher par Joseph Morsel
    • Réponse de Simon Teuscher
    • Discussion générale

    Après-Midi 14h00-17h00
    Dialogue avec les doctorant.e.s et masterants.
    • Margot Laprade, « Familles cléricales et vocation religieuse en Gaule (IVe-VIIIe siècle) »
    • Pierre Lebec, « La mise en page dans les manuscrits scientifiques du XIIIe siècle. Le manuscrit comme moyen de communication »
    • Hugo Regazzi, « Les affranchissements ad tonsuram à Rozay-en-Brie aux XIVe et XVe siècles »

     

    Télécharger le programme au format PDF.


     

    Digitizing the Middle Ages: The Impacts of Digitized Corpora on Medieval Historiography

    58th International Congress on Medieval Studies, Kalmazoo

     Thursday, May 11 - 10:00 a.m. – 11:30 a.m. EDT

     

     

    Session – 35 Virtual

    Digitizing the Middle Ages: The Impacts of Digitized Corpora on Medieval Historiography

     

     A Digital Repository for the Study of Allegory in the Divine Comedy: The Database Allegorico Dantesco (DAD)

    -Matteo Maselli, Univ. degli Studi di Macerata

     

    The iForal project and Portuguese Medieval Historiography: Contributions from a Digitized Corpus of Municipal Charters

    -Filipa Roldao, Centro de História, Univ. de Lisboa;

    -Joana Serafim, Univ. Zürich /Centro de Linguística, Univ. de Lisboa

     

    Do Manuscripts Burn? Royal Diplomas in Late Pre-Norman England (871– 1066): The Representativeness of the Corpus

    -Denis Sukhino-Khomenko, Göteborgs Univ.

     

    Diplomata Belgica and Its Impact on the Historiography of Medieval Flemish Society

    -Dawid Golab, Univ. Pedagogiczny im. Komisji Edukacji Narodowej w Krakowie

     

    About this Session of Papers:

    For over half a century, since R. Busa's punch cards, medieval documents have been encoded in a binary data computing system. Currently, the digitization and structuring of documentary corpora is an unavoidable reality for the most part of the medievalists. However, little attention has been paid to the history and historicity of these uses, as well as the impacts of these new media, on the specific field of Medieval History. Reflecting on the historiographical epistemic consequences of the use of digitized corpora of documents is necessary and the central focus of this session of papers.

     

    Sponsors:

    • Corpus Burgundiae Medii Aevi / Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (CBMA / LaMOP);
    • Laboratório de Teoria e História das Mídias Medievais (LATHIMM), Univ. Federal do Rio de Janeiro

    Organizers:

    • Gabriel Castanho, Univ. Federal do Rio de Janeiro
    • Eliana Magnani, Centre Nationale de la Recherche Scientifique (CNRS–Paris)
    • Nicolas Perreaux, Univ. de Paris I–Panthéon-Sorbonne

     

    11e école d’été d’histoire économique (Août 2023)

    « Les espaces du commerce aux époques médiévale et moderne. Institutions, échelles et dynamiques »

     


    La 11e école d’été d’histoire économique se réunira à Suse (Piémont, Italie) les 27, 28 et 29 août 2023. La thématique retenue cette année – « Les espaces du commerce aux époques médiévale et moderne. Institutions, échelles et dynamiques » – est à la croisée de l’histoire économique, sociale et culturelle.

    Les espaces marchands contribuent fortement à la structuration de la vie économique médiévale et moderne. Les mondes du commerce sont à saisir non seulement comme des espaces sociaux, fondés sur des pratiques complexes liées à des savoirs techniques, mais aussi à travers les dynamiques territoriales qui concernent des lieux, des flux et des aires d’échanges. La 11e école d’été d’histoire économique se propose d’étudier ce rôle central de l’espace dans la configuration des pratiques et des représentations commerciales des acteurs.

    Cette thématique permettra également de poursuivre et d’approfondir celles qui ont été développées les années précédentes (la valeur des choses, la pauvreté, les biens communs, les moyens de paiement, la qualité, l’organisation du travail, les écritures de l’économie, entreprendre, la circulation des savoirs, l’économie des risque).

     

    Institutions partenaires

    L’école d’été d’histoire économique rassemblera des chercheurs, des enseignants-chercheurs, des chercheurs postdoctoraux, et des doctorants de toutes nationalités. Les institutions partenaires sont l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’Université de Toulouse Jean-Jaurès, l’EPHE, les Archives Nationales et le CNRS. Les laboratoires impliqués sont les suivants : LAMOP (UMR 8589, Paris 1/CNRS), FRAMESPA (UMR 5136, Toulouse 2/CNRS), IDHE.S (UMR 8533 Paris 1, Paris-Nanterre, ENS Cachan/CNRS), SAPRAT (EA 4116 EPHE), BETA (UMR 7522, Strasbourg, Lorraine, Inrae/CNRS).

    La manifestation reçoit également l’appui financier du LabEx HASTEC (Histoire et Anthropologie des Savoirs, des Techniques et des Croyances) et se déroule sous le patronage de l’Association Française d’Histoire économique (AFHé).

    https://terrae.univ-tlse2.fr/accueil-terrae/presentation/11e-ecole-dete-dhistoire-economique-aout-2023-appel-a-candidature

     

    Organisateurs / comité scientifique

    Michela Barbot (CNRS ENS Cachan, Idhe.s), Patrice Baubeau (Univ. Paris-Nanterre, Idhe.s), Marc Bompaire (EPHE, Saprat), Julie Claustre (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lamop), Anne Conchon (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Idhe.s), Laurent Feller (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lamop), Agnès Gramain (Université de Lorraine, Beta), Emmanuel Huertas (Univ. Toulouse Jean-Jaurès, Framespa), Jean-François Moufflet (Archives Nationales)

     

    Dates et lieu

    Suse (Piémont, Italie) du 27 au 29 août 2022

    (arrivée des participants le 26 août dans l’après midi. Nuit d’hébergement supplémentaire prise en charge si départ le 30 août)

     

    Objectifs et nature de l’opération

    La nature du thème implique, outre la mobilisation d’historiens médiévistes et modernistes, la présence d’économistes et de géographes spécialisés dans l’étude de la vie économique. La méthode proposée est de faire présenter une série d’exposés par des spécialistes et de les mettre en débat. Elle permet également de faire dialoguer médiévistes et modernistes et comparer l’avancée de leurs réflexions sur un thème donné, voire d’infléchir les doctrines. Le but poursuivi est d’approfondir nos connaissances et nos réflexions tout en permettant à des doctorants ou à des postdoctorants de s’associer aux travaux par une participation active. La partition des doctorants et postdoctorants prendra la forme d’exposés et de prises de paroles dans le débat suivant les interventions.

     

    Présentation
    Programme

     

    Modalités d’inscription pour les doctorants / postdoctorants

    Des places sont disponibles pour les jeunes chercheurs – doctorants ou post-doctorants – en histoire économique médiévale et moderne, en économie, en sociologie et en géographie. Les langues de travail étant l’anglais et le français, les candidats devront avoir une connaissance minimale des deux langues (l’expression orale se fera dans la langue de son choix).

    Il sera demandé aux candidats une communication orale de 15 minutes en rapport avec le sujet des journées. Cette communication se fera à partir de la présentation d’un fonds d’archives ou d’une source d’histoire économique qui a été au cœur de leur recherche.

    L’organisation prendra en charge l’intégralité du séjour sur place. Les frais de déplacement (aller-retour) seront remboursés jusqu’à 200 euros.

    Le nombre des places étant limité, les candidatures seront examinées par un comité de sélection composé des organisateurs scientifiques des journées.

    Le dossier (en anglais ou en français) comprendra :

    . Un curriculum vitae détaillé

    . Une présentation (2 pages minimum) du sujet de doctorat, des sources utilisées et de la communication orale envisagée.

     

    Les dossiers de candidature sont à envoyer avant le 27 mai 2023 (réponse le 1 juin), à Emmanuel Huertas (Univ. Toulouse Jean-Jaurès) : emmanuel.huertas@univ-tlse2.fr


     

    La BIS présente… Aude Mairey, La fabrique de l’anglais

    Aude Mairey sera à la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne le mardi 14 février à 17h en salle de formation, pour une présentation de son ouvrage La fabrique de l’anglais. Genèse socio-culturelle d’une langue à la fin du Moyen Âge (à paraître le 16 février 2023, aux Éditions universitaires de la Sorbonne).

     

     

    Lien vers le site de l’événement.

    Présentation détaillée de l’ouvrage sur les Carnets du LaMOP.


     

    Pour UNE science du social
    Le 4 avril 2023, 9h-17h
    INHA (Institut National d’Histoire de l’Art), Salle Giorgio Vasari, 2 rue Vivienne (Paris 2e), 4 avril 2023, de 9h à 17h

    Dulac

     

    Journée d’échanges et de débats autour du livre du groupe Dulac (Christian Grataloup, Jacques Lévy, Joseph Morsel, Igor Moullier, Hélène Noizet, Patrick Poncet, Magali Watteaux) :
    – Le social existe-t-il ?
    – Le social est-il pensable ?
    – Le social est-il transformable ?

    Discutants :
    – Enka Blanchard, mathématicienne, CNRS
    – Dominique Boullier, sociologue, Sciences Po
    – Hua Cai anthropologue, université de Pékin
    – Marcela Iacub juriste, EHESS
    – Florence Jany-Catrice, économiste, université de Lille

    Animation des débats :
    – matin : Emmanuel Laurentin (France Culture) ;
    – après-midi : Sylvain Allemand (Centre Culturel International de Cerisy)

    Inscription (obligatoire pour le buffet) : helene.noizet@univ-paris1.fr


     

  • 2022

    Rencontre autour de l'ouvrage d'Emmanuelle Santinelli - Couples et conjugalité au haut Moyen Âge (VIe-XIIe siècles)

    9 décembre 2022 - 14h

    Salle de séminaire de l'IRHIS - Université de Lille, site du Pont-de-Bois, Villeneuve d'Ascq

    Télécharger l'affiche au format PDF.

     

    L'auteure présentera son ouvrage (Brepols, Turnhout, 2022). Suivra une discussion, à laquelle participeront Justine Audebrand, Margot Laprade, Tristan Martine et Mélanie Traversier.

    9 décembre 2022 - 14h

    Salle de séminaire de l'IRHIS - Université de Lille, site du Pont-de-Bois, Villeneuve d'Ascq

    Télécharger l'affiche au format PDF.

     

    L'auteure présentera son ouvrage (Brepols, Turnhout, 2022). Suivra une discussion, à laquelle participeront Justine Audebrand, Margot Laprade, Tristan Martine et Mélanie Traversier.


    Les marâtres : des mots, des personnes, des familles

    Colloque international, les 24 et 25 novembre 2022

    Université d'Artois, Arras - Maison de la Recherche - Salle des colloques et diffusion en visio

    Organisation : Anne Jusseaume (Université d’Artois, CREHS) et Laurence Leleu (Université d’Artois, CREHS).

    Comité scientifique : Sabine Armani (Université Sorbonne Paris Nord, Pléiade UR7338), Marianne Closson (Université d’Artois, Textes et Cultures UR 4028), Aurélie Damet (Paris I Panthéon-Sorbonne, ANHIMA UMR 8210), Agnès Fine (EHESS, LISST UMR 5193-CAS), Vincent Gourdon (CNRS, Centre Roland Mousnier UMR 8596), Régine Le Jan (Paris I Panthéon-Sorbonne, LAMOP UMR8589), Didier Lett (Université de Paris, ICT EA 337), Nicole Pellegrin (CNRS, IHMC UMR 8066).

     

     

    Argumentaire

    Ce colloque d’anthropologie historique a pour objectif d’interroger la construction sociale et littéraire de la figure de la marâtre, de l’Antiquité à nos jours. Il vise à articuler l’étude des mots et des représentations associés à la seconde épouse avec celle des formes familiales et du système de parenté dans lesquelles elles s’inscrivent. Pour ce faire, il importe de repérer les termes utilisés pour désigner cette femme au sein d’une famille, de saisir les normes sociales, culturelles et religieuses qui contribuent à la légitimer ou à la discriminer. Nous souhaiterions aussi, autant que faire se peut selon les périodes et à l’appui de la démographie historique, saisir l’évolution de l’ampleur sociale de ce phénomène.

     

    Télécharger l'affiche et le programme au format PDF

     

    Programme

    Jeudi 24 novembre

    9h : Accueil café

    9hl5 : Introduction du colloque

    Mot d’accueil : Pierre Schneider (Univ. d’Artois, CREHS)

    9h30-10h : Anne Jusseaume (Univ. d’Artois, CREHS) et Laurence Leleu (Univ. d’Artois, CREHS) : Introduction.

    10h00-10h30 : Sylvie Joye (Univ. de Lorraine, HisCAnt-MA) : De la multiplicité des figures maternelles. Eléments de comparaisons entre quelques études historiques et anthropologiques consacrées à l’Europe et à la Chine.

     

    Session 1 (10h45-12h30) : Les marâtres, de mauvaises belles-mères ? (1)

    Présidence de séance : Didier Lett (Univ. de Paris Cité, ICT)

    Justine Audebrand (Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne, LaMOP) : La légende noire d’Ælfthryth (années 970 - années 1130).

    Véronique Beaulande-Barraud (Univ. Grenoble Alpes, LUHCIE) : « Ainsi que plusieurs marâtres ont acoustumé de faire » : portrait d’une belle-mère indigne (Champagne, mi XVe siècle).

    Lucie Laumonier (Concordia Univ.) : « Voulentiers les secondes femmes vont contre les enfans des premières » : décrire la marâtre devant le Parlement de Toulouse au XVe siècle.

    Repas

     

    Session 2 (14h-15h15) : Les marâtres, de mauvaises belles-mères ? (2)

    Présidence de séance : Nicole Pellegrin (CNRS, IHMC)

    Paula Almeida Mendes (Univ. de Porto, CITCEM) : Représentations littéraires de la marâtre au Portugal (XVIe-XVIIIe siècles).

    Nathalie Freidel (Wilfrid Laurier Univ. via Zoom) : Deux figures divergentes de la marâtre au prisme des correspondances de Louise de Coligny (1598-1619) et de Mme de Sévigné (1675-1684).

    Session 3 (15h45-17h) : Espaces extra-européens

    Présidence de séance : Nicole Pellegrin (CNRS, IHMC)

    Djokouri Loroux Serge Pacôme Junior (Univ. Alassane Ouattara de Bouaké) : « Lêbôdjo », ou la marâtre dans la société Bété (Côte d’ivoire).

    Sofiane Bouhdiba (Univ. de Tunis) : La marâtre dans le conte tunisien.

     

    Vendredi 25 novembre

    9h : Accueil café

     

    Session 4 (9h30-12h) : Marâtres et structures familiales

    Présidence de séance : Vincent Gourdon (CNRS, Centre Roland Mousnier)

    Marcella Farioli (Univ. Paris Est, CRHEC) : L’évolution de la marâtre grecque entre histoire et représentations : le cas athénien.

    Cécile Beghin (Lycée Jean Jaurès, Montreuil, EHESS, Université de Cergy) : Remariage et circulation des biens dans les familles languedociennes aux XIVe et XVe siècles.

    Isabelle Chabot (Univ. di Padova) : Maternités plurielles, maternité « cruelles ». Marâtres et mères à Florence (XIVe-XVe siècles).

    Claire-Lise Gaillard (INED, Centre d’Histoire du XIXe siècle) : « Accepterait enfants » : les secondes épouses dans le marché des rencontres (au tournant des XIXe et XXe siècles).

    Repas

     

    Session 5 (14h-15hl5) : La marâtre, bouc-émissaire d’un conflit avec le père ?

    Présidence de séance : Régine Le Jan (Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne, LaMOP)

    Emmanuelle Santinelli (Univ. polytechnique des Hauts-de-France, Valenciennes, LARSH) : La femme de leur père et les enfants de son mari : nouvelle mère, belle-mère trop influente ou consors regni ? Des secondes et subséquentes épouses dans la famille royale carolingienne.

    Marianne Closson (Univ. d’Artois, Textes et cultures) : La marâtre amoureuse : réécritures du mythe de Phèdre aux XVIe et XVIIe siècles.

    Session 6 : (15h30-16h30) : De nouvelles pistes pour l’histoire des marâtres ?

    Présidence de séance : Régine Le Jan (Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne, LaMOP)

    Inès Anrich (Sorbonne Univ. - Centre d’Histoire du XIXe siècle) et Anne Jusseaume (Univ. d’Artois, CREHS) : Les sources de la vie religieuse, des sources pour faire l’histoire des marâtres à l’époque contemporaine ?

     

    Pour ne pas conclure : perspectives pour le second colloque


     

    Repenser le Xe siècle. États des lieux et perspectives

    Primo convegno del programma di ricerca EFR 2022 - 2026

    Repenser le Xe siècle au prisme des territoires : régulations et résistances dans une Europe en reformation (870-1000)

    17-19 novembre 2022

    Aula G. Prodi - Complesso di S. Giovanni in Monte - Piazza S. Giovanni in Monte 2, BOLOGNA

    Il est possible de suivre la conférence en ligne via Microsoft Teams (voir le PDF) | É anche possibile seguire il convegno ONLINE su Microsoft Teams (vedi PDF)

     

    Télécharger la brochure complète au format PDF.

    Télécharger le programme au format PDF.

     

    Argumentaire (FR)

    Trente ans après les volumes de Spolète consacrés au « secolo di ferro », cette première rencontre du programme Repenser le Xe siècle au prisme des territoires : régulations et résistances dans une Europe en reformation (870-1000) entend présenter un bilan historiographique sur le Xe siècle à l’échelle de toute l’Europe, en questionnant les différentes traditions historiographiques récentes, et entend définir un état de la question sur les diverses problématiques propres au Xe siècle.

     

    Argomento (IT)

    Ripensare il X secolo. Bilanci e prospettive
    Trent’anni dopo i volumi di Spoleto dedicati al «secolo di ferro», questo primo incontro del progetto Repenser le Xe siècle au prisme des territoires : régulations et résistances dans une Europe en reformation (870-1000) intende presentare un bilancio storiografico sul secolo X su scala europea, mettendo a confronto le differenti tradizioni storiografiche recenti, e definire poi un quadro complessivo in merito alle diverse problematiche proprie del secolo X.

     

    Comité scientifique / Comitato scientifico
    François Bougard (Université Paris-Ouest), Geneviève
    Bührer-Thierry (Université Paris-Est), Gianmarco
    De Angelis (Università degli Studi di Padova), Sylvie
    Joye (Université de Lorraine), Cristina La Rocca
    (Università degli Studi di Padova), Tiziana Lazzari
    (Alma Mater Studiorum – Università di Bologna)

    Segreteria organizzativa
    Lorenzo Tabarrini
    lorenzo.tabarrini3@unibo.it

     

    Giovedì 17 novembre 2022
    9.30-12.30
    Sylvie Joye - Université de Lorraine, HISCANT - Les historiens et le Xe siècle : un point historiographique (avant les années 1970)
    Steffen Patzold - Eberhard Karls Universität Tübingen - Le Xe siècle vu d’Allemagne : historiographie et perspectives
    Discussione e pausa caffè

    Tiziana Lazzari - Alma Mater Studiorum – Università di Bologna - Il regno italico tra Roma e gli imperi: temi tradizionali e nuove ricerche
    Vito Loré - Università degli Studi Roma Tre - La storiografia sul Mezzogiorno longobardo: temi e prospettive
    David Kalhous - Mazaryk University, Brno - Between central place, retinues and empire: East Central Europe in the historiography over the past quarter century
    Discussione e pranzo

    14.30-19.00
    Florian Mazel - Université de Rennes 2, TEMPORA - Historiographie et état de la recherche : la France au Xe siècle (Francie occidentale, Lotharingie, Bourgogne-Provence)
    Alice Hicklin - Sheffield University - ‘Once the home of fair-faced flowers; Now the widow of fury’: The Making and Unmaking of England
    Iñaki Martín Viso - Universidad de Salamanca - Beyond the repoblación and reconquista: the historiography of 10th century Christian Iberia

    Discussione e pausa caffè


    Lucie Malbos - Université de Poitiers, CESCM - Le Xe siècle vu du monde scandinave : les enjeux d’un monde contrasté et marqué par l’oralité
    Annick Peters-Custot - Nantes Université, CRHIA - Les récents renouvellements historiographiques sur l’Empire byzantin des Macédoniens (Italie méridionale byzantine comprise)
    Daniel König - Universität Konstanz - A Turning Point? The Long Tenth Century (870-1000) in the History of Transmediterranean Relations

    Venerdì 18 novembre 2022
    9.30-12.30
    Stéphane Gioanni - Université Lyon 2, HISOMA - Repenser les sources hagiographiques et conciliaires du Xe siècle croate : la naissance du royaume de Dalmatie-Croatie en 925 au prisme de la réforme grégorienne
    Thomas Kohl et Bernhard Zeller - Eberhard Karls Universität Tübingen et Österreichische Akademie der Wissenschaften, Wien - Local society and central power. Politics and structural change, 9th - 10th centuries
    Discussione e pausa caffè


    Gianmarco De Angelis et Stefan Esders - Università degli Studi di Padova et Freie Universität Berlin - Lombard laws and Carolingian capitularies in 10th century and early 11th century Italy: mobility of codices, mobility of texts

    Giovanna Bianchi et Laurent Feller - Università di Siena et Paris1-Panthéon-Sorbonne, LaMOP - Echange commercial et échange non-commercial au Xe siècle
    Discussione e pranzo


    14.30-19.00
    Laurent Jégou et Isabelle Rosé - Université Paris Nanterre, ArScAn et Université de Rennes2, TEMPORA - Dans les pas de l’Église primitive ? Église régulière et Église séculière dans l’Europe au Xe siècle
    François Bougard et Maddalena Betti - CNRS, IRHT et SISMEL, Firenze - La papauté au Xe siècle : cadavres et nécromancie, transformations et résistances
    Discussione e pausa caffè


    Giorgia Vocino et Giacomo Vignodelli - Université de Namur, IRHT et Università degli Studi di Milano - Cultures : perspectives historiographiques et méthodologiques
    Geneviève Bührer-Thierry et Cristina La Rocca - Paris1-Panthéon-Sorbonne, LaMOP et Università degli Studi di Padova - Rediscuter le genre : hommes et femmes en compétition

    Sabato 19 novembre 2022
    10.00-13.00
    Discussion générale et construction du programme à venir / Discussione generale e costruzione del programma futuro


     

    CBMAhag - Ateliers 2022 - Hagiographie, corpus électroniques, nouvelles recherches

    14 mars, 13 juin et 24 octobre 2022  - 14h-18h

    Programme 

    14 mars 2022

    • Le projet européen Cult of Saints in Late Antiquity - Robert Wiśniewski (Université de Varsovie)
    • Les plus anciennes pièces inédites du dossier de saint Edme de Pontigny : recueil de miracles, brouillon de vita et autres indulgences (1240-1261) – Jean-Luc Benoit
    • Hagiographie, ressources numériques et historiographie. Premiers jalons de l’enquête – Gabriel Castanho (UFRJ - Lathimm)
    • Actualité éditoriale : Cluny et Saint-Bénigne de Dijon dans le La bibliothèque et les archives de l'abbaye de la Sainte-Trinité de Fécamp (dir. S. Lecouteux, N. Leroux, O. Siab, 2021) – Stéphane Lecouteux (CRAHAM)

    13 juin 2022

    • Le corpus hagiographique trévirois du début du XVIsiècle. Enquête stylométrique et premiers résultats – Bastien Dubuisson (Université du Luxembourg ; Université de Namur)
    • Vie d'Odon de Cluny par Jean de Salerne : état actuel des connaissances du dossier - Ludivine Mazelly (Aix-Marseille Université)
    • La datation des inscriptions médiévales : comprendre les spécificités de l'épigraphie pour mieux comparer les sources textuelles – Manon Durier (CESCM)
    • La Bibliothèque de Saint-Bénigne de Dijon et ses liens avec celles de la Trinité de Fécamp et de Cîteaux (XIe-XIIe siècles) – Stéphane Lecouteux (CRAHAM) - communication reportée à une date ultérieure

    24 octobre 2022

    • Comprendre la composition des premiers légendiers en langue vernaculaire à l’aide des méthodes numériques : acquisition automatique du texte (HTR) et analyses stylométriques - Ariane Pinche (CNRS - CIHAM)
    • À propos de trois réécritures en français de la Vie de sainte Reine d'Alésia (XVe siècle) - Nolwenn Kerbastard (docteure de l’Université Paris Nanterre)
    • La désignation des femmes dans le corpus hagiographique bourguignon – Eliana Magnani (CNRS – LaMOP)

     

     

    Organisation : Eliana Magnani (CNRS – LaMOP), Coraline Rey, (LEM/CERCOR), Nicolas Perreaux (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – LaMOP), Gabriel Castanho (UFRJ – Lathimm), Pierre Brochard (CNRS – LaMOP)

    Liens utiles :

    https://journals.openedition.org/cem/19348

    http://www.cbma-project.eu/

    http://www.cbma-project.eu/editions/textes-hagiographiques.html

    Le compte-rendu et les notices issues des communications des séances précédentes sont disponibles dans la Collection CBMA

    ***

    Parmi les évolutions récentes du programme CBMA, la mise à disposition d’un sous-corpus de 325 textes hagiographiques latins, renseignés avec de nombreuses métadonnées, offre une matière extensive pré-organisée pouvant servir aux recherches les plus variées, mais aussi l’occasion de mesurer les lacunes que les recherches à venir pourraient combler à l’aide du numérique. En vue de confronter les résultats et de partager les découvertes de ces investigations nouvelles, trois ateliers sont prévus en 2022, où seront conjuguées des approches différentes, en variant les échelles d’analyse, de près et de loin, et diverses thématiques :

    • tradition manuscrite, érudition moderne et historiographie ;
    • datation, attribution et spatialisation ;
    • philologie, sémantique et intertextualité.

    Alors que le « corpus hagiographique bourguignon » est un ensemble composé de productions irréductibles à une composante purement régionale, l’ouverture à d’autres espaces (Italie, Normandie, Provence, Septimanie, entre autres), les comparaisons, la prise en compte de la réticularité dont témoignent ces écrits devront aussi orienter les travaux. De même, l’articulation de ces textes avec d’autres formes de productions écrites, voire figurées, devront aussi retenir l’attention.

    Ouverts à tous les intéressés, tous ceux qui souhaitent présenter leurs recherches sont invités à contacter eliana.magnani@univ-paris1.fr.

    Ces ateliers ont vocation à aboutir à la publication d’un volume collectif réunissant les résultats des travaux. Ils seront poursuivis en 2023.


     

    Expériences collectives, pratiques et communautés au premier Moyen Âge. Études de cas et réflexions méthodologiques

    Journée d’études, le vendredi 30 septembre 2022, organisée par Geneviève Bührer-Thierry (LaMOP) et Piroska Nagy (UQAM)

     

    Bible dite de Charles le Chauve, BnF Lat 1, fol. 27v., vers 840.

     

    Argumentaire

    Les communautés médiévales – citadines ou rurales, politiques ou religieuses – sont depuis longtemps au cœur de l’intérêt historien. Dans les sociétés prémodernes, les communautés locales étaient à la base de toute expérience de la société : le singulier ne pouvait se penser qu’à partir du collectif; l’individu, à partir de la communauté et jamais sans. Si les pratiques des communautés supposent la coopération des membres d’un groupe en vue de la réalisation d’un objectif commun, et reposent à la fois sur une culture partagée et sur l’interaction et l’échange régulier d’informations, amenant à la prise de conscience d’une spécificité et d’une identité distincte, de nombreuses occasions de la vie en société rassemblent des foules et créent des collectivités éphémères, qui peuvent avoir une durée de vie variable. L’on peut penser à celle des foules accompagnant les translations de reliques ou des processions, à des événements liturgiques ; à celle des membres de différentes assemblées (plaid, assemblée générale, concile); aux armées en campagne, ou encore à de foules en colère, qu’il s’agisse des différents épisodes « patarins » en Italie ou des foules mettant à sac le Harzbourg d’Henri IV en 1074. Qu’est-ce qui caractérise l’expérience collective – et l’expérience personnelle d’un événement collectif ? Quelles sont les expériences et les descriptions de la foule éphémère ou du rassemblement collectif qui servent parfois à actualiser une communauté durable ? Comment l’une et l’autre sont décrites, évaluées, et comment les comprendre aujourd’hui ?

     

    Programme

    9h00 :
    Geneviève Bührer-Thierry, Université de Paris I et Piroska Nagy, UQAM
    Introduction

     

    1ère partie : Expériences collectives et construction des identités
    Président : Gordon Blennemann, Université de Montréal

    9h30 :
    Laurent Jégou, Université Paris I Panthéon-Sorbonne,

    L’expérience conciliaire comme instrument de construction de l’identité collective épiscopale à la fin du IXe siècle

    10h30 :
    Béatrice Couture, Université de Montréal,

    « Des assemblées pieuses de citoyens » : les Rogations comme fêtes unificatrices des communautés alto-médiévales

    11h30 Pause

    11h45 :
    Antonio Manco, Università Sacro Cuore, Milan

    Miracles et émotions collectives dans les pèlerinages militants au tombeau d’Anselme de Mantoue (XIe s.)

    12h45-14h00 dîner /déjeuner

     

    2ème partie : Expériences collectives et résolution des conflits
    Président : Richard M. Pollard, UQAM

    14h00 :
    Erika Cinello, Université de Bologne Alma Mater Studiorum

    Le « commun » à travers la communauté. L’expérience collective du publicum dans le placitum de Risano

    15h00 :
    Shane Bobrycki, Université de Vienne

    Clamor, concursus, et tumultus à Tours: le collectif en débat au IXe siècle

    16h Pause

    16h30 :
    Piroska Nagy, UQAM

    De quoi témoignent les serments collectifs à Milan au XIe siècle? Communauté(s), pratiques, droit(s)

    17h30 Conclusions


     

    Insécurité climatique, insécurité économique

    Les économies méditerranéennes après la Peste Noire, 3e journée d’étude : 7-8 novembre 2022
    INSECURITE CLIMATIQUE, INSECURITE ECONOMIQUE

    Aubervilliers, Campus Condorcet, bâtiment Sud, Centre de colloques, 3e étage, salle 3.02 (plan interactif : https://www.campus-condorcet.fr/cartographie)
    Contact (notamment pour le lien en visioconférence) : cedric.quertier@gmail.com


    7 novembre 2022
    9h30 - L. Feller (Paris 1) : introduction et retour sur les précédentes journées d’études


    Climat, épidémies, déficit de récoltes en Méditerranée
    10h-11h - A. Izdebski et G. Liakopulos (Max Planck Institute for Geoanthropology, Jena) : Late medieval crisis in Byzantine Macedonia: integrating historical GIS science and Palaeoecology.
    11h-12h - C. Capel (CNRS, Orient et Méditerranée) : Climat et sociétés sur la rive sud de la Méditerranée : premières données.
    12h-13h - P. Benito (univ. Lerida) : Production, marchés et prix des céréales au Moyen Âge : sources et problèmes
    13h-14h30 Repas (restaurant le Clos)

    L’insécurité économique
    14h30-15h30 - (ou report au 8/11 si le repas dure trop longtemps) I. Houssaye Michienzi (CNRS, Orient et Méditerranée) : Relations interreligieuses et pratique des affaires : le cas de Majorque fin XIVe -début XVe siècle

    8 novembre 2022
    9h30-10h30 - L-H Gouffran (Aix-Marseille-Université) Une économie marginale ? Piraterie et guerre de course en Méditerranée occidentale à la fin du Moyen Âge.


     

    L'histoire de la cartographie et son écriture à l'épreuve du renouvellement

    Le vendredi 25 novembre 2022 au Centre des colloques du campus Condorcet (Aubervilliers) - Salle 100.

    Entrée libre.

    Télécharger le programme au format PDF.

     

    Résumé

    Depuis les années 1980, l’histoire de la cartographie a vu ses concepts, ses objets, ses méthodes d’investigation et ses manières d’écrire se transformer profondément. La journée d’étude organisée par la Commission « histoire » du Comité français de cartographie propose de revenir sur les formes et les objets de l’écriture de l’histoire de la cartographie considérée dans un temps long. On insistera surtout sur la période contemporaine, en relation au renouvellement actuel des outils, notamment numériques.

     

    Argumentaire

    Depuis les années 1980, l’histoire de la cartographie a vu ses concepts, ses objets, ses méthodes d’investigation et ses manières d’écrire se transformer profondément. Sous l’influence des analyses de John Brian Harley et de quelques autres (D. Wood, C. Jacob, M. Monmonier, J. Schulz, J. Black, M. Edney, entre autres), l’intérêt s’est porté vers la dimension symbolique des cartes, leurs modes de présence dans les cultures visuelles modernes, leur valeur politique et sociale (en particulier dans le cadre de l’affirmation des États-nations), leurs implications multiples dans les entreprises impériales et coloniales, etc., dans un effort général pour s’éloigner d’une approche strictement positiviste et « naturaliste » de la cartographie et de son histoire. Une nouvelle manière d’écrire l’histoire de la cartographie s’est progressivement installée, attentive aux contextes sociaux et culturels de la fabrication et de l’usage des cartes, aux jeux d’échelles (du général au particulier), et soucieuse d’envisager désormais la cartographie tout autant du côté des processus et des opérations (techniques, scientifiques, politiques, etc.) dont elle est le théâtre permanent, que du côté des objets, des productions et des acteurs plus ou moins prestigieux sur lesquels la recherche se focalisait naguère encore.


     

    Regards croisés sur le règne de Charles VI (1380-1422). Histoire et littérature

    Journée d’étude organisée par Thierry Kouamé et Michelle Szkilnik

    Paris, Institut d’Études Avancées de Paris 21 octobre 2022, 9h-18h

    17, quai d’Anjou - 75004 Paris

     

     

     

    Télécharger le programme au format PDF.

     

    Argumentaire

    Le 21 octobre 2022 marquera le 600e anniversaire de la mort du roi Charles VI. Le LAMOP et le CERAM souhaitent profiter de cette occasion pour faire le bilan du long règne (1380-1422) d’un roi d’abord bien-aimé, puis contesté. La journée permettra de faire dialoguer des historiens et des historiens de la littérature autour d’une figure royale dans l’entourage de qui on rencontre de grands auteurs comme Philippe de Mézières, Jean Froissart ou Christine de Pizan. Par ailleurs, cette période présente un caractère paradoxal pour l’histoire politique de la France. En effet, en dépit de la maladie du roi, de la guerre civile et de la guerre contre l’Angleterre, l’État continue de se construire comme l’ont montré de nombreux historiens à la suite de Bernard Guenée. Le règne de Charles VI constitue donc un moment fascinant de l’histoire de France tant sur le plan culturel que social et politique. Cette manifestation concrétisera le rapprochement entre les laboratoires de médiévistique de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et de la Sorbonne Nouvelle, dans le cadre de Sorbonne Alliance.

     

    Programme

     

    9h30 | Conférence introductive

    - Claude Gauvard (LAMOP), Césures et Continuités dans le règne de Charles VI

     

    10h | Forces et faiblesses de la figure royale

    - Olivier Mattéoni (LAMOP), Bilan et perspectives de l’histoire de l’État sous le règne de Charles VI

    - Dominique Demartini (CERAM), Le silence de Christine de Pizan sur Charles VI

     

    11h30 | Apaiser le Schisme

    - Fabrice Delivré (LAMOP), Charles VI et le pouvoir royal en temps de schisme

    - Michelle Szkilnik (CERAM), Le loup, le berger et la belette : Rome et Avignon dans le Songe du vieil Pelerin

     

    14h | Individus et réseaux

    - Thierry Kouamé (LAMOP), L’Opération Charles VI : un projet de prosopographie globale

    - Claire Le Ninan (CERAM), Traductions et réseaux érudits dans La Cité des dames de Christine de Pizan

     

    15h30 | Roi français, rois anglais

    - Clara de Raigniac (CERAM), Charles VI et Richard II dans les Chroniques de Froissart

    - Bénédicte Milland-Bove (CERAM), L’image de Charles VI dans le Journal des demoiselles (1830-1848)

     

    16h30 | Conférence conclusive

    - Jean-Claude Mühlethaler (CERAM), Projet Clerc 6 : aspects politiques de la littérature sous Charles VI dont les cercles humanistes

     

    Contact : thierry.kouame@univ-fcomte.fr - michelle.szkilnik@sorbonne-nouvelle.fr

    Inscription obligatoire : site de l'IEA (www.paris-iea.fr/), rubrique Agenda des événements


     

    Conférence : Doléances. La plainte politique du XIIIe siècle à la Révolution

    Lundi 10 octobre 2022 à 18 h 00
    École des chartes - PSL, 65, rue de Richelieu, Paris 2ᵉ (salle Delisle)

     

    Michelle Bubenicek, professeur des universités et directrice de l’École nationale des chartes - PSL, et François Foronda, maître de conférences HDR à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, donnent une conférence intitulée « Doléances. La plainte politique du xiiie siècle à la Révolution », autour de leur ouvrage publié aux éditions de l’École en avril 2022.

     

     Couverture de l’ouvrage Doléances

     

    Entre la révolution du gouvernement, au XIIIe siècle, et la révolution de la citoyenneté, au XVIIIe siècle, la doléance, ou la plainte politique, a fonctionné telle une voie de régulation du rapport entre gouvernés et gouvernants. Si l’histoire d’autres formes de demandes est bien connue, la requête par exemple, celle de la doléance restait à entreprendre. Cet ouvrage en propose les premiers jalons, sur la base d’une enquête documentaire de dimension européenne visant à déterminer l’identité propre de la doléance. Émerge ainsi toute la complexité des supposées origines des « cahiers de doléances », dont la mémoire a été avivée, en France, par le récent Grand débat national et les « cahiers des mairies ». À travers des contributions d’historiens spécialistes du politique et du social ainsi que de juristes historiens du droit, l’ouvrage met délibérément l’accent sur les sources qui permettent d’exprimer et donc de connaître la doléance, qu’il s’agisse de suppliques, de requêtes, de mémoires, de billets manuscrits, de cahiers synthétiques, de placets ou de recueils imprimés. Une attention particulière est également apportée à l’économie interne de ces supports, et notamment à la langue et au vocabulaire employés. Ces approches croisées permettent ainsi d’appréhender la doléance comme un objet historique à part entière.

     

    Inscriptions et informations.


     

    La mer des autres : consulats et nations d'une rive à l'autre de la Méditerranée (Moyen Âge - XXe siècle)

    Les Rendez-vous de l'histoire de Blois, 2022

    Table ronde | Carte blanche au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LaMOP)

    Jeudi 06 Oct. 2022 16:15 17:45
    Blois - Hôtel de ville, Salle du conseil municipal

     

    Levett

     

    Berceau de l'institution consulaire, la Méditerranée est un espace de contacts, d’échanges et de conflits, où du Moyen Âge à l’époque contemporaine les souverainetés étatiques, les sphères d’influence et les réseaux commerciaux se concurrencent. Profondément renouvelée, leur étude et celle des « nations » montre la protection offerte, mais aussi le contrôle social et politique exercé sur les expatriés pour faire accepter leur présence et gérer les conflits. Nés des communautés marchandes dans les ports pour institutionnaliser la coexistence, ils participent des constructions étatiques.

     

    Modérateur
    Catherine RIDEAU-KIKUCHI (Maîtresse de conférence en histoire médiévale - Université de Versailles Saint-Quentin / Paris-Saclay

    Intervenants
    Cédric QUERTIER (Chargé de recherches en histoire médiévale - CNRS / LAMOP, UMR 8589)
    Fabrice JESNÉ (Maître de conférences en histoire contemporaine - Université de Nantes / Centre de recherches en histoire internationale et atlantique, CRHIA)
    Mathieu GRENET (Maître de conférences en Histoire moderne - INU Champollion, ALBI / IUF)
    Silvia MARZAGALLI (Professeur des universités - Université Côte d'Azur)

     

    Lien vers le programme

    Télécharger le programme complet des Rendez-vous de l'histoire 2022


     

    Les cisterciens et l’exploitation des ressources (III)

    Journée d’étude organisée par Danielle Arribet-Deroin et Benoit Rouzeau

    Jeudi 29 septembre 2022

    Université de Picardie Jules Verne – Campus citadelle
    Tour Signal Salle D101 – 80000 Amiens

     

    Télécharger le programme au format PDF.

     

    Programme

    9h30 : accueil
    10h00 : Danielle Arribet-Deroin (MCF HDR Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, LaMOP) et Benoit Rouzeau (MCF Université de Picardie, Trame), « Introduction »

    Session 1 : l’eau la pierre et le fer

    10h15-10h45 : Louise Gentil (doctorante en histoire médiévale, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, LaMOP ; Università degli studi di Milano, Dipartimento di studi storici) « Du fossé au moulin : l’eau dans la documentation de l’abbaye de Chiaravalle XIIe-XIVe siècle »

    11h00-11h30 : Benjamin Jagou (INRAP Hauts-de-France), « Le travail du fer dans l’abbaye cistercienne de Loos (Nord) »

    11h45h-12h15 : Ludovic Notte (INRAP Hauts-de-France, RO) « La reconstruction de l’abbatiale de Loos (Nord) au début du XVIIIe siècle : entre ressources propres et concurrentes »

    12h30-14h30 : pause méridienne

    Session 2 : Aux confins de la Lorraine et de la Champagne

    14h30-15h : Lois Robin et Maxime L’Héritier (MCF, Université Paris 8, ArScAn), « Les abbayes cisterciennes de la Marne et le développement du procédé indirect de réduction du fer, du XVe au XVIe siècle : chronologie, production et exploitation »

    15h15-15h45 : Élise Bidon (doctorante en histoire médiévale, Université de Lorraine, CRULH), « L’abbaye de Sturzelbronn (Moselle) : ses ressources et leurs utilisations »

    16h-16h30 : Denis Eve (doctorant, Université de Paris), « La gestion du patrimoine sidérurgique cistercien en Champagne méridionale »


     

    Les économies méditerranéennes après la Peste Noire (2)

    2e journée d’étude : 28 mai 2022 - Productions, diversifications et consommations des ressources
    Aubervilliers, Campus Condorcet, bâtiment Sud, Centre de colloques, 3e étage, salle 3.02 (plan interactif : https://www.campus-condorcet.fr/cartographie)
    Contact : cedric.quertier@gmail.com

     

    Peste2

     

    Cette seconde journée d’études est destinée à ouvrir la réflexion sur quelques-unes des thématiques importantes de l’économie méditerranéenne de l’après-peste. L’un des enjeux est de parvenir à intégrer la réflexion sur l’Orient et l’Occident malgré les différences documentaires qui orientent différemment les réflexions sur la vie économique.
    On s’intéressera par conséquent aux éléments fondamentaux de celle-ci, à savoir la mobilisation des ressources productives, la réorganisation de la production et les nouvelles consommations, la question de l’économie rurale en tant que telle, bien que fondamentale, étant renvoyée à la suite du programme. La journée se propose ainsi d’offrir des coups de projecteur sur quelques secteurs particulièrement bien étudiés en s’efforçant d’établir un équilibre entre Orient et Occident : les mines et les jardins, la soie et les marchés, le sucre, enfin, qui offre un bon exemple de production servant  d’interface entre Orient et Occident.
    La commercialisation des surplus et l’intégration économique des activités artisanales s’accroît durant la période et fait circuler le numéraire en même temps qu’elle met sur le marché des produits de plus en plus diversifiés. L’une des interrogations à venir portera sur l’évolution des consommations et, par conséquent, de la demande. À l’échelon local, le repli de la surface agricole s’accompagne d’innovations techniques et organisationnelles. En Méditerranée, des spécialisations régionales s’opèrent, les productions et les marchandises échangées se diversifient.

    Les ressources productives

    D. BOISSEUIL (Université de Tours ; CeTHiS EA 6298) : Mines et industries extractives : l’exemple de l’alun

    La réorganisation de la production

    R. ESTANGUI GOMEZ (Université Paris 1 ; Orient et Méditerranée – UMR 8167) : L’empereur oikonomos : transformations dans la gestion et l’exploitation des derniers territoires de l’Empire byzantin (1354-1453)
    L. FASSIO (Université Paris 1 ; ED 113 ; LAMOP – UMR 8589) : Échanger, transmettre et exploiter les jardins à Ganges (Languedoc) en temps de famines et de pestes (1348-1361)

    Nouvelles consommations et spécialisations régionales

    J. PETROWISTE (Université de Paris ; ICT – EA 337) : Dispositifs commerciaux et dynamiques de consommation en France méridionale (vers 1350-vers 1450)
    M. OUERFELLI (Aix-Marseille-Université ; IREMAM – UMR 7310) : Produits orientaux (sucres et épices) et stratégies d’approvisionnement des cités maritimes (1350-1450)


     

    Justices manifestes. L’enregistrement de la scène judiciaire (Moyen Âge – Epoque moderne)

    Colloque international
    Mercredi 22 & jeudi 23 juin 2022
    Archives nationales (site de Paris, salle d’Albâtre)

    Les institutions judiciaires ne gardent pas seulement la trace des crimes et délits, du contentieux et des éventuelles décisions des magistrats, mais aussi du caractère apparent, ritualisé de la justice. Elles rendent ainsi, en leurs écrits, la justice manifeste. En considérant la scène judiciaire comme une rencontre, ce colloque vise à en envisager le déroulement, les espaces et les acteurs, mais aussi le décor, les paroles, les gestes et les objets ; tous en tant qu’ils sont saisis par l’enregistrement judiciaire. De la réception des magistrats à la prononciation et à l’exécution des décisions de justice en passant par le déroulé des audiences, les pratiques d’enregistrement du rituel judiciaire sont ainsi examinées dans la diversité des institutions judiciaires médiévales et modernes.

     

    JM

     

    Programme (télécharger au format PDF)
    Mercredi 22 juin

    9 h 30 Accueil
    10 h 00 Ouverture du colloque par Bruno Ricard, directeur des Archives nationales

    10 h 15 Introduction générale
    Élisabeth Schmit (Labex Hastec, Archives nationales – LAMOP)
    10 h 45 : Session 1 - Écrit, efficacité et performativité du rituel judiciaire. 
    Discutante : Claude Gauvard (professeure émérite, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, LAMOP)
    11 h 00 La conservation des rituels d’humiliation publique dans les registres d’arrêts de la chambre criminelle du Parlement de Paris au XIVe siècle 
    Isabelle Liliane d’Artagnan (Sorbonne Université, Centre Roland Mousnier)
    11 h 30 Legal rituals and language objects in the late medieval courts of Utrecht, York and Paris
    Frans Camphuijsen (University of Amsterdam, Department of History)
    12 h 00 Juger avec un bâton et une épée : rituels et manifestations de la juridiction des maréchaux de France aux XVIIe et XVIIIe siècles
    Romain Benoit-Lévy (Université Rennes 2, Tempora)
    12 h 30 Questions & discussion
    13 h 00 Déjeuner
    14 h 45 : Session 2 – Enregistrer les procès politiques. 
    Discutant : Olivier Mattéoni (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, LAMOP)
    15 h 00 Sur les traces de l’enregistrement des procès par les pairs de France. Comparaison de deux affaires célèbres, celle de Robert III d’Artois (1332) et de Jean II duc d’Alençon (1458) 
    Vincent Léthumier (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, LAMOP)
    15 h 30 Le rôle de l’enregistrement dans les procès politiques devant la Chambre des comptes de Savoie : le cas du procureur fiscal contre Jacques de Valpergue accusé de trahison (1458-1461)
    Daniela Cereia (Archives d’État de Turin)
    16 h 00 Questions & discussion
    16 h 30 Visite des dépôts, guidée par M. Michel Ollion (Archives nationales, Département du Moyen Âge et de l’Ancien Régime) 

    Jeudi 23 juin
    9 h 30 Accueil
    10 h 00 : Session 3 – Justices locales : enjeux de mémoire et concurrences des pouvoirs.
    Discutant : Guillaume Calafat (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, IHMC)
    10 h 15 (D)écrire la procédure judiciaire à Dijon à la fin du Moyen Âge
    Rudi Beaulant (Université de Bourgogne, ARTEHIS)
    10 h 45 Les juges, le médecin et la guérisseuse : procédures judiciaires et pratiques de l’écrit dans les villes allemandes à la fin du Moyen Âge
    Dominique Adrian (Université de Lorraine, CRULH)
    11 h 15 Rendre la justice dans le monde corporé : un enjeu de pouvoirs entre administrés, autorités municipales et pouvoir central à l’époque moderne 
    Agathe Leyssens (INSPE-HdF Université de Lille, HLLI)
    11 h 45 Justices sommaires, justices manifestes. Les justices des manufactures dans la France du XVIIIe siècle
    François Pineau (Université Paris 8, IDHE.S)
    12 h 15 Questions & discussions
    12 h 45 Déjeuner
    14 h 45 : Session 4 – Le rituel par traces
    Discutante : Simona Cerutti (EHESS, LADEHIS)
    15 h 00 Faire des plans sur la sellette. Figurer les tribunaux du Palais sous l’Ancien Régime
    Adrien Pitor (Sorbonne Université, Centre Roland Mousnier)
    15 h 30 Rendre des comptes au XVIe siècle : les pratiques juridictionnelles de la Chambre des comptes de Paris par le prisme des comptabilités urbaines de Touraine
    Rémi Demoen (Université de Tours, CESR de Tours)
    16 h 00 Questions & discussion 
    16 h 30 Mise en perspective : l’exposition « Filmer les procès » aux Archives nationales, avec Martine Sin Slima-Barru, responsable du Département de l’administration des données aux Archives nationales
    17 h 00 Conclusions générales 
    Aurélien Peter (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, IHMC)

    Organisation scientifique
    Aurélien Peter, doctorant à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne | IHMC
    Élisabeth Schmit, post-doctorante du LabEx HASTEC | Archives nationales | LAMOP

    Conseil scientifique
    Pascal Bastien, professeur à l’Université de Québec à Montréal | GRHS
    Françoise Briegel, professeure assistante à l’Université de Genève | Global Studies Institute
    Véronique Beaulande, professeure à l’Université Grenoble Alpes | LUHCIE
    Martine Charageat, maîtresse de conférence à l’Université Bordeaux Montaigne | Ausonius
    Olivier Mattéoni, professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne | LAMOP
    Michel Ollion, conservateur en chef du patrimoine aux Archives nationales | DMAAR
    Aurélien Peter, doctorant à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne | IHMC
    Élisabeth Schmit, post-doctorante du LabEx HASTEC | Archives nationales | LAMOP


     

    Les économies méditerranéennes après la Peste Noire

    Défi environnemental et résilience sociale : catastrophes naturelles, démographie, paysages

    1e journée d’étude : 10 mai 2022

    Aubervilliers, Campus Condorcet, bâtiment Sud, Centre de colloques, 3e étage, salle 3.02 (plan interactif : https://www.campus-condorcet.fr/cartographie)

    Peste

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    9 h 00 : Accueil des participants.

    9 h 15 : Introduction

     

    Climat et épidémies après la Peste Noire (1350-1450) :

    9h 30 : Thomas Labbé (UMR 6298 ARTEHIS, Université de Bourgogne ; Thomas.Labbe@u-bourgogne.fr) : Indices, corrélation, consilience, vulnérabilité, etc. :approches et débats récents en histoire du climat

    • Résumé : Depuis les premiers travaux d’Emmanuel Le Roy Ladurie à la fin des années 1950, l’histoire du climat s’est considérablement développée en France, et surtout dans les pays anglo-saxons. Mêlant science du climat et sciences sociales, un nouvel élan dans cette discipline a vu le jour depuis le début des années 2000 avec la prise de conscience du réchauffement climatique. L’histoire du climat s’est ainsi dans les dernières années d’une part imposée dans le paysage de la recherche par ses résultats, et d’autre part institutionnalisée. Elle a acquis des méthodes de travail partagées et réfléchit à partir de concepts très évolutifs que cette communication a pour objet de présenter brièvement, en même temps qu’on présentera une réflexion sur la pertinence des liens climat-société.

     

    10 h 30 : Dominique Castex (univ. Bordeaux, UMR 5199 PACEA du CNRS ; Dominique Castex Dominique.Castex@u-bordeaux.fr) : Les enseignements de l’archéologie funéraire sur l’adaptation des sociétés du passé lors de la seconde pandémie de peste

     

    La forêt et la chasse, moyens de subsistance

    11 h 30 : Sylvain Burri (TRACES UMR 5608 CNRS- Université Toulouse Jean Jaurès ; sylvain.burri@univ-tlse2.fr) : Conjoncture économique et environnement en France méditerranéenne avant et après la peste

    12 h 30 : pause déjeuner

    13 h 30 : Camille Fabre (Centre Roland Mousnier ; camillfabre@yahoo.fr) : Commercialisation et fragilité : la spécialisation des espaces forestiers face à la crise de la fin du Moyen Âge

     

    Les zones humides à bonifier et à conquérir

    14 h 30 : Corinne Beck (ArScAn – Archéologie environnementale, UMR 7041, univ. Valencienne ; cbeck16@wanadoo.fr) : Géohistoire des zones humides : entre temporalités et territorialités

    • Résumé : Les préoccupations environnementales et paysagères actuelles interrogent l’Histoire, obligent à enraciner les problèmes contemporains dans le temps long des dynamiques sociales et naturelles. En plaçant au cœur de sa démarche, l’articulation entre le temps long, le temps intermédiaire, entre l’approche braudélienne et le renouvellement des outils et des méthodes, la géohistoire ouvre un espace pour écrire une histoire renouvelée de l’environnement et des paysages. A travers l’exemple des Zones humides, il s’agira de revenir sur la place des Zones Humides dans les recherches historiques, archéologiques, géographiques, d’inviter à une réflexion sur les approches et méthodes en géohistoire des milieux d’eaux (résolument interdisciplinaires), enfin d’évoquer l’évolution multimillénaire de l’exploitation des terres humides et leurs représentations.

    15 h 30 : Dario Canzian (univ. Padoue ; dario.canzian@unipd.it) : L’exploitation des zones humides en Italie à l’époque de la construction des seigneuries urbaines et des états régionaux (14e-15e siècles)

    • Résumé : Ma contribution concerne les modalités de mise en œuvre, entre les 14e et 15e siècles, de la mise en valeur des terres et de la culture de nouvelles terres, déjà bien entamée aux 12e et 13e siècles, dans la péninsule italienne. La fin du Moyen Âge italien, en effet, a créé de nouvelles conditions pour cette action d’intervention humaine sur l’environnement. La diminution de la population a réduit la pression anthropique sur les ressources environnementales, et a facilité l’équilibre entre les terres cultivées et les zones non cultivées. En outre, les processus de simplification politique qui ont conduit à la création d'”États” multi-villes ou régionaux ont ouvert la voie à des projets de gestion spatiale plus ambitieux. Toutefois, le refroidissement climatique et l’intensité des conflits armés sont des éléments “perturbateurs” de ce tableau optimiste. Compte tenu de la variété politique et géomorphologique du contexte italien, il est difficile de dresser un tableau général. Nous nous concentrerons donc sur quelques cas particulièrement significatifs : la plaine du Pô, les plaines toscanes et le royaume de Naples.

    16 h 30 : Discussion générale – Conclusions.


     

    Hommage au professeur Michel Parisse (1936-2020)

    De la France à l’Allemagne,  en passant par la Lotharingie:  itinéraire d’un universitaire européen. Hommage au professeur Michel Parisse (1936–2020)

    11 mai 2022
    Rencontre organisée par l’Institut historique allemand (IHA) et le LaMOP (UMR 8589) / Université Paris1-Panthéon-Sorbonne

    Organisation : Geneviève Bührer-Thierry, Rolf Große, Laurent Morelle

    Télécharger le programme au format PDF.

    Les personnes désireuses d’assister au colloque sur place se feront connaître auprès de l´adresse ci-dessous : event@dhi-paris.fr
    Pour les personnes souhaitant participer à distance, merci de vous inscrire via les liens Zoom:
    Matin: https://us06web.zoom.us/meeting/register/tZYucOmupzIrGNegCopwVUGnQTku5rOo05Xm 
    Après-midi : https://zoom.univ-paris1.fr/j/91097986207?pwd=ODJrVnlxa3BYWitBZUxjZGpldERBUT09

    Programme :

    Matinée à l´Institut historique allemand 

    9.30: Ouverture par Thomas Maissen (Paris)
    Évocations par Laurent Morelle (Paris) et Régine Le Jan (Paris)
    10.15: Table ronde: Allemagne et Lotharingie
    Modération: Pierre Monnet (Frankfurt am Main/Paris)
    Thomas Zotz (Freiburg im Breisgau)
    Michel Margue (Luxembourg)
    Joseph Morsel (Paris)
    Odile Kammerer (Mulhouse)
    12.30: Pause déjeuner

    Après-midi à la Sorbonne, amphi Descartes
    14.30: Accueil par Geneviève Bührer-Thierry (Paris)  
    Table ronde: Transmission des savoirs
    Modération: Didier Panfili (Paris)
    Monique Bourin (Paris)
    Sébastian Barret (Paris)
    Anne Wagner (Besançon)
    16.00: Table ronde: L‘Église médiévale
    Modération: Dominique Iogna-Prat (Paris)
    Véronique Gazeau (Caen)
    Michèle Gaillard (Lille)
    Rolf Große (Paris)
    Patrick Henriet (Paris)
    17.45: Remerciements par Claude Gauvard (Paris)
    18.00: Cocktail à la Sorbonne, salle Picard


     

    Empires chrétiens. Idéologies et pratiques impériales entre Europe latine et Byzance (XIIe-XVe siècles)

    Couronne dite de Constance, (XIIe-XIIIe s.), Palerme, Trésor de la Cathédrale. Crédit photographique : G. Cappellani

    Lundi 28 mars 2022
     

    Journée d’étude du LAMOP et de l’IRBIMMA

    Programme
    9h : Accueil

    9h15 : Introduction | Fanny Madeline et Raúl Estangüi Gómez

    Session 1 : Papes et empereurs : entre la vieille et la nouvelle Rome

    Présidence | Sophie Métivier

    9h30 : L’empire de l’Eglise latine |Dominique Iogna-Prat

    10h : Titulature et cérémonies impériales à Byzance : de l’époque des Comnènes aux empereurs Courtenay | Raúl Estangüi Gómez et Guillaume Saint-Guillain

    10h30 : discussions et pause

    11h15 : Faire l’union des Églises ou fracturer l’Empire ? | Marie-Hélène Blanchet et Raúl Estangüi Gómez

    11h45 : Imitation du Christ et diaconie impériale : Manuel II Paléologue et la pédagogie du pouvoir chrétien |Dan Ioan Muresan

    12h15 : discussions et déjeuner

    Session 2 : Les interprétations royales et alternatives impériales en Occident

    Présidence |Annick Peters-Custot

    14h30 : L’impérialité de la Sicile de Byzance aux Normands | Annliese Nef et Vivien Prigent

    15h : Les représentations impériales de Richard cœur de Lion à son retour de Croisade : quels apports siciliens et byzantins ? | Fanny Madeline

    15h30 : Les diètes impériaux comme instrument politique face à l´expansion ottomane dans les Balkans | Oliver Schmitt

    16h : discussions

    16h30 : Conclusion : Des impérialités entre imperium et basileia | Annick Peters-Custot

    Pour participer à la réunion sur zoom

    https://zoom.univ-paris1.fr/j/95510917704?pwd=U1U0QnBNeFFlblRyRnFaSStzK21lUT09

    ID de réunion : 955 1091 7704
    Code secret : 911502


     

    Quoi de neuf sur Saint Louis depuis Le Goff ?

    Colloque  – Quoi de neuf sur Saint Louis depuis Le Goff ? Le gouvernement du roi Louis IX

     

    Organisation
    Colloque du département de recherche Politique et religions https://www.collegedesbernardins.fr/recherche/politique-et-religions du Collège des Bernardins, sous la direction de :

    • Jean-Baptiste Arnaud, théologien et co-directeur du département de Politique et religions du Collège des Bernardins
    • Marie Dejoux, maître de conférences en histoire médiévale, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; membre de l’Institut universitaire de France.

     

    Lien vers le site de l’événement.

     

    Résumé

    En 1996 paraissait le retentissant Saint Louis de Jacques le Goff. Révolution méthodologique et somme impressionnante de connaissances sur le roi saint, ce monument historiographique de l’un des chefs de file de l’école historique des Annales n’est pas resté sans continuateurs. Les études plus récentes ont privilégié une documentation moins narrative et parfois plus abrupte : actes de chancellerie, comptabilités, enquêtes, registres du Parlement, etc. La politique du monarque vis-à-vis de ses sujets et des infidèles, la place centrale donnée à la justice dans son art de gouverner ainsi que la constitution de ses équipes de gouvernement ont ainsi fait réapparaître le roi derrière la figure idéalisée du saint. Plusieurs travaux se sont également attachés à jeter une lumière neuve sur son entourage familial. Ce colloque international entend donner une tribune internationale à ces renouvellements thématiques et méthodologiques sur la personne d’un monarque qui fut en son temps considéré comme l’arbitre de l’Occident ainsi que sur un règne considéré par les générations suivantes comme le « bon temps du roi Saint Louis ».

     

    Présentation

    En 1996 paraissait le retentissant Saint Louis de Jacques le Goff. Révolution méthodologique et somme impressionnante de connaissances sur le roi saint, ce monument historiographique de l’un des chefs de file de l’école historique des Annales n’est pas resté sans continuateurs.

    Les chemins empruntés et les sources étudiées depuis lors n’ont cependant pas été tout à fait les mêmes. Là où Le Goff avait privilégié la manne exceptionnelle constituée par la dizaine de vies hagiographiques rédigées par des contemporains du monarque et, partant, l’approche biographique et le processus de canonisation d’un saint, les études plus récentes ont privilégié une documentation moins narrative et parfois plus abrupte : actes de chancellerie, comptabilités, enquêtes, registres du Parlement, etc. La politique du monarque vis-à-vis de ses sujets et des infidèles, la place centrale donnée à la justice dans son art de gouverner ainsi que la constitution de ses équipes de gouvernement ont ainsi fait réapparaître le roi derrière la figure idéalisée du saint. Plusieurs travaux se sont également attachés à jeter une lumière neuve sur son entourage familial, un cercle de co-gouvernants constitué d’hommes, mais également de femmes d’exception.

    Ce colloque international entend donner une tribune internationale à ces renouvellements thématiques et méthodologiques sur la personne d’un monarque qui fut en son temps considéré comme l’arbitre de l’Occident ainsi que sur un règne considéré par les générations suivantes comme le « bon temps du roi Saint Louis ».

     

    Programme
    Jeudi 24 Mars 2022
    Concert d’ouverture au collège des Bernardins en soirée : « Saint Louis, chroniques et musiques », Ensemble Pérotin le Grand

     

    Vendredi 25 Mars 2022 (collège des Bernardins)
    9h00-9h30, accueil des participants : Jean-Baptiste Arnaud, Aymeri Duport, Nicolas Hautemanière

    Première session : renouvellements historiographiques et méthodologiques sur le règne
    9h30 : Mot d’accueil des Bernardins (B. De Feydeau)

    9h45-10h15 : « Louis IX, 25 ans après le Saint Louis de Le Goff : état de l’art », Marie Dejoux (université Paris 1, Institut universitaire de France)
    10h30-11h15, « À quelle condition la biographie d’un roi est-elle possible ? Avec et après Le Goff » : Jean Claude Schmitt et Pierre Monnet (EHESS)
    11h15-11h45 : Pause

    11h45-12h15, « Une voie royale pour parvenir aux réalités du pouvoir », les écrits de gouvernement : Gaël Chenard (Archives départementales de la Vienne), Marie Dejoux et Jean-François Moufflet (Archives nationales)
    12h30-14h00 : déjeuner

    Deuxième session : retour sur la justice de Saint Louis
    14h-14h30, « La Cour du roi Louis IX : naissance du Parlement et d’une justice moderne ? » : Pierre-Anne Forcadet (université d’Orléans)
    14h45- 15h15, « Crime et justice pénale sous Louis IX » : Liêm Tuttle (université Paris 1)
    15h30-15h45 : Pause

    15h45-16h15, « Louis IX et la paix du royaume » : Vincent Martin (université de Rouen)
    16h30-17h00, « La paix anglaise de Louis IX » : Amicie Pélissié du Rausas (université de La Rochelle)
    Conférence à la Sainte Chapelle en soirée : « L’image de saint Louis à la fin du Moyen Âge et à l’époque moderne. Entre mémoire et symbole » : Pierre-Yves Le Pogam (musée du Louvre)

     

    Samedi 26 Mars 2022 (Sorbonne)
    9h00-9h15 : accueil des participants

    Troisième session : Louis IX, entourage familial, entourage de gouvernement
    9h15-9h45, « Blanche of Castile: a mother and her sons » : Lindy Grant (université de Reading)
    10h00-10h30, « Louis IX et Alphonse de Poitiers » : Gaël Chenard (Archives départementales de la Vienne)
    10h45-11h00 : pause

    11h00-11h30, « Une princesse oubliée, Isabelle de France » : Jacques Dalarun (CNRS), Sean Field (université du Vermont)

    Quatrième session : Louis IX, dans et hors du royaume
    11h45-12h15, « L’emprise de Louis IX sur son royaume : que nous révèlent les actes de sa chancellerie ? » : Jean-François Moufflet (Archives nationales)
    12h30-14h00 : déjeuner

    14h-14h30, « La répression de l’usure sous Saint Louis et ses contemporains » : Rowan Dorin (Université de Stanford)
    14h45- 15h15, « Les convertis de l’islam sous le règne de Louis IX » : William Chester Jordan (université de Princeton)
    15h30-15h45 : Pause

    15h45-16h15, « Saint Louis, chevalier, croisé, homme de guerre » : Xavier Hélary (université Lyon 3)
    Ouverture :

    16h30-17h15, « Le culte de Saint Louis » : Cecilia Gaposchkin (université de Darmouth)


     

    CBMAhag – Ateliers 2022

    BnF NAL 2261 f. 41r – Légendier de Cluny – ca. 1100

     

    14 mars, 13 juin et 24 octobre 2022  – 14h-18h

     https://zoom.univ-paris1.fr/j/94631099618?pwd=aTl2V29hMldhQVY4R3pRYnlOSU0yQT09

    ID de réunion : 946 3109 9618  –  Code secret : 696710

    Parmi les évolutions récentes du programme CBMA, la mise à disposition d’un sous-corpus de 325 textes hagiographiques latins, renseignés avec de nombreuses métadonnées, offre une matière extensive pré-organisée pouvant servir aux recherches les plus variées, mais aussi l’occasion de mesurer les lacunes que les recherches à venir pourraient combler à l’aide du numérique. En vue de confronter les résultats et de partager les découvertes de ces investigations nouvelles, trois ateliers sont prévus en 2022, où seront conjuguées des approches différentes, en variant les échelles d’analyse, de près et de loin, et diverses thématiques :

    • tradition manuscrite, érudition moderne et historiographie ;
    • datation, attribution et spatialisation ;
    • philologie, sémantique et intertextualité.

    Alors que le « corpus hagiographique bourguignon » est un ensemble composé de productions irréductibles à une composante purement régionale, l’ouverture à d’autres espaces (Italie, Normandie, Provence, Septimanie, entre autres), les comparaisons, la prise en compte de la réticularité dont témoignent ces écrits devront aussi orienter les travaux. De même, l’articulation de ces textes avec d’autres formes de productions écrites, voire figurées, devront aussi retenir l’attention.

    Ouverts à tous les intéressés, tous ceux qui souhaitent présenter leurs recherches sont invités à contacter eliana.magnani@univ-paris1.fr.

    Ces ateliers ont vocation à aboutir à la publication d’un volume collectif réunissant les résultats des travaux. Ils seront poursuivis en 2023.

     

    Programme 

    14 mars 2022

    • Le projet européen Cult of Saintin Late Antiquity – Robert Wiśniewski (Université de Varsovie)
    • Les plus anciennes pièces inédites du dossier de saint Edme de Pontigny : recueil de miracles, brouillon de vita et autres indulgences (1240-1261) – Jean-Luc Benoit
    • Hagiographie, ressources numériques et historiographie. Premiers jalons de l’enquête – Gabriel Castanho (UFRJ – Lathimm)
    • Actualité éditoriale : Cluny et Saint-Bénigne de Dijon dans le La bibliothèque et les archives de l’abbaye de la Sainte-Trinité de Fécamp (dir. S. Lecouteux, N. Leroux, O. Siab, 2021) – Stéphane Lecouteux (CRAHAM)

    13 juin 2022

    • Le corpus hagiographique trévirois du début du XVIsiècle. Enquête stylométrique et premiers résultats – Bastien Dubuisson (Université du Luxembourg ; Université de Namur)
    • La Bibliothèque de Saint-Bénigne de Dijon et ses liens avec celles de la Trinité de Fécamp et de Cîteaux (XIe-XIIe siècles) – Stéphane Lecouteux (CRAHAM)
    • La datation des inscriptions médiévales : comprendre les spécificités de l’épigraphie pour mieux comparer les sources textuelles – Manon Durier (CESCM)

    24 octobre 2022

    • Comprendre la composition des premiers légendiers en langue vernaculaire à l’aide des méthodes numériques : acquisition automatique du texte (HTR) et analyses stylométriques – Ariane Pinche (École nationale des chartes – INRIA)
    • À propos de trois réécritures en français de la Vie de sainte Reine d’Alésia (XVe siècle) – Nolwenn Kerbastard (docteure de l’Université Paris Nanterre)
    • La désignation des femmes dans le corpus hagiographique bourguignon – Eliana Magnani (CNRS – LaMOP)

     

    Organisation : Eliana Magnani (CNRS – LaMOP), Coraline Rey, (LEM/CERCOR), Nicolas Perreaux (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – LaMOP), Gabriel Castanho (UFRJ – Lathimm), Pierre Brochard (CNRS – LaMOP)


     

    Justices manifestes. L’enregistrement de la scène judiciaire (Moyen Âge – Époque moderne)

    Mercredi 22 & jeudi 23 juin 2022 – Archives nationales (site de Paris)

    Télécharger l’annonce au format PDF.

     

    La loi du 11 juillet 1985, promue par le ministre de la Justice Robert Badinter, a rendu possible la captation audiovisuelle des audiences publiques tenues devant les juridictions de l’ordre administratif ou judiciaire. Plus de deux mille heures d’enregistrement, tournées entre 1987 et 2018, ont ainsi été versées aux Archives nationales où elles ont fait l’objet d’une exposition récente « Filmer les procès. Un enjeu social ». Au-delà de l’issue de ces procès, leur enregistrement institutionnalisé donne à voir et met en jeu la scène judiciaire dans sa dimension rituelle et politique.

    Les archives des justices médiévales et modernes portent déjà les traces – écrites mais aussi visuelles – de l’exercice ritualisé de la justice. Le rituel judiciaire, compris comme un ensemble d’actes solennels d’ordre verbal, postural et gestuel et dont la fonction sociale est de résorber les divergences, d’administrer les territoires et les hommes, a ainsi fait l’objet de nombreux travaux, notamment sur la prononciation et l’exécution des peines. On sait combien, toutefois, les traces de ces rituels sont d’abord des actes d’écriture. La prise en compte des pouvoirs et des enjeux de l’écrit, souvent mobilisés pour l’étude de l’élaboration des décisions de justice, offre aussi de nouvelles perspectives sur l’appréhension de la scène judiciaire elle-même, et notamment sur les raisons et les modalités de son enregistrement. Les institutions judiciaires ne gardent pas seulement la trace des crimes et délits, du contentieux et des éventuelles décisions rendues, mais aussi du caractère apparent, ritualisé de la justice. Elles rendent ainsi, en leurs écrits, la justice manifeste.

    En considérant la scène judiciaire comme une rencontre, il s’agira d’en envisager le déroulement, les espaces et les acteurs, mais aussi le décor, les paroles, les gestes et les objets ; tous en tant qu’ils sont saisis par l’enregistrement judiciaire. De la réception des magistrats à la prononciation et l’exécution des décisions de justice en passant par le déroulé des audiences, on cherchera à saisir les pratiques d’enregistrement du rituel judiciaire dans sa globalité et dans la diversité des institutions judiciaires médiévales et modernes. Les propositions pourront s’inscrire dans un ou plusieurs des axes suivants, qui n’épuisent pas le champ des possibles.

     

    L’objet de l’enregistrement

    Un premier axe touche à l’objet même de l’enregistrement. En quoi l’écrit rend-il compte de la scène judiciaire, du lieu dans lequel elle se déroule, de la présence, de l’apparence et de la répartition spatiale des acteurs qui y participent, enfin des gestes effectués et des paroles prononcées ? Quelle place est accordée dans l’enregistrement à tout ce qui participe visuellement de la manifestation de la justice ?

     

    Les motifs de l’enregistrement

    Un deuxième axe concerne les raisons mêmes de l’enregistrement du rituel judiciaire. Son apparition ou son évolution sont-elles le fruit d’une décision politique ? L’enregistrement est-il nécessaire à la performativité du rituel judiciaire lui-même ou est-il entrepris à des fins mémorielles ? Dans quelle mesure participe-t-il de la mise en scène de l’institution elle-même ? Ces questions renvoient à celle, cruciale, des destinataires de l’enregistrement. Celui-ci est-il produit à des fins institutionnelles internes ou est-il destiné à être rendu public ?

     

    Les pratiques de l’enregistrement

    Un troisième axe concerne les pratiques de l’enregistrement de la scène judiciaire. Cet enregistrement connaît-il des transformations à l’occasion de cérémonies ou d’événements particuliers – par exemple un lit de justice ou un grand procès politique – ou bien fait-il l’objet d’une standardisation progressive ? En considérant un fonds sur une moyenne ou longue durée, peut-on observer et interpréter une évolution dans les pratiques d’enregistrement ? Peut-on mesurer l’élargissement du spectre de la captation de la scène judiciaire, ou au contraire sa permanence, voire sa réduction ? Enfin se pose – à mesure de la complexification de la procédure comme des modalités générales de l’enregistrement – la question de la répartition des informations dans les différents actes ou séries d’une même institution, et du filtrage opéré selon les étapes de l’enregistrement.

     

    La confrontation avec d’autres types de documentation

    Un dernier axe s’intéressera à la confrontation des archives produites par les institutions avec d’autres types de documentation – sources narratives, presse ou archives émanant d’autres institutions – pour tenter de cerner ce qui est ou n’est pas enregistré, et peut-être dévoiler les fictions de l’enregistrement institutionnel.

     

    Modalités

    Les propositions de communication, sous forme d’un résumé de 500 mots environ en français ou en anglais et accompagné d’un bref CV, devront parvenir avant le 15 février 2022 aux adresses suivantes : aurelien.peter@gmail.com ; elisabeth.schmit@gmail.com .

    La rencontre, organisée avec le soutien du LabEx Hastec, des Archives nationales, de l’IHMC et du LaMOP, se tiendra aux Archives nationales (site de Paris) les mercredi 22 & jeudi 23 juin 2022. Il est prévu que les communications dureront 30 minutes et pourront se faire en français ou en anglais. Elles donneront lieu à une publication.

     

    Organisation scientifique

    Aurélien Peter, doctorant à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne | IHMC – aurelien.peter@gmail.com

    Élisabeth Schmit, post-doctorante du LabEx Hastec | Archives nationales – elisabeth.schmit@gmail.com


     

    Le temps de la synthèse

    Une discussion proposée par François Foronda (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lamop), à propos de l’ouvrage de Florian Mazel (dir.), Nouvelle histoire du Moyen Âge, Paris, Éditions du Seuil, 2021.

    Avec les interventions d’Adrien Bayard (historien médiéviste), Guillaume Calafat (historien moderniste), Isabelle Heullant-Donat et Régine Le Jan (historiennes médiévistes). En présence du directeur de l’ouvrage et de contributeurs

    Le jeudi 13 janvier 2022 Sorbonne, Amphithéâtre Bachelard, de 18h à 20h.


     

    Économie des risques aux époques médiévale et moderne

    10e école d'été d'histoire économique - Appel à candidature doctorants/postdoctorants

     « Economie des risques aux époques médiévale et moderne : nature, gestion et conséquence de l’aléa »

     

    Suse

     

    La 10e école d’été d’histoire économique se réunira à Suse (Piémont, Italie) les 26, 27 et 28 août 2022. La thématique retenue cette année - « Economie des risques aux époques médiévale et moderne : nature, gestion et conséquence de l’aléa » est à la croisée de l'histoire économique, culturelle et environnementale. Cette thématique permettra également de poursuivre et d’approfondir celles qui ont été développées les années précédentes (la valeur des choses, la pauvreté, les biens communs, les moyens de paiement, la qualité, l’organisation du travail, les écritures de l’économie, entreprendre, la circulation des savoirs et dynamiques économiques).

    L’école d’été d’histoire économique rassemblera des chercheurs, des enseignants-chercheurs, des chercheurs postdoctoraux, et des doctorants de toutes nationalités. Les institutions partenaires sont l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’Université de Toulouse Jean-Jaurès, l’EPHE, les Archives Nationales et le CNRS. Les laboratoires impliqués sont les suivants : LAMOP (UMR 8589, Paris 1/CNRS), FRAMESPA (UMR 5136, Toulouse 2/CNRS), SAPRAT (EA 4116 EPHE), IDHE.S (UMR 8533 Paris 1/CNRS). La manifestation reçoit également l’appui financier du LabEx HASTEC (Histoire et Anthropologie des Savoirs, des Techniques et des Croyances) et se déroule sous le patronage de l’Association Française d’Histoire économique (AFHé).

    Des places sont disponibles pour les doctorants/postdoctorants. L’organisation prendra en charge l’essentiel de leurs frais de déplacement et l'intégralité de leurs frais de séjour à Suse. Les dossiers doivent être envoyés avant le 25 mai 2022 à emmanuel.huertas@univ-tlse2.fr

    Le programme et le projet scientifique peuvent être consultés à l'adresse suivante :

    https://terrae.univ-tlse2.fr/accueil-terrae/presentation/10e-ecole-dete-dhistoire-economique-aout-2022


     

  • 2021

    Textualization and Petrification

    Textualization and Petrification. Written Sources, Identity and the Materiality of Buildings

    Colloque en ligne organisé par Ana Rodríguez, dans le cadre de l’ERC Petrifying Wealth, 14-16 juin 2021.

     

     

    Programme du colloque (en anglais – télécharger au format PDF ; télécharger les résumés des interventions au format PDF) :

    Monday, 14th June 2021

    3h – 3:15h – INTRODUCTION – Ana Rodríguez (Instituto de Historia, CCHS-CSIC, Madrid) -Sandro Carocci (Università Roma Tor Vergata)

    3:15h – 3:45h – Ana Rodríguez (Instituto de Historia, CCHS-CSIC, Madrid) – Paisajes en construcción. Materialidad, visibilidad e identidad de edificios eclesiásticos y laicos en las crónicas de los reinos de Castilla y León (siglos XII-XIII)

    3:45h – 4:15h – John Hudson (University of St. Andrews) – Church building in the Historia ecclesie Abbendonensis

     BREAK

    4:30h – 5h – Éléonore Andrieu (Université Toulouse II Jean Jaurès) – Le grand laïc, les chasteaus et le « blanc manteau des églises » dans les chansons de geste de Guillaume d’Orange: stratégies de repolarisation et de mises en absence.

     5h – 5:30h – Dario Internullo (Università Roma Tre) – «Laudes urbium» and Beyond. A Longue-Durée Perspective

     5:30h – 6h – Antoni Bordoy (Universidad de las Islas Baleares) – La vida y el alma de los utilizados de construcción: origen, esencia y simbología de los minerales

    DISCUSSION – 6h – 7h

     

    Tuesday, 15th June 2021

    9h -9:30h – Pascual Martínez Sopena (Universidad de Valladolid) – Códigos, fueros y ordenanzas. Perspectivas sobre construcción y urbanismo (Castilla y León, siglos XI-XIII)

    9:30h – 10h – Sara Menzinger (Università Roma Tre) – Elaborazione giuridica e progettualità edilizia tra XII e XIV secolo

    10h – 10:30h – Federico Lattanzio (Università Roma Tor Vergata) – Il ruolo del costruito negli statuti delle città italiane dei secoli XII-XIII

     BREAK

    11h – 11:30h – Vincent Debiais (EHESS-CNRS) – Origen y comienzo. Las inscripciones epigráficas en el relato material de las iglesias medievales

    11:30h -12h – Antonella Undiemi (Università Roma Tor Vergata) – Pietre scritte e pietre costruite: fonti epigrafiche e pietrificazione in Italia

    DISCUSSION – 12h -1h

    BREAK

    3h – 3:30h – Jörg Oberste (Universität Regensburg) – Construire une métropole. Maisons privées à Paris dans les sources normatives, administratives et littéraires (XIIe-XIVe siècles)

    3:30h – 4h – Cristina Carbonetti Vendittelli (Università Roma Tor Vergata) – La rappresentazione delle abitazioni cittadine e del processo di pietrificazione tra XI e XIV secolo: il punto di vista dei notai

     BREAK

     4:30h – 5h – Harmony Dewez (Université de Poitiers) – Stone, wood, wattle and daub: Locating and interpreting building expenses in medieval monastic accounts

    5h – 5:30h – Marta Gravela (Università de Torino) – Invisible buildings? Petrified wealth in 13th century Italian fiscal sources

     DISCUSSION – 5:30h – 6:30h

     

    Wednesday, 16th June 2021

    9h – 9:30h – Inés Calderón Medina (Universidad de las Islas Baleares) – La edificación y los milagros en la hagiografía de los reinos ibéricos occidentales (XII-XIII)

     9:30h – 10h – Maria Amélia Campos (Universidade de Coimbra, CHSC) – A paisagem edificada de Coimbra nas fontes escritas (séculos XII e XIII): da apreensão da materialidade à caracterização de uma identidade urbana.

    10h – 10:30h – Jordi Morelló (Instituto de Historia, CCHS-CSIC, Madrid) – Los legados “ad opera” como termómetro para medir el alcance de los procesos de construcción de iglesias románicas en la Cataluña de los siglos XI-XIII

    BREAK

    11h – 11:30h – Nicolas Perreaux (Université Paris 1-LAMOP) – Des ecclesiae au dominium. Enquêtes sur les liens entre construction ecclésiale, production diplomatique et dynamique sociale

    DISCUSSION – 12h – 13h

    CLOSING REMARKS – 13h – 13:30h – Laurent Feller (Université Paris 1-LAMOP) 


     

    Les inscriptions spatiales de la réglementation des métiers

    4èmes journées d’études internationales sur les formes de la réglementation des métiers, 10-12 juin 2021 :

    Les inscriptions spatiales de la réglementation des métiers

    (Moyen Âge et époque moderne)

     

    BB ms 327

     

    Comité d’organisation de la quatrième rencontre :

    Robert Carvais (CNRS – CTAD) ; Mathieu Marraud (CNRS – CRH) ; Catherine Rideau-Kikuchi (UVSQ – DYPAC) ; Arnaldo Sousa Melo (Universidade do Minho – Lab2Pt) ; François Rivière (Université d’Évry-Val d’Essonne – LaMOP/IDHES)

     

    Comité scientifique de l’ensemble des rencontres :

    Philippe Bernardi (CNRS – LaMOP) ; Caroline Bourlet (CNRS – IRHT) ; Robert Carvais (CNRS – CTAD) ; Maxime L’Héritier (Université Paris 8 Vincennes – ArScAn) ; Corine Maitte (Université Gustave Eiffel – ACP) ; Mathieu Marraud (CNRS – CRH) ; Judicaël Petrowiste (Université de Paris – ICT) ; François Rivière (Université d’Évry-Val d’Essonne – LaMOP/IDHES) ; Arnaldo Sousa Melo (Universidade do Minho – Lab2Pt) ; Catherine Rideau-Kikuchi (UVSQ – DYPAC) ; Jean-Louis Roch (Université de Rouen – GRHIS)

     

    Avec le soutien de la MSH Paris-Saclay, du laboratoire DYPAC (UVSQ), du CRH (CNRS – EHESS), de l’IDHES (CNRS – Université d’Évry), du Lab2Pt (Universidade do Minho) et du CTAD ( CNRS – Université Paris Nanterre).

     

    Modalités pratiques

    Le colloque se déroulera en visioconférence, via Zoom. Pour recevoir le lien, merci de vous inscrire en envoyant un mail à espace.reglementation@gmail.com

    Des moments de pause et de discussion informelle seront prévu à partir de la plateforme wonder.me ce qui permettra de restaurer un temps d’échange malgré la distance.

     

    Jeudi 10 juin

    1ère demie journée, 9h30-12h30          

    9h30-10h : Introduction

    10h-11h : Circulation et diffusion des normes 1

    Modération : François Rivière (Université d’Évry-Val d’Essonne – LaMOP/IDHES)
    – Veronika Novak (Université Eötvös Loránd), « Artisans aux carrefours. L’espace de la publication concernant les métiers à Paris aux XIVe-XVIe siècles »
    – Thomas Roy (Université de Tours / Université de Bourgogne), « La règlementation municipale du travail de la vigne à Dijon à la fin du Moyen Âge : enjeux et conséquences sur les espaces intra et extra urbains »

    Pause

    11h30-12h30 : Circulation et diffusion des normes 2

    Modération : Arnaldo Sousa Melo (Universidade do Minho – Lab2Pt)
    – Francisco Mamani Fuentes (Université Paris Sciences et Lettres / Université de Grenade), « Sous le regard de Saint Joseph. Les ordonnances des charpentiers dans l’Empire espagnol : Séville, 1527 et Lima 1575 »
    – Mathieu Marraud (CNRS – CRH), « Draperie ou mercerie ? Normes et incorporation des serges et ratines dans les villes du nord de la France au XVIIe siècle »

     

    2e demie journée, 14h-17h 

    14h-15h30 : Contrôler et règlementer l’espace urbain

    Modération : Mathieu Marraud (CNRS – CRH) 
    – Corentin Hamet (EHESS / Universität Heidelberg), « Les tanneurs et leur quartier : une topographie du travail et de sa réglementation dans les villes du sud de l’Empire (XIVe-XVe siècle). »
    – Clémence Pailha (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne – IDHES), « Géographie des boutiques et règlementations : le cas des épiciers à Paris (XVIIIe siècle) »
    – Federica Masè (Université d’Évry-Val d’Esson – IDHES), « De Rialto à San Marco : case, botteghe et volte des monastères vénitiens entre Moyen Âge et Renaissance »

    Pause

    16h-17h : Construire un espace de juridiction et d’action 

    Modération : Robert Carvais (CNRS – CTAD) 
    – Clémentine Stunault-Moncet (Université Toulouse Jean Jaurès), « La construction des d’espaces juridiques dans le secteur de l’alimentation toulousain (1140-1530) »
    – Solène Rivoal (Université d’Albi), « Des marais clos dans une mer close ? communautés de pêcheurs et territoires de pêche dans la lagune vénitienne (XVIIIe siècle) »

     

    Vendredi 11 juin

    3e demie journée, 9h30-12h30            

    9h30-10h30 : Le jeu des échelles de régulation 

    Modération : François Rivière (Université d’Évry-Val d’Essonne – LaMOP/IDHES)
    – Anne Conchon (Université Paris I-Panthéon-Sorbonne), « Périmètres d’action et régulations territoriales des métiers du transport au XVIIIe siècle »
    – Marc Bompaire (EPHE), « Les serments de monnayeurs. Entre circulations européennes et contrôle princier »

    Pause

    11h30-12h30 : Institutions, marchés et concurrence

    Modération : Catherine Rideau-Kikuchi (UVSQ – DYPAC)
    – Ana Claudia Silveira (Universidade Nova de Lisboa), « Une entreprise de construction d’un espace économique aux domaines de l’ordre militaire de Santiago au Portugal »
    – Cyril Lacheze (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), « Marqués aux armes de la ville : les règlements de la terre cuite architecturale entre contrôle et opportunités, XIIIe-XVIIIe siècles »

     

    4e demie journée, 14h-17h

    14h-15h : Règles, acteurs et espace 1

    Modération : Arnaldo Sousa Melo (Universidade do Minho – Lab2Pt)
    – Robert Mark Spaulding (University of North Carolina, Wilmington), « Space, Rulemaking, and the Commercial Regime of the Rhine, 1650-1850 »

    – Matthew Davies (Birkbeck, University of London), « Spaces of regulation and production : crafts and guilds in medieval London »

    Pause

    15h30-16h30 : Règles, acteurs et espace 2

    Modération : Catherine Rideau-Kikuchi (UVSQ – DYPAC)
    – Robin Quillien (EHESS – CRH), « Le pouvoir aux traghetti »
    – Camille Cordier (Université Lyon Lumière), « Règlementation des métiers et espace colonial : l’institution de la ferme des boucheries à Saint-Domingue au XVIIIe siècle »

    Discussion informelle

     

    Samedi 12 juin

    5e demie journée

    9h30-11h30 : Bilans

    1. Formes coutumières, formes codifiées : Florent Garnier (Université Toulouse 1 Capitole) et Robert Carvais (CNRS – CTAD)

    2. L’administration de la règle : conflits et concorde : François Rivière (Université d’Évry-Val d’Essonne – LaMOP/IDHES) et Mathieu Marraud (CNRS – CRH)

    3. Production de collectifs, production de règles ? Arnaldo Sousa Melo (Universidade do Minho – Lab2Pt) et Catherine Rideau-Kikuchi (UVSQ – DYPAC) 

    4. Techniques, qualité et expertise : enjeux de la règlementation des métiers : Philippe Bernardi (CNRS –LaMOP).

    Discussion informelle

    Communautés déchirées ?

    Communautés déchirées ? Violences et divisions au sein des communautés de l’Occident grégorien (mi XIe-mi XIIe siècles) : entre pratiques et discours

    Jeudi 1er et vendredi 2 avril 2021
    Château d’Angers | Entrée libre sur inscription

    Colloque organisé par les UMR TEMOS et LAMOP avec le soutien de l’Université d’Angers
    Inscriptions : tristan.martine@univ-angers.fr

     

    Communautés déchirées - affiche

     

    Argumentaire :
    Du milieu du XIe siècle au milieu du XIIe siècle, la « réforme grégorienne » eut de très nombreuses répercussions sociales, culturelles et politiques, à tel point que l’on considère désormais cette période comme un point de rupture entre deux Moyen Âge. Cette rupture est néanmoins appréhendée différemment par les différentes historiographies nationales et l’objectif de cette rencontre est justement d’interroger la violence de ce conflit en s’intéressant à ses conséquences concrètes sur les communautés de l’Occident médiéval. Qu’il s’agisse des communautés ecclésiastiques (curiales, monastiques, canoniales), laïques (urbaines, rurales, guildes) ou encore intellectuelles (textuelles, scripturaires), ce colloque international sera l’occasion de se demander comment celles-ci ont pu être divisées, renforcées ou recomposées par le conflit grégorien.

     

    Programme du colloque (télécharger au format PDF, 1,4Mo) :

    Jeudi 1er juillet
    13:30 | Accueil des participants : Tristan Martine (Angers)
    13:40 | Ouverture du colloque : Thomas Deswarte (Angers)
    13:50 | Patrick Henriet (EPHE) – Introduction

     

    Session 1 : Oppositions et redéfinitions entre communautés ecclésiastiques
    Présidence : Thomas Deswarte (Angers)
    14:15 | Laurent Jégou (Paris 1) – Église ordonnée ou Église déchirée ? Une cartographie de l’action conciliaire au concile de Reims (1049)
    14:40 | Jean-Hervé Foulon (Aix-en-Provence) – L’abbaye de Marmoutier et la réforme pontificale : tensions ou renforcement d’une identité communautaire (1050-1150) ?
    15:05 | Hannes Engl (Aix-la-Chapelle) – Négociations et reconfigurations du pouvoir : les communautés religieuses en Lorraine face à la « réforme grégorienne » (XIe-XIIe siècle)
    15:30-16:00 | Discussion
    Pause

     

    Session 2 : Communautés textuelles et mémoire scripturaire
    Présidence : Carole Avignon (Angers)
    16:30 | Florian Hartmann (Aix-la-Chapelle) – The construction of group identities in eleventh century letter-writings
    16:55 | Chantal Senséby (Orléans) – Les évêques de la province ecclésiastique de Tours face aux écrits pontificaux : réaction commune ou attitude divergente ? Analyse comparée de leurs productions
    17:20 | Cédric Jeanneau (Brest) – La réforme grégorienne : une mémoire au coeur des écrits des communautés ecclésiastiques de l’Ouest de la France
    17:45-18:15 | Discussion

     

    Vendredi 2 juillet

    Session 3 : Entre couture et découture : des communautés en recomposition
    Présidence : Geneviève Bührer-Thierry (Paris 1)
    09:00 | Niall Ó Súilleabháin (Dublin) – Patrons, Proprietors or Plunderers? Aristocratic Control of Churches in the Loire Valley during the Age of Reform, c. 1050 – c. 1150
    09:25 | Emmanuel Grélois (Rennes) – Chevaliers, moines et évêques en Auvergne vers 1100 : l’église de Saint-Sandoux et la seigneurie du Crest au prisme de deux actes témoins des enjeux locaux de la réforme
    09:50 | Thomas Kohl (Tübingen) – Dividing and creating communities in 11th c. Germany
    10:15-10:45 | Discussion
    Pause

     

    Présidence : Annick Peters-Custot (Nantes)
    11:05 | Isabelle Rosé (Rennes) – Milan en loques ? Une communauté urbaine déchirée par les hérésies nicolaïte, simoniaque et néophyte à l’époque de la Pataria
    11:30 | Paolo Tomei (Pise) – Des communautés déchirées en Toscane grégorienne : le cas de Lucques
    11:50-12:10 | Discussion
    Déjeuner

     

    Session 5 : Des chanoines au coeur des conflits grégoriens
    Présidence : Didier Panfili (Paris 1)
    14:00 | Amancio Isla (Tarragone) L’évêque de Saint-Jacques-de-Compostelle et les chanoines : un conflit grégorien ?
    14:25 | Guy Jarousseau (UCO-Angers) Chanoines et moines à l’épreuve des divisions, le cas d’Angers (1082-1118)
    14:50 | Charles de Miramon (IHD-Paris II) La régularisation des chapitres cathédraux : 1050-1150. Une réforme avortée
    15:10-15:40 | Discussion
    15:50 | Julia Barrow (Leeds) – Conclusions

     

    Vieillesse et pouvoir dans l’Occident médiéval


    Vieillesse et pouvoir dans l’Occident médiéval : démographie, stratégie et idéologie

    Organisation : Emmanuelle Santinelli (emmanuelle.santinelli@uphf.fr) et Gilles Lecuppre (gilles.lecuppre@uclouvain.be)

    Comité scientifique : Martin Aurell, Geneviève Bührer-Thierry, Alban Gautier, Régine Le Jan, Pierre Monnet, Agostino Paravicini-Bagliani

    Lien Zoom : https://zoom.us/j/95312229007

    Vendredi 2 avril 2021 de 10h à 16h.

    Programme détaillé (au format PDF) :

    10 h : Gilles Lecuppre (Louvain), Emmanuelle Santinelli-Foltz (UPHF, Valenciennes) – Introduction

    10h 30 : Emmanuelle Santinelli-Foltz (UPHF, Valenciennes) – Reines et rois mérovingiens « pleins de jours  » : parcours et enjeux

    11h : Philippe Depreux (Hambourg) – Ils sont venus, ils sont tous là… Dans l’attente de la mort du vieux roi, des temps carolingiens au triomphe de la primogéniture.

    11h 30 : Laurence Leleu (Arras) – La vieille et les jeunes. Réalités et représentations de la régence de l’impératrice Adélaïde pendant la minorité d’Otton III

    13h 30 : Isabelle Ortega (Nîmes) – Anciens homs, sachanshoms et autres vieillards : la participation des plus âgés au pouvoir dans la principauté de Morée (XIIIe-XIVe siècles)

    14h : Christelle Loubet-Balouzat (Nancy) – Les dernières années de Mahaut, comtesse d’Artois (1319-1329) : une vieillesse invisible ?

    14h 30 : Alexandra Beauchamp (Limoges) – « com vós, senyor, siats jove […] e fonament de bon príncep sia aver bon consell ». Le statut de « vieil » oncle du roi comme source d’autorité ? Discours et attitudes envers la vieillesse de l’infant Pierre, du roi Pierre IV et de la famille royale d’Aragon au XIVe siècle.

    15h : Amandine Le Roux (Evry) – Les vieux officiers de la Chambre apostolique (XIVe – XVe siècles), une expertise au service de l’Église et des églises.

     

    Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives


    Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives (école d’été, 21-25 juin 2021)

    Cette école d’été propose une formation à l’étude du livre médiéval, manuscrit ou imprimé, à travers l’utilisation de méthodes statistiques et informatiques, sous forme d’ateliers orientés vers la pratique.

    Elle est organisée par le Lamop, l’IRHT, l’École nationale des chartes et le laboratoire Dypac, avec le soutien du Labex Hastec.

    Direction : Christine Bénévent, Émilie Cottereau-Gabillet, Catherine Rideau-Kikuchi et Dominique Stutzmann.
    Coordination scientifique et pédagogique : Émilie Cottereau-Gabillet et Octave Julien

    Cette école d’été s’adresse en priorité aux chercheurs en formation (mastérants, doctorants et post-doctorants). Des bourses sont prévues afin de financer les frais de transport et de logement. L’accueil est limité à 20 inscrits.

    La formation doit avoir lieu en présentiel, à Paris et Aubervilliers (campus Condorcet). Si les conditions sanitaires en France l’exigent, les modalités d’organisation seront adaptées.

    AfficheTélécharger

    Programme et description des ateliers
    Télécharger

    Procédure d’inscription :

     

    Lieux monastiques dans le haut Moyen Âge


    Journée d’Archéologie et d’Histoire : Lieux monastiques dans le haut Moyen Âge

    Jeudi 18 février 2021 : 9h30-11h30 et 13h00-18h00, en ligne (voir les liens Zoom ci-dessous).

    Coordination : Geneviève Bührer-Thierry et Anne Nissen

     

    Programme (télécharger au format PDF) :

    Matinée (9h30-11h30)
    Lien Zoom

    Claude de Mecquenhem (Inrap, LEM) : L’usage de l’ancien et du nouveau dans les monuments monastiques. L’apport de l’archéologie du bâti.

    Alain Henton (Inrap, HALMA) : « Aux portes de l’abbaye d’Elnone – Saint-Amand ». La fouille préventive de la Grand-Place de Saint-Amand-les-Eaux.

     

    Après-Midi (13h-18h)
    Lien Zoom

    Laurent Ripart (Université Savoie, LLETI) : Le désert comme lieu monastique. A propos du « De laude eremi » d’Eucher de Lyon.

    Étienne Louis (Conservateur en chef honoraire) : Un monastère du haut Moyen Âge dans le nord de la France : le cas de Hamage.

    Denis Défente (Conservateur en chef, Aisne, LAMOP) : Actualités des fouilles à Saint-Médard de Soissons.

    Michaël Wyss (Unité d’archéologie de la Ville de Saint-Denis) : L’ensemble monumental de la basilique et l’émergence de l’identité monastique du site de Saint-Denis.

  • 2020

    L’intégration des marchés alimentaires dans l’Europe médiévale (XIe-XVe siècles) (2)

    Colloque international : L’intégration des marchés alimentaires dans l’Europe médiévale (XIe-XVe siècles) (2) : enjeux politiques et institutionnels

    Colloquio internazionale : L’integrazione dei mercati alimentari nell’Europa medievale (XI-XV secolo) (2): problematiche politiche e istituzionali

    Rome, 3-4 décembre 2020. Istituto Nazionale di Studi Romani (www.studiromani.it) – École Française de Rome (www.efrome.it)

     

    Comitato organizzativo – Comité organisateur:
    – Luciano PALERMO (Istituto Nazionale di Studi Romani)
    – Laurent FELLER (Univ. Paris 1 – Panthéon – Sorbonne)
    – Pere BENITO I MONCLÚS (Universitat de Lleida)
    – Alexis WILKIN (Université Libre de Bruxelles)
    – Andrea FARA (Sapienza Università di Roma)

    Comitato scientifico – Comité scientifique:
    Jean-Pierre DEVROEY (Université Libre de Bruxelles), Antoni FURIÓ (Universitat de València), David IGUAL (Universidad de Castilla-La Mancha), Hipólito Rafael OLIVA HERRER (Universidad de Sevilla), Gabriella PICCINNI (Università di Siena), Antoni RIERA I MELIS (Institut d’Estudis Catalans).

     

    Télécharger le programme au format PDF (1,9 Mo).

    Programme :

    Jeudi, 3 décembre 2020

    9h:00 Luciano PALERMO (Università degli Studi della Tuscia, Viterbo – Istituto Nazionale di Studi Romani),  Pierre SAVY (École Française de Rome): Presentazione
    Pere BENITO (Universitat de Lleida): Introducción

    PRIMA SESSIONE – 1E SESSION
    Presidenza – Présidence: Jean-Pierre DEVROEY  (Université Libre de Bruxelles)
    9h:30 Phillipp SCHOFIELD (Aberystwyth University): How was the price of grain set in medieval England, c. 1200-1350?
    10h:15 – 10h:45 Pausa – Pause
    10h:45 James DAVIS (Queen’s University Belfast): The effect of speculation and price manipulation upon the integration of late medieval English grain markets
    11h:30 Antoine BONNIVERT (Université Libre de Bruxelles – Archives de l’Etat à Namur): Politique et intégration marchande dans l’espace rhéno-mosan au bas Moyen Age. Liège et Cologne

    SECONDA SESSIONE – 2E SESSION
    Presidenza – Présidence: Christopher BRIGGS (University of Cambridge)

    14h:30 Jessica DIJKMAN (Universiteit Utrecht): Abundance and dearth: The regulation of grain markets in the late medieval Low Countries 

    15h:15 Adam FRANKLIN-LYONS (Emerson College): Information efficiency and market crises: Examples from the late medieval Crown of Aragon
    16h:00 – 16h:30 Pausa – Pause
    16h:30 Hipólito Rafael OLIVA HERRER (Universidad de Sevilla): Poderes públicos e integración de mercados alimentarios en Castilla a fines de la Edad
    Media
    17h:15 Francesco VIOLANTE (Università degli Studi di Foggia): Istituzioni e mercato delle vettovaglie nel regno svevo di Sicilia: una riconsiderazione


    Vendredi, 4 décembre 2020

    TERZA SESSIONE – 3E SESSION
    Presidenza – Présidence: Gabriella PICCINNI (Università degli Studi di Siena)

    9h:00 Luciano PALERMO (Università degli Studi della Tuscia – Istituto Nazionale di Studi Romani): Decisioni pubbliche, investimenti privati e integrazione tra i mercati nei rifornimenti basso medievali romani di cereali
    9h:45 Beatrice DEL BO (Università degli Studi di Milano): Tracce di una politica di integrazione del mercato alimentare: lo Stato di Milano (XIV-XV
    secolo)
    10h:30 – 11h:00 Pausa – Pause
    11h:00 Manuel VAQUERO PIÑEIRO (Università degli Studi di Perugia): Istituzioni comunali e integrazione economica: le “leghe” tra Firenze e Perugia (XIII-XV secolo)
    11h:45 Valentina COSTANTINI (Università degli Studi di Siena): « Pro habundantia carnium facienda »: il mercato della carne a Siena nel Medioevo

    QUARTA SESSIONE – 4E SESSION
    Presidenza – Présidence: Laurent FELLER
    (Université de Paris 1 – Panthéon – Sorbonne)

    14h:30 Daniele LOMBARDI (Università degli Studi di Siena): La Roma del Quattrocento: centro di integrazione tra mercati vitivinicoli in area mediterranea
    15h:15 Stefano D’ATRI (Università degli Studi di Salerno): Tra Venezia e Istanbul. Ragusa (Dubrovnik) e il mercato del sale tra XIV e XV secolo
    16h:00 – 16 :30 Pausa – Pause
    16h:30 Andrea FARA (Sapienza Università di Roma): Istituzioni e integrazione dei mercati del sale tra Regno d’Ungheria ed Europa in epoca medievale: un’analisi di lungo periodo (XII-XVI secolo)
    17h:15 Adrià MAS CRAVIOTTO (Universitat de Lleida): El oro rojo. El comercio del azafrán de Manresa con el norte de Europa durante el siglo XIV
    18h:00 Alexis WILKIN (Université Libre de Bruxelles): Conclusions

     

    Donne e povertà nell'Europa mediterranea medievale


    Dans le cadre du programme "Pauvreté. Les économies de la pauvreté au Moyen Âge en Europe méditerranéenne (IXe-XVe siècles)".

    Rencontre organisée par l'Università degli Studi di Milano (Dipartimento di Studi Storici), l'École française de Rome, le LAMOP (UMR 8589) et l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

    Télécharger le programme au format PDF (270Ko).

    Les sessions ayant lieu via Zoom, il s’agit de s’inscrire auprès de maddalena.moglia@unimi.it.

     

    Programme détaillé :

    LUNEDÌ 9 NOVEMBRE ORE 9.30-13.00

    Saluti e introduzione ai lavori

    1. Donne fra povertà e riscatto sociale
    Presiede Ana Marìa RODRÌGUEZ LÒPEZ

    - Giuliana ALBINI (Università degli Studi di Milano) Ospedali e confraternite per l'aiuto alle donne povere nell’Italia centro settentrionale fra Due e Trecento
    - Cristina ARCARI (Università di Padova) Reagire alla vulnerabilità: risposte femminili a solitudine e povertà nelle corti di giustizia della Bologna pepolesca (1337-1350)
    Discussione


    - Lidia ZANETTI DOMINGUES (Institute of Historical Research, University of London) Rappresentazione e autorappresentazione della povertà femminile nelle suppliche giudiziarie a Siena a inizio Trecento
    - Beatrice DEL BO (Università degli Studi di Milano) Donne schiave fra Tre e Quattrocento: tra miseria e riscatto
    Discussione


    ORE 14.30-18.30
    2. Donne povere, famiglia e società

    Presiede Sandro CAROCCI


    - Cristina LA ROCCA (Università di Padova) Muliercula/e, paupercula/e. Gruppi di donne in azione e donne sole miti e obbedienti (secoli VII-IX)
    - Isabelle CHABOT (Università di Padova) Povere proprietarie, o delle difficoltà di possedere una dote (secc. XIII-XV)
    - Denise BEZZINA (CNRS - Centre Roland Mousnier - Sorbonne Université) Povertà femminile e famiglia a Genova tra Due e Trecento
    Discussione


    - Didier LETT (Université de Paris 7 - Diderot) Anne-Pauline JARRY (École des Chartes, Paris) Quand la pauvreté vient troubler les rapports de genre. Des hommes impuissants et des femmes seules dans les Marches au XVe siècle
    - Mireia COMAS VIA (Universidad de Barcelona) Viudedad y pobreza en Cataluña a finales de la Edad Media
    Discussione


    MARTEDÌ 10 NOVEMBRE ORE 9.30-13.00
    3. Lavoro e povertà femminile

    Presiede Paolo GRILLO


    - Laurent FELLER (Université de Paris 1 Pantheon-Sorbonne) Il lavoro femminile nelle campagne (secoli IX-XIV)
    - Mathieu SCHERMAN (Université de Paris Est Marne-la-Vallée) Il lavoro femminile in città
    - Jesus GARCIA DIAZ (Universidad de Sevilla) Mujeres que trabajan, mujeres pobres. Precariedad laboral y pobreza femenina en el mundo rural sevillano a finales de la Edad Media
    Discussione


    Tavola rotonda finale
    Presiede: Didier LETT Partecipano: Paolo GRILLO, Alberto LUONGO, Alma POLONI

     

    9e école d’été d’histoire économique


    Circulation des savoirs et dynamiques économiques aux époques médiévale et moderne. Mobilité des hommes, transferts techniques et enjeux territoriaux - Suse (Piémont, Italie), les 26-28 août 2020.

    Programme

    Projet scientifique

    Toutes les informations (Carnet du LaMOP)

    Présentation

    La 9e école d’été d’histoire économique se réunira à Suse (Piémont, Italie) les 26, 27 et 28 août 2020. La thématique retenue cette année – « Circulation des savoirs et dynamiques économiques aux époques médiévale et moderne : mobilités des hommes, transferts techniques et enjeux territoriaux » est à la croisée de l’histoire culturelle et de l’histoire économique.
    Les hommes migrent et, avec eux, leurs compétences et leurs savoir-faire qu’ils transmettent dans leurs lieux d’implantation. Les apprentissages sont également une modalité de diffusion des savoirs. La mobilité des individus est par conséquent un enjeu essentiel dans l’organisation des transferts techniques. Les enjeux de la mise en circulation des connaissances par le biais des déplacements des hommes est la constitution de véritables « districts techniques », homogènes dans leurs savoir-faire comme dans leurs pratiques industrieuses. Au bout du compte, la question de la diffusion des connaissances techniques et leur transmission par implantation de nouveaux venus ou par apprentissage recoupe celle de la construction des paysages et des territoires, permettant de faire se rejoindre des problématiques apparemment éloignées.
    Cette thématique permettra également de poursuivre et d’approfondir celles qui ont été développées les années précédentes (la valeur des choses, la pauvreté, les biens communs, les moyens de paiement, la qualité, l’organisation du travail, les écritures de l’économie, entreprendre).

    [voir la présentation détaillée dans les liens ci-dessus].

    Responsables scientifiques : Michela Barbot (CNRS ENS Cachan, Idhes) ; Patrice Baubeau (Univ. Paris-Nanterre, Idhes) ; Marc Bompaire (EPHE, Saprat) ; Julie Claustre (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lamop) ; Anne Conchon (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Idhes) ; Laurent Feller (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lamop) ; Agnès Gramain (Université de Lorraine, Beta) ; Emmanuel Huertas (Univ. Toulouse Jean-Jaurès, Framespa) ; Jean-François Moufflet (Archives Nationales).

    Institutions partenaires : L’école d’été d’histoire économique rassemblera des chercheurs, des enseignants-chercheurs, des chercheurs postdoctoraux, et des doctorants de toutes nationalités. Les institutions partenaires sont l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’Université de Toulouse Jean-Jaurès, l’EPHE, les Archives Nationales et le CNRS. Les laboratoires impliqués sont les suivants : LAMOP (UMR 8589, Paris 1/CNRS), FRAMESPA (UMR 5136, Toulouse 2/CNRS), SAPRAT (EA 4116 EPHE), IDHES (UMR 8533 Paris 1/CNRS). La manifestation reçoit également l’appui financier du LabEx HASTEC (Histoire et Anthropologie des Savoirs, des Techniques et des Croyances) et se déroule sous le patronage de l’Association Française d’Histoire économique (AFHé).

    Modalités d’inscription pour les doctorants / postdoctorants : Des places sont disponibles pour les jeunes chercheurs – doctorants ou post-doctorants – en histoire économique médiévale et moderne, en économie ou en sociologie. Les langues de travail étant l’anglais et le français, les candidats devront avoir une connaissance minimale des deux langues (l’expression orale se fera dans la langue de son choix).
    Il sera demandé aux candidats une communication orale de 15 minutes en rapport avec le sujet des journées. Cette communication se fera à partir de la présentation d’un fonds d’archives ou d’une source d’histoire économique qui a été au cœur de leur recherche. L’organisation prendra en charge l’intégralité du séjour sur place. Les frais de déplacement (aller-retour) seront remboursés jusqu’à 200 euros. Le nombre des places étant limité, les candidatures seront examinées par un comité de sélection composé des organisateurs scientifiques des journées.

    Le dossier (en anglais ou en français) comprendra :
    - Un curriculum vitae détaillé
    - Une présentation (2 pages minimum) du sujet de doctorat, des sources utilisées et de la communication orale envisagée.
    - Les dossiers de candidature sont à envoyer avant le 25 mai 2020 (réponse le 9 juin) à Emmanuel Huertas (Univ. Toulouse 2 Jean-Jaurès) : emmanuel.huertas@univ-tlse2.fr

  • 2019

    Journée d'étude "Fonder"

    Journée d’études organisée par le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LaMOP – UMR 8589) et l’HiCSA (Histoire Culturelle et Sociale de l’Art – Équipe d’accueil 4100)

    Programme

    [28 novembre 2019]

    Institut National d’Histoire de l’Art 2 Rue Vivienne, 75002 Paris Salle VASARI

    9h45 – Accueil des participants

    • 10h – Philippe Bernardi et Philippe Plagnieux : Introduction
    • 10h15 – François Ploton-Nicollet (Professeur de langue et littérature latines et de codicologie à l’École nationale des chartes) : « Fundus, fundare, leur sémantique et leurs dérivés, du latin aux langues romanes »
    • 11h – Eliana Magnani (Chargée de recherche au CNRS –LaMOP), Pierre Brochard (Ingénieur d’études CNRS -LaMOP), Nicolas Perreaux (Post-doctorant – Université de Namur) - « Fundare dans les corpus de textes médiévaux latins (CBMA, CEMA, CIFM, PL…) »
    • 11h45 – Benoit Rouzeau (Docteur en Histoire, chercheur associé au LaMOP) – « Fonder une villeneuve chez les Cisterciens et les Prémontrés du diocèse de Langres (XIIe-XIVe siècle) »

    12h30-14h – Pause de midi

    • 14h – Clémentine Villien (Doctorante LabEx Hastec / Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne - LaMOP) et Tanguy Béraud (Doctorant HiCSA / Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne) – « Fondations et fondateurs, de l’histoire à la légende »
    • 14h45 – Fabrice Henrion (Délégué scientifique et technique et archéologue RO au Centre d’études médiévales d’Auxerre – chercheur associé UMR 6298 ARTEHIS) – « Fonder pour bâtir ?»

    15h30 – Pause

    • 15h45 – Francisco Barrachina Pastor (Doctorant Technische Universität Berlin – Fachgebiet Bau-und Stadtbaugeschichte) – « Les racines immortelles, les fondations et les sciences des sols au temps des cathédrales »
    • 16h30 – Questions et débats
    • 17h – Clémentine Villien et Tanguy Béraud : Conclusion

     

    Pauvreté, consommation et culture matérielle (IXe-XVe siècle)


    Journée d’étude : "Pauvreté, consommation et culture matérielle (IXe-XVe siècle).
    Économies de la pauvreté (3)

    Casa de Velázquez, Centro de Ciencias Humanas y sociales-CSIC, Madrid
    28-30 octobre 2019

    Programme

    Comité d’organisation :

    Cette rencontre, la troisième du programme « Économies de la pauvreté », vise à traiter de la matérialité de la pauvreté : que signifie concrètement vivre pauvrement au Moyen Âge lorsque cette pauvreté n’a pas été choisie, mais est subie, soit qu’elle résulte d’une mauvaise conjoncture, soit qu’elle soit la conséquence d’une insuffisance continue et structurelle des revenus ? Partir, migrer, abandonner son habitat est un choix évident lorsque les difficultés apparaissent à la fois définitives et insurmontables. Mais rester est parfois possible, au prix de l’acceptation d’un genre de vie où il est admis que le salaire ne suffit pas. Il faut se débrouiller en multipliant les activités, voire en se plaçant aux limites de la délinquance ou en mendiant. Les solidarités et l’entraide existent, cependant. Elles prennent des formes diversifiées, allant de la solidarité familiale, moralement acceptable et aussi possible tant que la baisse des revenus n’atteint pas l’ensemble de la société, à la définition de politiques publiques d’acquisition et de revente des denrées alimentaires. Les pauvres sont contraints de se dessaisir de leurs biens meubles et de vivre en se passant d’objets nécessaires. Pour ces raisons, les journées d’étude sont divisées en deux parties : 1. Les stratégies de survie 2. Les consommations des pauvres.

    Pobreza, consumo y cultura material (siglos IX-XV)
    economías de la pobreza (3)

    Este encuentro, el tercero del programa «Economías de la pobreza», tratará sobre la materialidad de la pobreza: qué significa en concreto vivir pobremente en la Edad Media, teniendo en cuenta que la pobreza no se elegía, sino que se sufría, bien como resultado de una mala coyuntura, bien como consecuencia de una insuficiencia de rentas continua y estructural. Partir, migrar, abandonar su hábitat es una opción evidente cuando las dificultades parecen definitivas a la vez que insuperables. No obstante, es posible también permanecer en él, al precio de aceptar un género de vida en el que se asume que el salario no llegará a ser nunca suficiente. En esa situación, hay que buscarse la vida multiplicando las actividades, en ocasiones situándose en los límites de la delincuencia o directamente en la mendicidad. Las solidaridades de la ayuda mutua, sin embargo, existen. Toman formas diversas, desde la solidaridad familiar, moralmente aceptable y también posible mientras el descenso de los ingresos no afecte al conjunto de la sociedad, hasta el establecimiento de políticas públicas de adquisición y de reventa de productos alimenticios. Los pobres están obligados a desprenderse de sus bienes muebles y a vivir prescindiendo de objetos necesarios. Por estas razones, las jornadas de estudio están divididas en dos partes: 1. Las estrategias de supervivencia, 2. El consumo de los pobres.

     

    Les formes de réglementation des métiers dans l’Europe médiévale et moderne


    Colloque international : Les formes de réglementation des métiers dans l’Europe médiévale et moderne

    3ème colloque international : Objets et contenus des réglementations de métier (Moyen Âge époque moderne) - 14-15 novembre 2019

    Université de Paris-Est Marne-la-Vallée 5 Boulevard Descartes à Champs-sur-Marne RER A, Station Noisy-Champs

    Programme

    Comité d’organisation :

    • Philippe Bernardi (CNRS-LaMOP)
    • Caroline Bourlet (CNRS-IRHT)
    • Maxime L’Héritier (Paris 8-HISPOSS/ArScAn)
    • Corine Maitte (UPEM-ACP)
    • Judicaël Petrowiste (Paris Diderot-ICT)

    Ces journées consacrées à l’analyse des « objets et contenus » des réglementations de métier se proposent de considérer toutes les sortes de règles qui encadrent les activités professionnelles, qu’il s’agisse de coutumes, de règles éparses prises à des moments différents, ou de statuts de métier. Dans ce dernier cas, le règlement sera considéré en tant qu’ensemble, dans une approche résolument dynamique et comparative. Si, à juste titre, certains articles sont souvent isolés pour rendre compte de tel ou tel aspect de la norme, nous proposons, au cours de ces troisièmes journées de chercher à envisager chaque norme comme un tout qui, certes, n’est pas figé et peut résulter de révisions multiples lui donnant un caractère quelque peu hétérogène, mais n’en demeure pas moins souvent unifié, pour les contemporains, sous une référence unique. La réglementation des métiers sera donc envisagée sous toutes ses formes (écrites et non écrites) notamment par le croisement de différentes sources afin d’en comparer et d’en singulariser autant que possible les objets et contenus, à un moment, en un lieu ou pour un métier ou un ensemble de métiers donnés. C’est, en effet, par l’analyse des contenus que nous entendons chercher à saisir les finalités effectives de la réglementation, et mieux appréhender, au-delà des buts revendiqués dans les préambules de certains textes, les visées sous-jacentes ou implicites de ces normes.

     

    Reformatio ? Dire la réforme au Moyen Âge (XIIIe-XVe siècle)


    Colloque international : REFORMATIO ? DIRE LA REFORME AU MOYEN AGE (XIIIe-XVe SIÈCLE)

    21-22 novembre 2019

    Centre de colloques du Campus Condorcet Saint-Denis La Plaine

    Programme

    Jeudi 21 novembre
    Salle multifonction 50 places

    • 9h00 : Accueil des participants
    • 9h15-9h45 : Introduction (Marie Dejoux)

    Première session : dire la réforme de l’Eglise
    Présidence : Fabrice Delivré

    • 10h00-10h30 : « Dire la « réforme » ? Enquête sur le lexique dit « re/réformateur » dans les corpus diplomatiques et théologiques (haut Moyen Âge-XIIIe siècle) » (Nicolas Perreaux, ingénieur de recherches, LaMOP)
    • 10h45-11h15 : « Le lexique réformateur dans les lettres de deux pontifes successifs : Alexandre IV (1254-1261) et Urbain IV (1261-1264) » (Pascal Montaubin, maître de conférence, université de Picardie Jules Verne, TRAME)
    • 11h30-12h00 : « La réforme dans le procès conciliaire contre le pape Eugène IV. Bâle, années 1430 » (Emilie Rosenblieh, maître de conférence, université de Franche Comté, centre Lucien Febvre)

    Pause déjeuner

    Deuxième session : le gouvernement et le vocabulaire réformateur
    Présidence : Didier Panfili

    • 14h-14h30 : Reformatio et vocabulaire réformateur dans la littérature didactique communale. Italie XIIIe-XIVe siècles. (Carole Mabboux, membre de l’Ecole française de Rome)
    • 14h45-15h15 : La réforme est-elle un mode de gouvernement chez les Angevins ? Les ordonnances et statuts des rois de Sicile pour la Provence jusqu’au règne de Jeanne Ire. (Thierry Pécout, professeur des universités, université Jean Monnet, Saint-Étienne, UMR LEM-CERCOR)
    • 15h30-16h00 : L’inscription de la « réforme » dans l’ordre du jour politique du royaume de Castille au cours de la première moitié du XIVe siècle (François Foronda, maître de conférence, université Paris 1, LaMOP)
    • 16h15-16h45 : Reformatio in absentia. Quels champs lexicaux pour évoquer la réforme en Angleterre à la fin du Moyen Âge ? (Aude Mairey, directrice de recherches CNRS, LaMOP)

    Vendredi 22 novembre
    Salle multifonction 50 places

    • 9h00 : Accueil des participants

    Troisième session : le vocabulaire réformateur dit d’en haut et dit d’en bas
    Présidence : Julie Claustre

    • 9h15- 9h45 : “Pour la multitude d’officiers qui ont esté de par nous ordenéz ou temps passé…” Discours royaux autour de la régulation du nombre des officiers aux XIVe et XVe siècles (Amable Sablon du Corail, Archives nationales, responsable du département du Moyen Âge et de l’Ancien Régime)
    • 10h-10h30 : L’usage du lexique de la reformatio par les contribuables dauphinois, 1370-1478 (Anne Lemonde, maître de conférence, université Grenoble-Alpes, LUHCIE)
    • 10h45-11h30 : La « réforme » dans les révoltes princières, l’exemple de la guerre du bien public et de la guerre folle (Joël  Blanchard, professeur émérite, Le Mans Université, 3L.AM- LaMOP, Olivier Mattéoni, professeur des universités, université Paris 1, LaMOP)

    Pause déjeuner

    Quatrième session : dire la réforme en assemblée
    Présidence : Marie Dejoux

    • 14h00- 14h30 : L’idée de réforme et son vocabulaire dans les procès-verbaux d’assemblées parlementaires. Couronne d’Aragon, XIVe siècle. (Alexandra Beauchamp, maître de conférence, université de Limoges, CRIHAM)
    • 14h45-15h15 : Vocabulaire réformateur dans la séquence des Etats généraux 1355-1358 (Gaëtan Bonnot, PRAG, université Paris, LaMOP, PIREH)

    Ouverture historiographique

    • 15h30-16h00 : De la réformation à la Réforme : l’historiographie allemande sur la Reichsreform (Gisela Naegle, docteur et chargée de cours, Justus-Liebig-Universität, Giessen)
    • 16h15-16h45 : Conclusions (Claude Gauvard, professeur émérite, université Paris 1, LaMOP)

    Colloque organisé grâce au soutien de la politique scientifique de l’université Paris 1 et du LaMOP.

     

    Pierre et dynamiques urbaines


    COLLOQUE INTERNATIONAL : Pierre et dynamiques urbaines

    14-15-16 octobre 2019

    Institut National Universitaire Champollion, Place de Verdun – 81 000 Albi, Auditorium 2 – Maison multimédia, Entrée libre

    Organisé par Sandrine Victor, maître de conférences à l’INU Champollion, et Cécile Sabathier, lauréate de la Fondation des Treilles

    Programme

    Argumentaire : Ce colloque questionnera les rapports entre la pierre et les autres matériaux dans les dynamiques de la construction des villes médiévales. Ces derniers sont-ils forcément envisagés comme substitutifs, compléments ou choix par défaut dans une tradition d’utilisation de la pierre, vue comme le matériau noble et pérenne par excellence ? Ces problématiques amènent à considérer le rôle des acteurs (pouvoirs publics, gens de Métier, entrepreneurs…) dans l’adoption de la pierre pour les projets urbains.

    In fine, la pierre est-elle forcément le marqueur d’une évolution, d’une dynamique à l’échelle de la ville ? Pour envisager ce sujet, les communicants pourront utiliser de multiples sources (textuelles, archéologiques, iconographiques, architecturales, etc.) à puiser dans les différents domaines de la recherche.

    Comité scientifique:

    • Philippe BERNARDI (Paris 1 Panthéon-Sorbonne – LaMOP)
    • Paulo CHARRUADAS (Université libre de Bruxelles)
    • Maria DO CARMO FRANCO RIBEIRO (Université de Braga)
    • Hélène NOIZET (Paris 1 Panthéon-Sorbonne – LaMOP)
    • Cécile SABATHIER (Paris-1 Panthéon-Sorbonne – LaMOP)
    • Philippe SOSNOWSKA (Université libre de Bruxelles)
    • Arnaldo SOUSA MELO (Université de Braga)
    • Sandrine VICTOR (Institut National Universitaire Champollion, Albi)

     

    Agir en commun durant le haut Moyen Âge


    Colloque international : À la recherche des communautés du haut Moyen Âge
    Agir en commun durant le haut Moyen Âge

    Abbaye de Sainte-Marie de Farfa, via del Monasterio, 1 (Italie, Latium)
    17-18-19 octobre 2019

    Programme

    On a établi depuis longtemps qu’au haut Moyen Âge les communautés n’avaient habituellement pas de statut formalisé : en l’absence de cadres institutionnels, nous ne pouvons souvent saisir leurs caractères qu’à travers les récits de leurs actions ou à travers d’autres traces, laissées par leurs actes dans la documentation, écrite ou archéologique. Les premières rencontres du programme “À la recherche des communautés du haut Moyen Âge“, après une première mise en perspective historiographique (Paris, 2016), ont abordé le thème des communautés maritimes et insulaires (Boulogne-sur-Mer, 2017), celui des communautés menacées (Tübingen, 2017) et enfin celui de la mémoire (Lille, 2018). Deux autres réunions sont prévues, consacrées respectivement à l’“espace des communautés” et à une synthèse conclusive.

    La rencontre de Farfa se propose de réfléchir sur l’action communautaire, en posant la question de savoir comment agissaient les communautés au haut Moyen Âge, dans quels contextes et dans quels buts. Compte tenu de la complexité du problème, on concentrera l’attention sur quatre axes de réflexion – relation à l’autorité, structure, relations avec l’extérieur, communauté en action – en tentant de répondre aux questions suivantes : quelle est la structuration interne du groupe/de la communauté et comment influe-t-elle sur les modes d’action ? Qui a l’initiative de ces actions ? Sous quelle forme se produit l’intégration à la communauté ? Quels sont les types et les formes d’actions communautaires ?

    L’objectif est de construire une large typologie, en considérant, pour la période qui va de l’Antiquité tardive jusqu’au XIe siècle, des communautés rurales ou urbaines, mais locales, et en privilégiant des dossiers documentaires particulièrement significatifs.

     

    Le numérique et les études médiévales : enjeux pédagogiques et la formation par la recherche


    Colloque MÉNESTREL à Montréal. "Le numérique et les études médiévales : enjeux pédagogiques et la formation par la recherche

    Le lieu du colloque est : Université de Montréal, Carrefour des arts et des sciences, Pavillon Lionel-Groulx, salle C 2059, 3150 rue Jean-Brillant

    Programme

    Comité d’organisation :

    • Pierre Chastang (univ. de Versailles-Saint-Quentin, univ. Paris-Saclay)
    • Benjamin Deruelle (univ. du Québec à Montréal)
    • Kouky Fianu (univ. d’Ottawa)
    • Francis Gingras (univ. de Montréal)
    • Davide Gherdevich (univ. de Versailles-Saint-Quentin, univ. Paris-Saclay)
    • Hélène Noizet (univ. Paris-1)

    Contact : davide.gherdevich@uvsq.fr

    Ménestrel a tenu sa première réunion le 5 juin 1997 à l’initiative de l’Urfist de Paris, pour développer un réseau documentaire « études médiévales » sur internet. Ce groupe s’est constitué à partir de l’équipe du Médiéviste et l’Ordinateur à laquelle se sont joints des chercheurs et professionnels de la documentation appartenant à diverses institutions.

    Nos objectifs :

    • favoriser sur internet le développement de ressources francophones pour l’étude du Moyen Âge, faciliter la visibilité des travaux des médiévistes au niveau international et contribuer au dynamisme des échanges savants
    • offrir gratuitement sur le web, à l’usage des chercheurs, des étudiants et des amateurs éclairés, un répertoire critique de ressources disponibles sur internet dans le domaine des études médiévales

     

    La cartographie à grande échelle en Europe au Moyen Âge et à la Renaissance : formes, acteurs, pratiques


    Colloque "La cartographie à grande échelle en Europe au Moyen Âge et à la Renaissance : formes, acteurs, pratiques"

    Colloque international organisé à l’occasion de l’exposition aux Archives Nationales : « Quand les artistes dessinaient les cartes. Vues et figures de l’espace français au Moyen Age et à la Renaissance » (25 septembre 2019-6 janvier 2020)

    Programme

    Paris/Orléans, 15-16 octobre 2019 :

    Archives Nationales, Hôtel Soubise, 60 rue des Francs Bourgeois, 75003 Paris Hôtel Dupanloup, Rue Dupanloup, 45000 Orléans

    Comité d’organisation :

    • Juliette Dumasy-Rabineau (Université d’Orléans)
    • Camille Serchuk (Southern Connecticut State University)
    • Emmanuelle Vagnon (LAMOP-CNRS)

    Contact : Opens window for sending emailjuliette.dumasy@univ-orleans.fr

     

    Hommes et travail du métal dans les villes médiévales : 35 ans après


    Colloque international : Hommes et travail du métal dans les villes médiévales : 35 ans après / Craftsmen and metalworking in medieval cities : 35 years later

    Colloque international-International Symposium en hommage au-in honour of Professeur Paul Benoit

    Comité d’organisation - Organising Committee : Lise SAUSSUS (LabEx HASTeC/ LaMOP UMR 8589 CNRS), Nicolas THOMAS (LaMOP UMR 8589 CNRS/ Inrap), Danielle ARRIBET-DEROIN (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Marc BOMPAIRE (Saprat, EPHE PSL)

    Programme

    Jeudi, vendredi, samedi 12, 13 et 14 septembre 2019, Paris

    Centre Malher, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 9 Rue Malher, 75004, Paris

    Colloque organisé avec le soutien du LabEx HaStec Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances, du LaMOP Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris (CNRS, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) et du laboratoire SAPRAT Savoirs et pratiques du Moyen Âge au XIXe siècle (École Pratique des Hautes Études, PSL)

    Comité scientifique - Scientific Committee

    Mathieu ARNOUX (Université Paris Diderot, EHESS), Marie-Christine BAILLY-MAÎTRE (CNRS, LA3M), Philippe BERNARDI (CNRS, LaMOP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Marc BOONE (Universiteit Gent), Caroline BOURLET (IRHT), Ricardo CÓRDOBA DE LA LLAVE (Universidad de Córdoba), Matthew DAVIES (Birkbeck, University of London), Philippe DILLMANN (CNRS, IRAMAT et NIMBE), Maxime L’HÉRITIER (Université Paris 8) et Catherine VERNA (Université Paris 8).

    Présentation :

    Le colloque Hommes et travail du métal dans les villes médiévales : 35 ans après aborde les métallurgies du fer, du cuivre, de l’étain, du plomb et des métaux précieux, productrices d’une grande variété d’objets nécessaires à la vie urbaine à la fi n du Moyen Âge. La nature, le volume et l’éventuelle standardisation des productions pourront être étudiés, de même que les besoins de la ville, les pratiques et les techniques des artisans, leurs savoirs et leurs savoir-faire. Les relations entre les métiers et entre les artisans eux-mêmes pourront être examinées, comme les liens de dépendances, la pluriactivité, les réseaux de sociabilités ou encore les relations de proximité dans l’espace urbain. L’identité et la règlementation de ces métiers, leur insertion dans la société urbaine, les rapports avec l’espace rural environnant et avec les autres villes pourront également être revisités. Ces journées auront un caractère interdisciplinaire, favorisant le dialogue entre les historiens et archéologues et l’archéométrie, sans exclure les approches anthropologiques de l’apprentissage et des savoir-faire.

    The symposium Craftsmen and Metalworking in Medieval Cities: 35 Years Later addresses the metallurgies of iron, copper, tin, lead and precious metals, which produced a wide variety of objects necessary for urban life at the end of the Middle Ages. The nature, volume and possible standardization of production may be studied, as well as the needs of the city, the practices and techniques of craftsmen, their knowledge and know-how. The relationships between the crafts and between the craftsmen themselves might be examined, including dependency links, pluriactivity, networks of sociability or local relationships in urban areas. The identity and regulation of these crafts, their integration into urban society, their relationship with the surrounding rural areas and with other cities may also be revisited. The symposium will be interdisciplinary in nature, promoting dialogue between historians, archaeologists and archaeometry, without excluding anthropological approaches to learning and knowledge.

    Les participants sont priés de s’inscrire avant le 5 septembre 2019 à l’adresse colloquehtm2019@gmail.com
    nombre de places limité

    Registration before September 5, 2019 via colloquehtm2019@gmail.com
    limited number of places

     

    Les dispositifs de formation professionnelle au Moyen Âge et à l’époque moderne


    Journée d’études Les dispositifs de formation professionnelle au Moyen Âge et à l’époque moderne

    Journée d’étude organisée par François Rivière (LabEx HaStec, LaMOP-UMR 8589) et Mathieu Marraud (CNRS, CRH-EHESS-UMR 8558)

    Mercredi 3 juillet 2019

    EHESS, salle Maurice et Denys Lombard96 boulevard Raspail, 75 006 Paris,


    Metro : ligne 12, arrêt Notre-Dame des Champs / ligne 4, arrêt Saint-Placide,

    Bus : 82, arrêt Bréa – Notre Dame des Champs / bus 89, arrêt Rennes – Saint-Placide

    Présentation :

    La formation professionnelle dans les sociétés « préindustrielles » ne se limite pas aux dispositifs institutionnels d’apprentissage associés à des activités artisanales urbaines et aux corporations. Elle dépasse aussi des formes contractuelles souvent évanescentes dans une chronologie qui remonte au Moyen Âge. On propose ici de s’appuyer sur la notion de professionnalisation pour étudier une « formation professionnelle » qui prévoit l’acquisition des gestes et des techniques du métier, mais aussi d’une culture commune. Cette grille de lecture large appelle la comparaison d’études de cas qui concernent artisans, artistes ou marchands, en Occident ou dans l’empire ottoman. Les rôles sociaux des formateurs, des apprentis et de leur entourage seront interrogés, ainsi que les modalités de connaissance des relations formatives, et, lorsque c’est possible, le contenu des savoirs et savoir-faire transmis.

    PROGRAMME DE LA JOURNÉE

    9h - Accueil

    9h15-9h45

    • Mathieu Marraud, CNRS, CRH et François Rivière, Labex HaStec, LaMOP
      Mot d’accueil et introduction

    9h45-11h

    • Clémentine Stunault, université Toulouse II Jean Jaurès, FRAMESPA
      La formation technique dans les métiers de bouche toulousains (fin XIVe-début XVIsiècle) : un renouvellement des perspectives
    • Denise Bezzina, université de Gênes,
      Mechanisms of apprenticeship in late medieval Genoa: training, actors and networks (thirteenth – fourteenth centuries).

    11h15-12h30

    • Ingrid Houssaye, CNRS, Orient & Méditerranée, et Agnès Pallini-Martin, lycée Bellevue du Mans, CRH,
      Écrire, compter, entreprendre. Formation, recrutement et carrières au sein de compagnies d’affaires florentines d’après des archives d’entreprise (XIVe-XVIe siècles)
    • Suraya Faroqhi, université Ludwig Maximilian de Munich,
      Becoming a master in the Ottoman world of early modernity (about 1550-1850)

    12h30-14h00 : déjeuner

    14h00-15h15

    • Hugo Perina, EHESS, CRH,
      L'apprentissage et ses alternatives dans la formation des organistes et facteurs d'orgues italiens, 1400-1550
    • Bert de Munck, université d’Anvers,
      From status to contract, or a new governmentality? A long term view on proletarianization and professionalization from the vantage point of the Low Countries

    15h30-17h00

    • Jean-Paul Zuñiga, directeur d’études, EHESS, CRH
      Apprentissage et hiérarchies coloniales, gens de métiers en Amérique espagnole, XVIIe-XVIIIe siècles
    • Laurence Croq et Mathieu Marraud, CNRS, CRH,  université de Paris Nanterre, CHISCO,
      De la validation des savoirs marchands, normes et pratiques en tension au sein des corps parisiens aux XVIIe et XVIIIe siècles

    17h-18h Table ronde

     

    Réseaux scolaires et réseaux ecclésiastiques au Moyen Âge


    Réseaux scolaires et réseaux ecclésiastiques au Moyen Âge. Méthodes pour une analyse des réseaux historiques

    Journée d’étude Col&Mon organisée par Thierry Kouamé (Univ. Paris 1 / LAMOP)

     20 juin 2019, 9h30-18h

    Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, entrée 14 rue Cujas, galerie Jean-Baptiste Dumas, escalier R, 2e étage - Salle Perroy

    Programme

    Matin

    • Anne Massoni (Univ. de Limoges / CRIHAM) et Noëlle Deflou-Leca (Univ. Grenoble Alpes / LEM-CERCOR), Introduction : l’état du projet Col&Mon

    • Thierry Kouamé (Univ. Paris 1 / LAMOP), La question des écoles dans le projet Col&Mon

    • Véronique Soulay (Centre A. Chastel), Les difficultés historiques et méthodologiques de l’enregistrement des écoles dans Col&Mon

    • Monique Maillard-Luypaert (Univ. Saint-Louis de Bruxelles / CRHIDI), Deux institutions concurrentes en matière scolaire : le chapitre Notre-Dame-de-la-Salle et l’abbaye Saint-Jean-Baptiste de Valenciennes

    Après-midi

    • Marion Maisonobe (CNRS / Géographie-cités), Les représentations géographiques des réseaux savants

    • Isabelle Rosé (Univ. Rennes 2 / TEMPORA), Itinéraires réticulaires et réseaux égocentrés du Xe siècle. Éléments de réflexion pour une comparaison avec le fonctionnement des réseaux monastiques

    • Stéphane Lecouteux (Bibl. patrimoniale d’Avranches – Univ. de Caen Normandie / CRAHAM), Reconstituer les réseaux de monastères : de la documentation confraternelle aux réseaux de confraternité

    • Johan Belaen (Univ. de Gand / Institut Henri Pirenne), Les confraternités monastiques de la province de Reims au Moyen Âge

    • Thierry Kouamé (Univ. Paris 1 / LAMOP), Conclusions

     

    Journée d’initiation à la lemmatisation des textes médiévaux


    Journée d’initiation à la lemmatisation des textes médiévaux, Atelier COSME²

    lundi 17 juin 2019 – 9h30-18h

    Paris – IRHT – Salle Jeanne Vielliard – 40 avenue d’Iéna (métro Iéna)

    En plus d’être flexionnelles, les langues employées dans l’Occident médiéval (latin et langues vernaculaires) se caractérisent par une très grande variation orthographique. La lemmatisation, c’est-à-dire le regroupement des différentes formes d’un mot sous leur lemme, se trouve ainsi être une opération fondamentale aux études des textes, notamment celles utilisant des procédures de recherche formalisées et assistées informatiquement.

    Dans le contexte actuel de multiplication des numérisations des textes médiévaux, plusieurs  outils et paramètres de lemmatisation ont vu le jour et continuent d’être développés.  De l’aide à la traduction jusqu’à la préparation aux analyses statistiques et sémantiques des larges corpus, ces outils demeurent, cependant, pas ou peu connus des médiévistes.

    L’objectif de cette journée est de proposer une introduction à la lemmatisation et la découverte de quelques outils-clé à partir d’exercices pratiques. Elle vise aussi à faire se rencontrer les concepteurs d’applications et leurs utilisateurs potentiels.

    Cette initiation s’adresse à tous les intéressés : étudiants, doctorants, ingénieurs, chercheurs et enseignants-chercheurs. Pour que cette initiation s’accompagne d’une mise en pratique réelle, le nombre des participants est limité à 15.

    La participation est gratuite, mais devra obligatoirement faire l’objet d’une demande motivée, pour que la limite fixée à 15 participants puisse être vérifiée.

    La prise en charge des frais de transport, voire de logement (une nuitée), est possible dans la mesure des crédits disponibles, à condition d’en faire la demande explicite au moment de la candidature. L’ordre des candidatures sera pris en compte en cas de besoin.

    Pour faire acte de candidature, adressez par courriel une demande motivée à eliana.magnani@univ-paris1.fr  avant le 15 mai 2019, en précisant vos nom, prénom, institution de rattachement, thème de recherche, courriel et, le cas échéant, les besoins de prise en charge (transport, nuitée). Tous les candidats seront prévenus par courriel le 20 mai de l’état de leur candidature.

    Programme

    • 9h30 – Accueil et tour de table introductif
    • 10h – La lemmatisation des corpus médiévaux. Pourquoi et comment ? (Nicolas Perreaux et invités à confirmer)
    • 11h45 – Pause
    • 12h – Installation, prise en main et utilisation de Collatinus. Lemmatiseur et analyseur morphologique de textes latins (Yves Ouvrard, Philippe Verkerk)
    • 13h15 – Buffet
    • 14h30 – Phyrra : lemmatisation et correction (latin, ancien français, etc.) (Thibault Clérice, Vincent Jolivet, Ariane Pinche)
    • 16h – Pause
    • 16h30 – Palm. Plateforme d’analyse linguistique médiévale : anglais, français et latin médiévaux (Aude Mairey)
    • 17h30 – Tour de table conclusif

    Organisation

    Eliana Magnani (CNRS-LaMOP), Nicolas Perreaux (SFB 1095 – Goethe-Universität) et l’équipe administrative de l’IRHT

    Comité scientifique

    Paul Bertrand (Univ. Louvain)

    Estelle Ingrand-Varenne (CNRS-CESCM)

    Eliana Magnani (CNRS-LaMOP)

    Nicolas Perreaux (SFB 1095 – Goethe-Universität)

    Liens utiles :

    Source : Blog hypothèse du Consortium Sources Médiévales – COSME²

     

    Écritures et papiers d’artisans


    Atelier international Écritures et papiers d’artisans / Craftsmen’s writings and papers

    Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne , 2 rue Vivienne, 75002 Paris

    13-14 juin 2019

    Programme

    Cet atelier de recherche international porte sur les rapports à l’écrit des artisans et gens de métier au Moyen Age :

    • 1/ typologie des écritures d’artisans : formes, conservation, supports, chronologie.

    • 2/ artisanat et écrits : leur demande, manipulation, possession et détention d’écrits, présence et usage des chiffres et des dessins.

    • 3/ formalisation écrite, identités professionnelles et lexiques techniques : tarifs, écrits réglementaires (statuts professionnels), manuels, traités etc

    This international workshop will explore the relationships between craftsmen and writing :

    • 1 / Typology of craftsmen’s writings : forms, conservation, supports and writing materials, chronology.

    • 2 / craftsmanship and written documents : request, manipulation, possession of writings, presence and use of figures and of drawings.

    • 3 / written formalization, professional identities and technical lexicons: tariffs, regulatory writings (professional statutes), manuals, treaties etc.

    Jeudi 13 juin 2019, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne

    9h30 – Julie Claustre (Univ. Panthéon-Sorbonne Paris 1-LaMOP) et Philippe Bernardi (CNRS-LaMOP), Introduction de l’atelier

    10h – Session 1 – Typologie des écritures d’artisans. Session présidée par Virginie Mathé (Univ. Paris Est-Créteil Val de Marne)

    • Paola Pinelli (Univ. di Firenze), « The written memory of the small artisans and traders in Medieval Tuscany: typology and methods of keeping the accounting records »

    • Jérôme Hayez (CNRS – LaMOP), « Un dossier de correspondances d’artisans : charpentiers et menuisiers du palais Datini (Toscane, vers 1400)

    • François Rivière (LabEx Hastec, LaMOP), « Les gens de métiers et leurs ordonnances : rédiger et conserver les écrits réglementaires en Normandie (XIVe-XVIe siècles) »

    14h – Session 2  – Les fonctions de l’écrit chez les artisans . Session présidée par Étienne Anheim (EHESS, Paris)

    • Matthieu Scherman (Univ. Paris-Est Marne-La-Vallée), « Écrire pour compter : à la recherche des pratiques d’écriture des « petits » artisans (Trévise, XVe siècle) »

    • Luís Miguel Duarte (Univ. Porto), « L’écrit chez les marchands et artisans portugais au XVe siècle »

    • Matthew Davies (Birkbeck, University of London), « Clerks, records and identity among the craft guilds of medieval London »

    Vendredi 14 juin 2019, INHA salle Demargne

    9h30 – Session 3 –  Écrits et savoirs professionnels. Session présidée par Laurent Feller (Univ. Panthéon-Sorbonne Paris 1)

    • Ricardo Córdoba (Univ. de Cordoue), « Quelques réflexions autour de la mise par écrit des savoirs artisanaux à la fin du Moyen Âge»

    • Beatrice Del Bo (Univ. degli Studi di Milano), « Le travail au centre: écritures d’artisans en Italie au XVe siècle »

    • Jan Dumolyn (Univ. Gand), « Anthonis de Roovere, un maître maçon et poète-rhétoricien à Bruges au XVe siècle »

    Table ronde conclusive : perspectives d’étude

     

    7èmes Journées du LaMOP : Ana RODRIGUEZ


    Les 7èmes Journées du LaMOP mettent à l'honneur Ana RODRIGUEZ

    INHA, Salle Walter Benjamin, 2 rue Vivienne, 75002 Paris

    13 mai 2019

    Programme

    Les Journées du LaMOP, organisées depuis 2012, sont l’occasion de donner la parole à un·e éminent·e collègue étranger·ère, qui évoque son parcours académique et scientifique, ses liens avec la recherche française, ses méthodes de travail et ses chantiers en cours. C’est aussi, dans un second temps, un moment d’échange avec des étudiants qui présentent leur travail en cours, de Doctorat ou de Master 2. Après Chris Wickham, Hans-Werner Goetz, Wim Blockmans, Serge Lusignan, Barbara Rosenwein et Paolo Cammarosano, c’est une médiéviste espagnole qui sera cette année à l’honneur : Ana Rodríguez, chercheuse au CSIC (l’équivalent du CNRS) de Madrid.

    Formée à l’Université Complutense de Madrid, notamment par l’importante figure du paysage scientifique ibérique Reyna Pastor, Ana Rodríguez a consacré sa thèse et ses premiers travaux à l’étude de la consolidation territoriale de la monarchie féodale castillane sous le règne de Fernando III, avec une perspective selon laquelle l’expansion territoriale est moins un phénomène de (re)conquête que d’implantation d’un nouveau système de domination – une nouveauté tant par rapport à ce qui existait antérieurement que par rapport aux caractéristiques du système féodal ailleurs en Europe. Ses travaux suivants manifestent un changement de focale en direction d’études de détail, voire microhistoriques, des rapports sociaux et matériels entre hommes et femmes, au sein des communautés villageoises ou de réseaux locaux constitués autour de monastères (notamment en Galice), au-delà des logiques de Marché. Plus récemment, Ana Rodríguez s’est penchée sur les diverses modalités d’inscription et de réalisation du pouvoir dans l’espace (bâti, clôture) et dans le temps (mémoire, oubli volontaire, chronistique, testaments), dans une perspective comparatiste et interculturelle (rapports chrétienté/Islam), en remontant parfois jusqu’au Xe siècle. Un grand nombre de ses travaux ont été réalisés dans le cadre de grands projets collectifs dont elle est une infatigable organisatrice, co-organisatrice ou collaboratrice : c’est en particulier par ce biais qu’ont été tissés, depuis longtemps, des liens étroits entre Ana Rodríguez et le LaMOP.

     

    Réseaux sociaux en SHS


    École d'été : Réseaux sociaux en SHS  : École d'été  franco-canadienne, Université Panthéon-Sorbonne et Université du Québec à Montréal (Paris, 24-28 juin 2019).

    Cette formation doctorale prendra la forme d’un stage d’une semaine qui portera sur l’analyse de réseaux sociaux. Depuis désormais plusieurs années, les études se multiplient et les disciplines convergent autour de cette thématique, dont l’épistémologie comme la méthodologie sont en constants renouvellements. Aussi, cette rencontre se veut résolument pluridisciplinaire, tournée autant vers les différentes sciences humaines et sociales (histoire, sociologie) que vers les mathématiques appliquées.

    Elle est notamment motivée par une demande importante de la part des étudiants, quelle que soit leur UFR.

    Procédure d'inscription : Questionnaire d'inscription

     

    Programme :

    Lundi 24 juin 2019 — Stocker et manipuler les données

    • 9h : Mots de bienvenue et tour de table de présentation
    • 10h-12h : Michel Grossetti (Université de Toulouse – EHESS), Sociologie et réseaux sociaux
    • 13h30-17: TP : salle informatique (Installation des logiciels utilisés durant la formation)

    Mardi 25 juin 2019 — Modélisation des données relationnelles

    • 9h Tour de table autour des lectures fournies aux participants
    • 10h-12h : Mikaela Keller (Lille SHS), Algorithmiques de graphes pour l’étude de réseaux sociaux
    • 13h30-15h : TP en salle informatique : Modéliser la documentation historique
    • 15h30-17h : TP en salle informatique : Des réseaux sociaux en géographie et dans l’analyse textuelle

    Mercredi 26 juin 2019 — Analyse mathématique des réseaux sociaux

    • 9h Retour sur les travaux de la veille et tour de table autour des lectures fournies aux participants10h-12h : Léon Robichaud (Université de Sherbrooke) et Octave Julien (Université Paris 1), De la documentation au réseau social en histoire : études de cas
    • 13h30-15h : Réseaux sociaux et analyse lexicale : des correspondances à Twitter15h30-17h : Les réseaux sociaux en géographie et dans l’analyse textuelle

    Jeudi 27 juin 2019 — Méthodes de classification

    • 9h Retour sur les travaux de la veille et tour de table autour des lectures fournies aux participants
    • 10h-12h : Pierre Latouche (Paris 5), Clustering pour l’analyse de réseaux sociaux : méthodes et outils mathématiques
    • 13h30-17h : TP en salle informatique) : Utiliser les graphes pour des classifications

    Vendredi 28 juin 2019 — Hackaton

    • 9h-12h : Mise en activité au tour d’un projet collectif (par équipe)
    • 13h30-15h30 : Présentation des graphes (présentation et analyse réflexive sur les grahs produits)
    • 15h30 : Bilan (15h30-16h30, salle de conférence)

     

    8e école d'été d'histoire économique : Entreprendre dans les économies médiévales et modernes


    8e école d'été d'histoire économique : Entreprendre dans les économies médiévales et modernes. Innover, risquer, organiser. 26, 27, 28 août 2019.

    La VIIIe école d’été d’histoire économique se réunira à Suse (Piémont, Italie) les 26, 27 et 28 août 2019. La thématique retenue cette année – « Entreprendre dans les économies médiévales et modernes : innover, risquer, organiser » – insistera sur la liaison entre les innovations techniques et l’action économique. Entreprendre signifie en effet agir sur le réel, et, à cette fin, implique de mobiliser des compétences, des savoirs, des techniques et de les mettre à la preuve de la vie économique.

    • Procédure d'inscription : Calenda.org
    • Clôture des inscription : 10 mai 2019
    • réponses : 25 mai 2019

     

    Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives


    Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives (école d'été, 24-28 juin 2019)

    Programme

    Cette école d'été propose une formation à l'étude du livre médiéval, manuscrit ou imprimé, à travers l'utilisation de méthodes statistiques et informatiques.

    Elle est organisée par le Lamop, l'IRHT, l'École nationale des chartes et le laboratoire Dynamique patrimoniales et culturelles, avec le soutien du Labex Hastec, et la collaboration de la Bibliothèque de la Sorbonne

    Direction : Christine Bénévent, François Foronda, Catherine Kikuchi et Dominique Stutzmann.
    Coordination scientifique et pédagogique : Émilie Cottereau-Gabillet, Octave Julien et Laura Albiero

    Cette école d'été s'adresse en priorité aux chercheurs en formation (mastérants, doctorants et post-doctorants). Des bourses sont prévues afin de financer les frais de transport et de logement. L'accueil est limité à 25 inscrits

    Procédure d'inscription :

     

    Histoire, langues et textométrie


    Colloque international Histoire, langues et textométrie

    Programme - site web

    Les journées du colloque se dérouleront dans le centre Panthéon de l'Université Panthéon-Sorbonne : 12 place du Panthéon 75005 Paris.

    Du 16 au 18 janvier 2019, le Pireh (Pôle informatique de Recherche et d'Enseignement en Histoire – Université Paris 1) organisera à la Sorbonne un colloque international consacré aux rapports entre Histoire, langue et textométrie.

    L'objectif de cet évènement est de voir comment les historien·nes se sont appropriés les méthodes informatiques et statistiques, qualitatives ou quantitatives, d'analyse des textes, quelles sont les nouvelles techniques qu'il peuvent mobiliser dans ce sens, et comment elles peuvent s'inscrire dans une démarche de recherche historique.

    Ce colloque est pensé comme un moment d'échange entre historien·nes de diverses périodes et spécialités, et plus généralement entre les différentes disciplines intéressées par l'analyse des textes (linguistique, sociologie, critique littéraire, mathématiques, informatique, etc.).

    Comité d'organisation :

    • Léo Dumont (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)
    • Octave Julien (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)
    • Stéphane Lamassé (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

     

  • 2018

    Les mots pour dire la réforme au Moyen Âge


    Les mots pour dire la réforme au Moyen Âge, 2e journée d’étude internationale

    Programme

    2ème Journée d'étude internationale Jeudi 13 décembre 2018, 9h30-17h00

    Organisée par Marie Dejoux avec le soutien de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, du Lamop, du Luhcie et avec le concours des Archives nationales

    Salle d’Albâtre du CARAN (Archives Nationales, 11 rue des quatre fils, 75003 Paris).

     

    El Rey y sus lenguas / Le Roi et ses langues


    Programme

    Colloque international, 24-26 octobre 2018, CASA DE VELÁZQUEZ I MADRID

    Coordination : Annick PETERS-CUSTOT (Université de Nantes) ; Bernardo J. GARCÍA GARCÍA (Universidad Complutense de Madrid) ; Benoît GRÉVIN (UMR 8558, CRH, Paris)

    Organisation : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)

    Collaboration : École française de Rome, EA 1163 (CRHIA, Nantes-La Rochelle), UMR 8589 (LAMOP, Paris), Università degli Studi della Basilicata, UMR 8167 (Orient & Méditerranée, Paris), LabEx RESMED (Université Paris-Sorbonne), FRE 2015 (TEMOS)

    Le corpus épigraphique bourguignon (VIIIe-XVe siècle)


    Le corpus épigraphique bourguignon (VIIIe-XVe siècle) : Des catalogues aux applications numériques

    Programme

    Journée d’études, 23 octobre 2018, 10h-17h

    organisée par : CBMA - Corpus Burgundiae Medii Aevi ; LaMOP, Paris ; CIFM - Corpus des Inscriptions de la France Médiévale - CESCM-Poitiers

    Galerie Colbert, Salle AVD (Architecture, Ville, Design), 6 rue des Petits-Champs, Paris 2ème, 1er étage – porte 133.

     

    Mémoire et communauté au haut Moyen Âge


    Mémoire et communauté au haut Moyen Âge. Reproduction de la communauté et construction de l’identité (VIe-XIIe siècle)

    Programme

    Colloque international organisé sous la responsabilité scientifique de Geneviève Bührer-Thierry (Université Paris 1 Panthon-Sorbonne), Laurence Leleu (Université d’Artois) et Charles Mériaux (IRHiS, ULille))
    Du 3 au 15 septembre 2018
    Les journées des 13 et 15 septembre auront lieu à l’IRHiS, Salle de séminaire, Université de Lille, site Pont-de-Bois, celle du 14 septembre à l’Université d’Artois.

     

    Examens, grades et diplômes


    Examens, grades et diplômes
    La validation des compétences par les universités du XIIe siècle à nos jours

    Programme

    Colloque international organisé par Bruno Belhoste et Thierry Kouamé
    Comité d’organisation : Bruno Belhoste (IHMC), Thierry Kouamé (LAMOP), Boris Noguès (LARHRA), Emmanuelle Picard (Triangle)
    Comité scientifique : Thierry Amalou (Paris 1), Robert Anderson (Édimbourg), Bruno Belhoste (Paris 1), Gian Paolo Brizzi (Bologne), Christophe Charle (Paris 1), Mordechai Feingold (Caltech, Pasadena), Willem Frijhoff (Rotterdam), Jean-Philippe Genet (Paris 1), Martin Kintzinger (Münster), Thierry Kouamé (Paris 1), Mauro Moretti (Sienne), Boris Noguès (ENS de Lyon), Emmanuelle Picard (ENS de Lyon), Lyse Roy (UQAM) et Jacques Verger (de l’Institut).
    Du 6 au 8 septembre 2018, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

     

    La balance et le rabot


    La balance et le rabot. L’équité à l’épreuve des chiffres du Moyen Âge à l’époque moderne

    Programme

    Journée d’études conclusive du séminaire « Administrer par l’écrit » coorganisée par le LaMOP et l’IRHT
    Comité scientifique : Isabelle Bretthauer, Ghislain Brunel, Olivier Canteaut, Pierre Chastang, Julie Claustre, Anne Conchon, Vincent Denis, Laurent Feller, Marlène Helias-Baron, Pauline Lemaigre-Gaffier, Jean-François Moufflet Didier Panfili et Olivier Poncet.
    Lundi 11 juin 2018, 9h-18h
    Institut de recherche et d’histoire des textes Site Iéna, Salle Jeanne-Vielliard 40 avenue d’Iéna, 75116 Paris (métro Iéna)
    Entrée libre (dans la limite des places disponibles).

     

    Les Journées du LaMOP (6)


    Les Journées du LaMOP (6) : Paolo CAMMAROSANO

    Programme

    Coordination : Laurent Jégou
    Mercredi 30 mai 2018, 10h-17h
    Salle Demargne (INHA, Galerie Vivienne, Paris 2ème).

     

    L’appauvrissement. Économies de la pauvreté au Moyen Âge (2)


    L’appauvrissement. Économies de la pauvreté au Moyen Âge (2)
    Colloque du programme PAUPER

    Programme

    Coordination : Sandro CAROCCI (Università degli Studi di Roma “Tor Vergata”), Laurent FELLER (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Pascual MARTÍNEZ SOPENA (Universidad de Valladolid), Ana RODRÍGUEZ (Instituto de Historia-CCHS-CSIC, Madrid) ; Organisation: École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), École française de Rome, UMR 8589 (LaMOP, Paris), Instituto de Historia-CCHS/CSIC (Madrid) Collaboration : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Università degli Studi di Roma “Tor Vergata”, Universidad de Valladolid, European Research Council – Advanced Grant. Project Petrifying Wealth
    16-18 mai 2018
    Casa de Velázquez (C/ Paul Guinard, 3 Ciudad Universitaria 28040 Madrid) ; CSIC (Centro de Ciencias Humanas y Sociales Albasanz, 26-28 28037 Madrid).

     

    Les langages du commerce


    Les langages du commerce. Textes, échanges, culture
    Journée d’étude d’histoire textuelle du LAMOP

    Programme - Affiche

    Organisée par Emmanuelle Vagnon, Chris Fletcher, Benoît Grévin, Aude Mairey
    Vendredi 16 février 2018
    Salle Perroy (Sorbonne, galerie Jean-Baptiste Dumas, 14 rue Cujas, escalier R, 2e étage).

     

  • 2017

    Les formes de réglementation des métiers

    Les formes de réglementation des métiers dans l’Europe médiévale et moderne, créations et renouvellements
    Journées d’étude internationales

    Programme.

    1ère rencontre. Formes et typologie des réglementations des métiers
    30 novembre et 1er décembre 2017
    Université Paris Diderot Bâtiment Olympe de Gouges, salle 628 et Institut de recherche et d’histoire des textes Site Iéna, Salle Jeanne-Vielliard.

     

    Les mots pour dire la réforme au Moyen Âge


    Les mots pour dire la réforme au Moyen Âge

    Programme.

    1ère journée d’étude internationale, organisée par Marie Dejoux dans le cadre du programme Reformatio : pour une histoire du transfert de l’idéal religieux de réforme au champ politique médiéval
    Vendredi 8 décembre 2017, 9h30-17h30
    Salle de formation de la BIS (Sorbonne).

     

    Les Intellectuels au Moyen Âge


    Les Intellectuels au Moyen Âge : 60 ans d’un anachronisme fondateur. Hommage à Jacques Le Goff

    Programme.

    Colloque international organisé par Antoine Destemberg
    Comité scientifique : Antoine Destemberg (MCF, Université d’Artois / CREHS); Cédric Giraud (MCF HDR, Université de Lorraine / CRULH); Thierry Kouamé (MCF HDR, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / LaMOP); Sylvain Piron (Directeur de recherche, EHESS / CRH); Alain Provost (MCF, Université d’Artois / CREHS)
    Jeudi 19 et vendredi 20 octobre 2017
    à l' Université d’Artois, Maison de la Recherche.

     

    Les pierres des villes médiévales


    Le pietre delle città medievali. Materiali, uomini, tecniche (area mediterranea, secc. XIII-XV) / Les pierres des villes médiévales. Matériaux, hommes, techniques (aire méditerranéenne, XIIIe-XVe siècles)

    Programme.

    Organisé par le Centro Internazionale di Studi sugli Insediamenti Medievali (CISIM – Cherasco), le LaMOP (CNRS, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et le Dipartimento di Lingue e Letterature Straniere e Culture Moderne dell’Università di Torino sous le patronage du Centro Internazionale di Ricerca sui Beni Culturali – Associazione Culturale Antonella Salvatico
    du 20-22 octobre 2017
    à Turin/Cherasco.

     

    Les communautés menacées au haut Moyen Âge


    Les communautés menacées au haut Moyen Âge

    Programme.

    Colloque construit dans le cadre du programme européen «Communautés du haut Moyen Âge»
    Organisé par le Seminar für mittelalterliche Geschichte en collaboration avec le SFB 923 “Bedrohte Ordnungen”
    et le soutien du Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP, UMR 8589, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).
    du 28 au 30 septembre 2017
    à l'Eberhard Karls Universität Tübingen.

     

    Morimond 1117-2017


    Morimond 1117-2017 : approche pluridisciplinaire d'un réseau monastique

    Programme.

    Commémoration des 900 ans de la fondation de l'abbaye de Morimond. Ce colloque accorde une place à l’époque cistercienne des origines, du XIIe au milieu du XIVe siècle, mais il s’intéresse aussi au devenir du site, de ses abbés et de ses religieux à l’époque moderne. Il pose la question de la fondation et du développement du réseau de Morimond, mais aussi celle de la pérennité de l’abbaye et de sa réorganisation régulière. Organisé par l'Association des Amis de l’abbaye de Morimond, les Archives départementales de la Haute-Marne, le Musée d’Art et d’Histoire de Langres, le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP, UMR 8589, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).
    du 31 août au 2 septembre 2017
    à Langres, Morimond et Chaumont.

     

    5e Journée du LaMOP (Barbara Rosenwein)


    5e Journée du LaMOP
    Barbara Rosenwein à l'honneur

    Programme.

    Les Journées du LaMOP, organisées depuis 2012, sont l’occasion de donner la parole à un éminent collègue étranger, qui évoque son parcours académique et scientifique, ses liens avec la recherche française, ses méthodes de travail et ses chantiers en cours. C’est aussi, dans un second temps, un moment d’échange avec des étudiants qui présentent leur travail en cours, doctorants et Master 2. Après Chris Wickham, Hans-Werner Goetz, Wim Blockmans et Serge Lusignan, une femme sera à l’honneur : Barbara Rosenwein, historienne américaine, professeur à la Loyola University de Chicago.
    jeudi 4 mai 2017, de 10 h. à 17 h.
    INHA, 2 rue Vivienne, 75012 Paris ; salle Demargne.

     

    La vie communautaire et le service à la communauté


    La vie communautaire et le service à la communauté.
    L’exemple canonial et ses répercussions dans le monde laïc. (Europe Occidentale, du XIe au XVe siècle)

    Programme.

    Journée d’études organisée par Anne Massoni (CRIHAM – U. Limoges) et Maria Amélia Álvaro de Campos (FCT; CHSC – U. Coimbra e CIDEHUS – U. Évora Cette journée d’études s’intègre dans le projet de recherche post-doctorale financé par la Fondation Portugaise pour la Science et la Technologie (SFRH/ BPD/100765/2014). Cette réunion entre dans les projets du CHSC – UID/HIS/00311/2013 et du CIDEHUS – UID/HIS/00057/2013 et est cofinancée par les fonds européens FEDER/COMPETE 2020 (POCI-01-0145-FEDER- 007702). Elle est appuyée par le Centre de Recherches Interdisciplinaires en Histoire, Histoire de l’Art et Musicologie – EA 4270 CRIHAM – Université de Limoges et le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris – UMR 8589 – CNRS – Université de Paris 1.
    samedi 25 mars 2017
    Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne (salle Perroy, 1 rue Victor Cousin).

     

    Communautés maritimes et insulaires du premier Moyen Âge


    Communautés maritimes et insulaires du premier Moyen Âge

    Programme.

    Colloque organisé par Alban Gautier (Université Littoral Côte d’Opale) et Lucie Malbos (Université d’Évry Val d’Essonne)
    Cette rencontre bénéficie du soutien de l’Université Littoral Côte d’Opale, de l’Unité de Recherche sur l’Histoire, les langues, la littérature et l’interculturel (HLLI, UR 4030, Université Littoral Côte d’Opale), de l’Institut universitaire de France, du Laboratoire de Médiévistique occidentale de Paris (LaMOP, UMR 8589, Université Paris I Panthéon-Sorbonne/CNRS), de l’École française de Rome, du laboratoire Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société (IDHES, UMR 8533, Université d’Évry Val d’Essonne/CNRS) et de l’Université Ca’ Foscari de Venise.
    10 - 11 mars 2017
    Lieux : Boulogne/Mer - Centre universitaire du Musée.

     

    Pierre d'Ailly : un esprit universel à l’aube du XVe siècle


    Pierre d'Ailly : un esprit universel à l’aube du XVe siècle

    Programme.

    Colloque de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
    Comité d’organisation : Jacques Verger, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres) / Jean-Patrice Boudet, professeur à l’Université d’Orléans / Monica Brinzei, chercheur associé au CNRS -IRHT / Fabrice Delivré, maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Hélène Millet, directeur de recherche émérite au CNRS-LaMOP
    Jeudi 2 et vendredi 3 mars 2017
    Lieux : Fondation Simone et Cino Del Duca (Salle de conférence - 10, rue Alfred de Vigny, 75008 Paris) ; Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Palais de l’Institut - 23, quai de Conti, 75006 Paris.

     

    Travail et pauvreté au Moyen Âge


    Travail et pauvreté au Moyen Âge

    Programme.

    Organisateurs : Laurent Feller et Matthieu Scherman ; institutions organisatrices : UMR 8589 (LaMOP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), École française de Rome, École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid).
    Lundi 13 et mardi 14 février 2017
    Rome, École française de Rome Piazza Navona, 67.

     

  • 2016

    Décrire la ville

    Décrire la ville. Textes, espaces, identités urbaines

    Programme - Résumé des communications.

    Journée d’étude d’histoire textuelle
    Organisateurs : Christopher Fletcher, Emmanuelle Vagnon, Aude Mairey, Benoît Grévin LaMOP
    Jeudi 8 décembre 2016
    CNRS-Villejuif, 7 rue Guy Moquêt, 94800 Villejuif.

     

    Qu’est-ce qu’un corpus ?


    Qu’est-ce qu’un corpus ?

    Programme.

    Journée d’études ouverte à tous, organisée par l’équipe du programme des CBMA (Chartae Burgundiae Medii Aevi), avec le soutien du Consortium Cosme (CNRS), du LaMOP (UMR 8589) et de l’IRHT,
    Lundi 7 novembre 2016 - 9h30-18h
    Paris, IRHT.

     

    Écrits pratiques municipaux et pouvoirs dans le royaume de France


    Écrits pratiques municipaux et pouvoirs dans le royaume de France

    Programme.

    Journée d'étude organisée par Cléo Rager et Marie-Émeline Sterlin à l'IRHT en partenariat avec le LaMOP (UMR 8589
    le 3 novembre 2016
    Paris, IRHT.

     

    L’édition du registre de Pierre Diacre


    L’édition du registre de Pierre Diacre

    Programme.

    À l’occasion de la parution du Registrum Petri Diaconi, l’un des monuments diplomatiques du XIIe siècle italien, DYPAC, l'EFR et le LaMOP organisent aux Archives nationales une demi-journée d’étude,
    Mardi 18 octobre 2016 - 14h-18h
    Paris, Archives nationales - Caran.

     

    À l’échelle du monde


    À l’échelle du monde. La carte : objet culturel, social et politique, du Moyen Âge à nos jours

    Programme.

    Ce colloque international est organisé par l’Université Jean-François Champollion d’Albi et le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LaMOP-UMR 8589), avec le soutien scientifique du Comité français de Cartographie (CFC) et de l’International Society for the History of the Map (ISHMAP).
    17-18 octobre 2016
    Albi, Centre universitaire Jean-François Champollion Médiathèque Pierre Amalric d’Albi.

     

    La Toile, l’histoire et l’historien


    La Toile, l’histoire et l’historien

    Programme.

    Journée d’étude organisée par le Pôle Informatique de Recherche et d’Enseignement en Histoire (PIREH)
    6 et 7 juin 2016
    Paris, centre Sorbonne (salle Perroy).

     

    Jean de Berry et l’écrit


    Jean de Berry et l’écrit. Les pratiques documentaires d’un fils de roi de France

    Programme.

    La rencontre est organisée par Olivier Guyotjeannin, Xavier Laurent et Olivier Mattéoni. Outre le LaMOP, les partenaires sont le Centre Jean Mabillon de l’École nationale des chartes, le Labex Hastec, le Conseil départemental du Cher
    16 et 17 juin 2016
    Bourges au Conseil départemental (salle du duc Jean) et aux Archives départementales du Cher.

     

    Genre, humeurs et fluides corporels


    Genre, humeurs et fluides corporels. Moyen Âge & Époque moderne

    Programme.

    Journée d’étude co-organisée par Geneviève Bührer-Thierry (université Paris 1), Didier Lett (université Paris 7), Clyde Plumauzille (École hautes études sciences sociales (EHESS) et Sylvie Steinberg (EHESS)
    19 mai 2016
    EHESS (salles 40-41, 6e étage) - 190, avenue de France - 75113 Paris.

     

    Quatrième journée du LaMOP (Serge Lusignan)


    Quatrième journée du LaMOP. Journée Serge Lusignan

    Programme.

    Organisée par le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris
    18 mai 2016
    Centre Sorbonne (17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris - salle Marc Bloch).

     

    Histoire des femmes et du genre


    Histoire des femmes et du genre (Histoire médiévale et moderne)

    Programme.

    Journée des Masterants (Master 2) et Doctorants, organisée par Geneviève Bührer-Thierry (université Paris 1), Didier Lett (université Paris 7) et Sylvie Steinberg (École hautes études sciences sociales (EHESS)
    18 mai 2016
    Centre Sorbonne (17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris - salle Marc Bloch).

     

    Hommage à Nicole Pons


    Hommage à Nicole Pons : « Humanisme et politique en France à la fin du Moyen Âge »

    Programme.

    17-18 mars 2016
    Campus du CNRS de Villejuif - salle de conférences, bâtiment D, rez-de-chaussée.

     

    La richesse, la pauvreté et l’exclusion


    L’exclusion dans les sociétés du haut Moyen Âge. III : La richesse, la pauvreté et l’exclusion de la christianisation à la chrétienté en Occident (IVe-XIIe siècle)

    Programme.

    Comité scientifique : Stéphane Gioanni (École Française de Rome), Sylvie Joye (université de Reims/Institut Universitaire de France), Régine Le Jan (université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, LaMOP)
    10-12 mars 2016
    Reims (université de Reims, campus Croix-Rouge (57 rue Pierre Taittinger), amphithéâtre du bâtiment «Recherche»).

     

    Les communautés dans le haut Moyen Âge. Formes, pratiques, interactions


    Les communautés dans le haut Moyen Âge. Formes, pratiques, interactions (Ve-XIe siècle). Réflexions historiographiques et études de cas

    Programme.

    10 juin – 11 juin 2016 à Paris
    Centre Sorbonne (1, rue Victor Cousin 75005 Paris - salle Perroy).

     

    Administrer par les archives


    Administrer par les archives. Projet «Administrer par l’écrit au Moyen Âge et à l’époque moderne : classer, contrôler, négocier»

    Programme.

    1er juin 2016
    IRHT, Centre Félix Grat, salle Vieillard.

     


    Statuts, écritures et pratiques sociales dans les sociétés de la Méditerranée occidentale à la fin du Moyen Âge (XIIe-XVe siècles). IV : Les statuts vus de l’intérieur, le plan et les thèmes

    Programme.

    Colloque organisé par Didier Lett, notamment avec le soutien de LaMOP
    14 et 15 janvier 2016
    Nîmes.

     

  • 2015

    Robert Fossier. Les hommes et la terre

    Robert Fossier. Les hommes et la terre. L’histoire rurale médiévale d’hier et d’aujourd’hui

    Programme.

    Ce colloque est organisé avec le soutien du LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS).
    26 et 27 novembre 2015
    Université de Valenciennes, Campus du Mont-Houy, Bâtiment Matisse, Amphi 150.

     

    La culture matérielle : un objet en question


    La culture matérielle : un objet en question. Anthropologie, archéologie et histoire

    Programme.

    Colloque international organisé par le Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales. (CRAHAM - université de Caen/CNRS), le Centre de recherches historiques (CRH - EHESS/CNRS), le LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS), l’université Paris 8 et l’Institut universitaire de France. )
    Argumentaire
    Vendredi 9 et samedi 10 octobre 2015
    Château de Caen, auditorium du Musée des Beaux-Arts.

     

    Ponctuation, segmentation, matérialité des textes


    Ponctuation, segmentation, matérialité des textes. Langues d’Europe (Moyen Âge et Renaissance)

    Programme.

    Colloque international organisé avec le soutien de l’université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines, LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS), Instituto de Estudios Medievales y Renacentistas (IEMYR) et l’ université Sorbonne Nouvelle Paris 3, CLESTHIA. Langage, systèmes, discours
    23-25 septembre 2015
    Université de Salamanque.

     

    L’Austrasie : pouvoirs, espaces et identités


    L’Austrasie : pouvoirs, espaces et identités à la charnière de l’Antiquité et du Moyen Âge

    Programme.

    Colloque international organisé avec le soutien de la Ville et du musée de Saint-Dizier, de l’ArScAn (université Paris-Ouest Nanterre La Défense), du CERHIC (université de Reims Champagne-Ardenne), de l’Institut universitaire de France, de l’INRAP et du LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS)
    Argumentaire
    9-12 septembre 2015
    Saint-Dizier-Reims.

     

    Les assises du numérique du LaMOP (2)


    Les assises du numérique du LaMOP (2)

    Programme.

    Lundi 7 septembre 2015
    Centre Sorbonne (salle Perroy).

     

    Villes/Cities


    Villes/Cities

    Programme.

    12th annual symposium of the International Medieval Society (IMS-Paris) in conjunction with the / en collaboration avec le LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS)
    25-27 Juin 2015
    Centre Malher (9, rue Malher 75004 Paris).

     

    La Pragmatique Sanction de Bourges dans tous ses états (II)


    La Pragmatique Sanction de Bourges dans tous ses états (II). Pouvoir, droit et ecclésiologie dans l’Europe du XVe siècle

    Programme.

    Journées d’études organisées par Fabrice Delivré (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/LaMOP), Christine Barralis (université de Lorraine/Centre de Recherche Universitaire Lorrain d'Histoire (CRULH) et Émilie Rosenblieh (université de Franche-Comté/ Langage de l'Homme et de la Société (LSH)).
    Vendredi 22 et samedi 23 mai 2015
    Centre Sorbonne (salle Perroy).

     

    Les assises du numérique du LaMOP (1)

    Les assises du numérique du LaMOP (1)

    Programme.

    Lundi 22 juin 2015
    Centre Sorbonne (salle Perroy)

    L’écriture latine en réseaux


    L’écriture latine en réseaux. Scritture latine in rete
    Les réseaux socio-stylistiques en transition: de l’Antiquité tardive à l’époque ottonienne

    Programme.

    Organisateurs : École française de Rome, Istituto storico italiano per il medio evo, Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, Dipartimento di Scienze Umane dell’Università degli Studi della Basilicata
    21-22 mai 2015
    Rome (Istituto storico italiano per il medio evo et École française de Rome).

     

    Journée du LaMOP (Wim Blockmans)


    Journée du LaMOP : Wim Blockmans

    Programme.

    Organisée par le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris
    Mardi 19 mai 2015
    Centre Sorbonne (salle Marc Bloch).

     

    Pise de la Grande peste à la conquête florentine (1348-1406)


    Pise de la Grande peste à la conquête florentine (1348-1406). Nouvelles orientations pour l’histoire d’une société en crise

    Programme.

    Organisateurs : Sylvie Duval (École française de Rome (EFR) / CNRS/ CIHAM - Histoire, archéologie, littératures des mondes chrétiens et musulmans médiévaux), Alma Poloni (université de Pise) et Cédric Quertier (EfR / LaMOP;).
    10 avril 2015
    Pise, Università, Dipartimento di Civiltà e forme del Sapere.

     

    Itinéraires par voies terrestres et navigables


    Les Jeudis d’Archéologie Médiévale et Moderne (JAMM). Itinéraires par voies terrestres et navigables

    Programme.

    Coordination : Anne Nissen, Éric Rieth (LaMOP / CNRS) & Sandrine Robert (École des hautes études en sciences sociales (EHESS)
    jeudi 16 avril 2015
    Institut Michelet (salle 319).

     

    Rivaliser, coopérer


    Rivaliser, coopérer : vivre en compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge

    Programme.

    Colloque organisé par l’université Cà Foscari de Venise et l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (UMR 8589 LaMOP) avec le concours de l’IUF, de l’Ecole française de Rome, de l’université Paris Ouest Nanterre-La défense, de l’université de Padoue, de l’université Roma Trè et de l’université de Vérone
    19-21 mars 2015
    Venise, Scuola grande di San Marco.

     

    Administrer par l’écrit


    Administrer par l’écrit

    Programme.

    Journée d’étude organisée dans le cadre du séminaire du même nom du LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS) /DYPAC 30 (université de Versailles-Saint-Quentin)
    31 janvier 2015
    Centre Sorbonne (1, rue Victor Cousin 75005 Paris - salle Perroy).

     

    Pouvoir politique et conversion religieuse


    Pouvoir politique et conversion religieuse : Antiquité - période moderne. 1/ Normes et mots

    Programme.

    Colloque international organisé dans le cadre de Pocram ANR 13-CULT-0008, avec le soutien du LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS) et le CRHEC (université Paris-Est Créteil Val-de-Marne)
    22-23 janvier 2015
    École française de Rome (Piazza Navona, 62).

     

  • 2014

    Mutations des sociétés politiques et système de communication

    « Les vecteurs de l’idéel ». Mutations des sociétés politiques et système de communication (XIIIe-XVIIe siècle)

    Programme.

    Programme «Le laboratoire politique et social italien» de l’École française de Rome, dans le cadre de l’European Research Council (Programme SAS) du LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
    Rome 15-17 décembre 2014
    École française de Rome (Piazza Navona, 62).

     

    Droit et exclusion religieuse dans les sociétés chrétiennes


    Droit et exclusion religieuse dans les sociétés chrétiennes XIe -XVIe siècle

    Programme.

    Colloque dans le cadre d’un projet porté par la MSHE Ledoux (université de Franche-Comté, LSH), organisé avec le soutien du LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS)
    23-25 octobre 2014
    Besançon, université de Franche-Comté UFR SLHS (salon Préclin).

     

    Rencontre autour de Régine Le Jan


    De l’Europe à l’Amérique et de la prosopographie à l’anthropologie : un parcours intellectuel du XXe au XXIe siècle. Rencontre autour de Régine Le Jan

    Journées d’étude organisées par le LaMOP (université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS)
    16-18 octobre 2014
    Carqueiranne.

     

    Pauvreté et travail au Moyen Âge


    Pauvreté et travail au Moyen Âge. Historiographie et problèmes

    Programme.

    Journées d’études organisées par l’École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid) et le LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS)
    22 et 23 septembre 2014
    Madrid (Casa de Velázquez).

     

    Aspiciens a longe


    Aspiciens a longe. Sources et transmission des livres liturgiques répertoires, éditions et catalogues

    Programme.

    Colloque international organisé par l’IRHT (Institut de recherche et d’histoire des textes/CNRS) en collaboration avec le LaMOP (université de Paris 1 Panthéon Sorbonne/CNRS)
    19 septembre 2014
    Institut de recherche et d’histoire des textes (salle Jeanne Vielliard, 40 av. d’Iéna, 75016 Paris).

     

    L’autorité politique, le pouvoir et la masculinité


    L’autorité politique, le pouvoir et la masculinité. De l’antiquité à nos jours

    Programme.

    Colloque organisé par le GDR « Îles britanniques » et le LaMOP (université de Paris 1 Panthéon Sorbonne/CNRS)
    5 et 6 septembre 2014
    Institut de l’université de Londres à Paris (ULiP) (9-11 rue Constantine 75007).

     

    La confection du statut « Auteurs », structures et rhétorique


    Statuts, écritures et pratiques sociales dans les sociétés de la Méditerranée occidentale (XIIe-XVe siècle). II : La confection du statut « Auteurs », structures et rhétorique

    Programme.

    Journées d’étude dans le cadre du programme « Le laboratoire social et politique italien » organisé par l’École française de Rome, l’université Paris-Diderot - Paris 7, l’Institut universitaire de France, l’università degli studi di Trento, le LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS), l’université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines et le Centro Europeo di Ricerche Medievali di Trieste
    26-27 juin 2014
    École française de Rome (Piazza Navona, 62).

     

    La France religieuse du jeune (saint) Louis


    La France religieuse du jeune (saint) Louis

    Programme.

    Colloque organisé avec le soutien du LaMOP (université Paris 1- Panthéon-Sorbonne/CNRS), le GDR 3433 : « Les Capétiens et leur royaume » (UMR 8596 : Centre Roland-Mousnier, université Paris-Sorbonne/CNRS) ; le CHISCO (Centre d’Histoire sociale et culturelle de l’Occident, université Paris-Ouest Nanterre La Défense) ; le TRAME (Textes, représentation, archéologie, autorité et Mémoire de l’Antiquité à la Renaissance, université de Picardie-Jules Verne) ; l’Institut Universitaire de France.
    14-15 Mars 2014
    Poissy, Forum Armand Peugeot.

     

    Charlemagne après Charlemagne


    Charlemagne after Charlemagne / Charlemagne après Charlemagne

    Programme.

    11e symposium annuel de la Société internationale des médiévistes organisé en collaboration avec le LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS)
    26-28 Juin 2014
    Centre Mahler (9 rue Malher, 75004 Paris).

     

    Diffuser, recevoir, conserver la loi


    Diffuser, recevoir, conserver la loi du XIVe au XVIe siècle

    Programme.

    Organisé dans le cadre du Programme NEXT, heSam Université par l’ UMR DE DROIT COMPARÉ DE PARIS (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / CNRS), le CENTRE DE RECHERCHE SUR L’ACTION LOCALE (CERAL, Université Paris 13), le CENTRE JEAN MABILLON (École nationale des chartes) et LABORATOIRE DE MÉDIÉVISTIQUE OCCIDENTALE DE PARIS (LAMOP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / CNRS)
    30 avril 2014
    Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne Salle 1 12, place du Panthéon - Paris 5e.

     

    La construction du sujet exclu


    L’exclusion dans les sociétés du haut Moyen Âge. II : La construction du sujet exclu (IVe-XIe siècle) l’individu, la société et l’exclusion

    Programme.

    Journées d’étude organisées dans le cadre du programme « Le laboratoire social et politique italien » par l’École française de Rome, l’università degli studi di Padova, l’université de Reims – CERHIC (université de Reims Champagne-Ardenne), le LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS), l’Institut Universitaire de France, l’universidade de São Paulo et l’universidade Federal de São Paulo 6-8 février 2014
    6-8 février 2014
    Padoue (Département DISSGeA – Sala Bortolami Via del Vescovado 30).

     

    Des chartes aux constitutions


    Des chartes aux constitutions autour de l’idée constitutionnelle en Europe (XIIe-XVIIe siècle)

    Programme.

    Colloque organisé, dans le cadre de l’European Research Council (Programme SAS) du LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) par le LaMOP (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS), le Grupo Consolidado UCM 930369), l’École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)
    16-17-18 janvier 2014
    Madrid (Casa de Velázquez).